Hanfparade: le Weedmob allemand est dans la rue

Publicité

Madehellin-Franchise-LeCannabiste
Image @ Gre_Goa / Twitter - DR

Une grande marche pour la légalisation du Cannabis vient de se tenir à Berlin à l’initiative de différentes associations pour la régulation de cette plante largement consommée et toujours interdite. Plusieurs milliers de personnes ont ainsi défilé en plein centre de la capitale allemande au grand jour, avant de tenir meeting sur une scène sonorisée, samedi dernier jusqu’en milieu de soirée.

Le Cannabiste vous propose une rétrospective en image de cette journée enfumée au nom de la liberté.

 

* * *

La journée festive et bruyante, a démarré sur la Berlin Alexanderplatz en plein cœur de la capitale Allemande ce samedi 13 Août. De nombreux militants avaient fait le déplacement, au nombre de 4000 selon les organisateurs, 1500 selon la police, qui décidément à autant de mal à compter que son homologue français.

Buralzen-lecannabiste

 

Le haut commissaire allemand aux drogues venu s’exprimer à la Hanf Parade tente de se faire entendre, sans grand succès.

 

Les prises de paroles se sont succédées, ponctuées d’acclamations, puis le cortège s’est formé à travers la ville. À noter l’intervention remarquée et diversement appréciée, du haut commissaire aux drogues en charge de la réforme. Traduisez le « Drogenbeauftragter » Burkhard Blienert a eu beaucoup de mal à s’exprimer face à une certaine exaspération.

Puis le cortège s’est joyeusement étiré dans une partie des rues de la Capitale, avant de revenir à son point de départ à l’Alexanderplatz.

 

 

#Legalisierung

Il faut rappeller qu’en Allemagne à l’image de la France, une personne est inquiétée par la police toutes les 4 minutes pour du Cannabis. Et là, ça commence à bien faire … Alors les jeunes berlinois et leurs amis venus de toute l’Allemagne se sont fait entendre. En images ça donne ça.

 

Une démonstration de force par le nombre sans commune mesure avec ce qui s’est fait en France. Une manifestation exemplaire et réussie

 

FaC2R2uWIAM47OV
Image Capture d’écran – DR

 

FaC0JDyWIAA6zIC
Image @ woewe59 / Twitter – DR

 

nGbjesdH
Image @ OrangeUtane / Twitter – DR

 

Aux slogans de : « Legalisierung ! » pour « Légalisation!« 

« Schluss mit Warten, Gras ih den Garten!« 
« On veut de la beuh dans nos jardins! »

« Hanf legal, international« 
« Chanvre legal, international! »

ou encore

« Cannabis raus aus dem BtmG« 
« Cannabis exclu du classement Stupéfiant! »

« Entkriminalisierung SOFORT »

« Décriminalisation TOUT DE SUITE ! »

Les manifestants ont ensuite célébré l’arrivée du cortège haut en couleurs par une soirée musicale qui s’est achevée vers 22 