Verdict dans l’affaire Auxine, 5 mois avec sursis : Interview Exclusive et Vidéo

Publicité

Mise à jour le 7 Septembre 2018 : Affaire Auxine, l’appel

 

« Nous n’avons jamais facilité la consommation de stupéfiants »

C’est par cette courte phrase que Christian Auxine a exprimé en début d’après midi aujourd’hui son refus du jugement et son intention de faire appel.

 

 

Une procédure d’appel va donc être enclenchée par Christian avec l’aide de son avocat dès la semaine prochaine. La suite pourrait prendre entre 1 an et 3 ans au maximum. Il faut 5 minutes pour trouver du Cannabis au marché noir dans la rue, 3 mois pour en faire pousser chez soi. La justice va devoir établir si la méthode qui consiste à vendre de l’engrais pour y parvenir constitue en effet, un appel à consommer de la drogue. Un dossier à suivre sur Le Cannabiste.com

 


 

Mise à jour le 6 Septembre 2018 : Affaire Auxine, le Verdict

Le tribunal correctionnel de Colmar a rendu son verdict dans l’affaire Auxine. Il était reproché au gérant d’avoir donné des conseils et vendu du matériel pour permettre la culture du Cannabis à ses clients. Après 3 renvois successifs le verdict est enfin connu : 5 mois avec sursis et 10 ans de délais d’épreuve. Au final, c’est un jugement qui tempère les demandes du procureur de justice de Colmar. Le ministère public, avait en effet requis 12 mois avec sursis au moment des réquisitoires. Le Cannabiste a fait le point avec Christian Auxine et son Avocat Maître Breham, joints ce matin par téléphone.

* * *

 

#Positif, Soulagé, Motivé

C’est avec ces mots que Christian Auxine s’exprime à la sortie du tribunal ce matin. Malgré la peine de prison de 5 mois avec sursis et un délai d’épreuve d’une durée de 10 ans qui lui sont imposés par la cour. Christian n’aura n’aura pas d’amende à payer, mais aussi et surtout, il pourrait sans attendre reprendre son commerce de jardinage. 

 » Je suis soulagé parce qu’une grande partie des produits mis sous scellés et plus de 100 000€ de stock vont être rendus à ma société. En fait à peu près tout ce qui avait été confisqué va me revenir à l’exception d’un peu d’extrait de chanvre et de fleurs séchées de chanvre qui seront détruits par la justice. »

 

 

#Christian Auxine

 

LC: Êtes-vous satisfait du jugement?

« Juridiquement parlant c’est la relaxe qui aurait dû être prononcée. Je pense qu’on peut attribuer cette requalification à un contexte politique et à un possible corporatisme au sein du tribunal. C’est mieux que les réquisitions du Procureur mais ça reste de l’hypocrisie. Depuis le départ l’accusation de complicité de trafic de stupéfiant est bancale. Toute cette histoire juste pour en arriver à ça… J’ai du mal à comprendre.

Je pense que le Ministère Public est dépassé par le marché noir et qu’il tape là où il peut en matière de cannabis. Ce gaspillage d’énergie, de ressources et d’effectifs dans la lutte contre les cannabiculteurs est hallucinant. J’aimerais bien connaître le coût de cette affaire pour les citoyens. L’auto-production du cannabis par le consommateur pourrait être une solution mais on préfère essayer de fermer ma jardinerie pour y avoir contribué en acceptant ces clients.  Le flop de ce jugement montre bien que les limites en matière de répression ont été atteintes. Il y a des vrais problèmes de trafic à Colmar, encore au mois d’Août des échanges de coups de feu à l’arme de guerre ont été à déplorer, pourquoi s’acharner contre moi ? »

LC: Vous envisagez déjà la suite?

« Il est trop tôt pour dire ce qui va se passer maintenant. Avec mon avocat nous étudions l’option de faire appel pour ne pas laisser l’affaire s’éteindre comme ça. C’est quand même de mon honneur qu’il s’agit, et du futur de mes 200 confrères français. Dans un premier temps il faut surtout que je sauve mon entreprise si c’est encore possible, c’est toute ma vie. Les pertes sont conséquentes et je ne sais pas si l’activité pourra redémarrer.

Pour moi maintenant c’est tout de même une énorme galère alors que moralement je ne vois pas où j’ai pu faire du mal. Il n’y aucune victime. Si ma boîte devait périr dans cette histoire je ne sais pas ce que je ferais, peut-être changer de pays comme beaucoup l’ont déjà fait ou sinon postuler chez mes fournisseurs. »

 

#Maître Breham

 

Du côté de la défense, Maître Breham s’attendait à une relaxe, mais se dit néanmoins rassuré par ce jugement qu’il estime beaucoup plus raisonnable que les réquisitions du parquet. À l’issue de la seconde instance il s’était dit atterré par le réquisitoire de l’accusation allant jusqu’à dénoncer un véritable Titanic Judiciaire au micro de France 3 régions. Maître Breham: 

« Depuis le début cette affaire ne tient pas la route, comme je l’avais dit, autant attaquer les buralistes pour incitation aux stupéfiants parce qu’ils vendent des feuilles longues. Le tribunal a corrigé une hérésie judiciaire mise en place par l’accusation. Du côté du verdict avec le sursis, c’est la moindre des choses, nous devons encore décider avec mon client d’aller en appel ou pas dans les jours qui viennent. » 

 

* * *

D’après Christian, il y aurait environ 200 magasins spécialisés dans le jardinage d’intérieur dans notre pays. Selon La Tribune, le marché national Français du Cannabis est estimé à 1.1 milliard d’Euro par an. À ce jour, la totalité de ce marché colossal est aux mains de trafiquants, qui s’enrichissent dans une totale illégalité. Le Cannabis reste interdit mais demeure très largement consommé dans notre pays, la loi Française n’a pas été prévue pour distinguer le chanvre ou bien le Cannabis des autres stupéfiants.

 

« Plus personne ne veut de la position Française en matière de Cannabis » Me Ingrid Metton

 

 


Mise à jour le 17 Août 2018 : Affaire Auxine : 12 mois de Prison requis par le parquet de Colmar.

A Colmar, le gérant de la jardinerie Auxine a été jugé le 16 Août 2018 au tribunal de grande instance de Colmar. Le ministère public a demandé 12 mois de prison avec sursis, 10 000 euros d’amende avec mise à l’épreuve. L’avocat du gérant dénonce « un massacre ». Le jugement est attendu le 6 Septembre prochain. L’issue de ce procès demeure incertaine.

 

« C’est un dossier qui n’a aucune consistance juridique ni factuelle (…) mais beaucoup de conséquences pour mon client. Ce que mon client a fait n’est pas répréhensible selon les fondements retenus par le procureur de la république.

Si on suit le parquet on va finir par poursuivre les buralistes pour complicité de trafic de stupéfiants parce qu’ils ont vendu des feuilles longues. C’est un fiasco, un Titanic judiciaire. Si on applique le droit pénal mon client doit être relaxé. »

 

« Si on veut s’attaquer au trafic de stups ce ne sont pas trois jeunes entrepreneurs qui vendent des lampes des pots et des engrais qui posent le problème du trafic en France. »

 

Aux côtés du gérant de la Jardinerie Auxine, un employé de la jardinerie et un locataire du bâtiment vont être jugés pour complicité d’acquisition, détention et d’emploi non autorisé de stupéfiant. Le procureur de la république à requis 8 mois de sursis et 2000 euros d’amende à leur encontre.

Information : France 3

 

* * *

Ancien gérant magasin franchisé, Christian K. a vu récemment sa propre enseigne de Jardinerie ‘Auxine’ de Colmar fermée par la justice.

Suite à une série de perquisitions qui ont eu lieu chez les Cannabiculteurs de la région de Colmar, l’enquête est remontée jusqu’au gérant de la ‘jardinerie alternative’ locale ouverte sous sa propre enseigne depuis 2015.

Le gérant, son employé et un locataire du bâtiment ont été placés en garde à vue pendant 4 jours après une opération de gendarmerie le 17 avril dernier. Une partie du stock du magasin pour une valeur totale de 11600€ a été saisie par la justice ainsi que des avoirs financiers pour une valeur de 12000€.

 

Il leur est principalement reproché d’avoir fourni des conseils à leurs clients cultivateurs de cannabis. Une série de charges ont été retenues comme  complicité d’acquisition, de détention, d’emploi, usage et détention illicite de stupéfiants.

 

Ce qui caractérise l’affaire Auxine

La France compte environ 400 jardineries ‘spécialisées’ qui offrent autant de conseils que d’équipements en matière de Cannabis. Les graines se trouvent vendues un peu partout sur le territoire avec la mention ‘ne pas faire germer’ et l’on trouve aujourd’hui des fleurs de Cannabis séchées chez les buralistes.  Alors pourquoi Auxine en particulier ?

Christian K. le gérant répond aux questions du Cannabiste.

« J’avoue ne pas vraiment le savoir ,on nous reproche principalement d’avoir continuer à fournir en matériel et en conseils des clients alors qu’on ne pouvait ignorer qu’ils se livraient à la Cannabiculture. Notre magasin fait 500m² je suis très en vue car je communique beaucoup par moi même au contraire des autres magasins de la région qui sont des franchisés comme Culture Indoor, Hydrozone ou Indoor Gardens.

J’ai été désigné comme complice par certains des Cannabiculteurs alors le parquet à décidé de lancer l’enquête. je suppose qu’une circulaire a du inciter l’exécutif à durcir la répression contre la culture de Cannabis. »

LC : Pourquoi avez-vous choisi de communiquer sur votre blog au sujet de cette affaire ?

« Lorsque j’ai quitté la franchise Indoor Gardens j’ai du construire l’image de mon enseigne. Ça passe par un blog. On est au XXIème siècle 🙂.  Et puis il est aussi question de ma réputation et de mon honnêteté, au final j’aimerais rétablir la vérité et faire taire les rumeurs qui vont bon train. « 

 

Illustration : fleurs de Cannabis

LC : Les gendarmes ont saisi du chanvre aussi ?

« Oui j’avais mis en place un partenariat de recherche sur les maladies colorectales avec le CNRS et la Faculté de pharmacologie de Strasbourg en collaboration avec l’association UFCM (Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine). Nous avions mandaté un agriculteur de Vittel qui le produisait pour nous. J’ai du remettre ce chanvre aux gendarmes, tout ce qui touchait de près où de loin le Cannabis a été saisi »

« Je fais partie de ceux qui croient encore en la justice de leur pays »

LC : Votre procès se tient dans deux jours : Dans quel état d’esprit vous vous trouvez?

« Soulagé d’arriver au terme de cette procédure mais tout de même assez inquiet et plutôt fébrile. Je garde confiance dans notre état de droit et dans mon avocat Me Joseph Breham qui fait un travail formidable. Je fais partie de ceux qui croient encore en la justice de leur pays. »

 

Illustration : terre à jardiner

 

En fait le rôle d’Auxine est à peu près identique à celui des autres magasins en France. Malheureusement d’autres affaires ont émaillé le commerce du matériel de jardinage en France cette année comme cela a été le cas dans l’Ouest du pays.

Selon L’OFDT les interpellations pour usage de stupéfiant ont augmenté en France de 65% entre 2000 et 2013. Depuis 2009 les saisies de pieds de Cannabis ont augmenté de 7.6% entre 2009 et 2013 atteignant aujourd’hui un niveau qualifié de ‘sans précédent’.

 

———-

Mise à jour du 17 Juin 2018 a 19h08.

 

Suite à la tenue d’une première audience, Christian K nous fait savoir que le jugement est renvoyé au 26 juillet au Tribunal de Grande Instance de Colmar. En attendant, la levée temporaire du contrôle judiciaire a été accordée au prévenus pour leur permettre d’organiser leur défense.

Auxine a mis en place une proposition de financement participatif sur la plateforme Leetchi à laquelle il est possible de souscrire en suivant ce lien.

 

———-

 

Sources :

Le blog D’Auxine

OFDT

Illustration presse ‘DNA’ et ‘L’Alsace – tous droits réservés –

Interview exclusive réalisée par Le Cannabiste en ligne le 11/06/18 – tous droits réservés ©Le Cannabiste -The Blinc  Group

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 276 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.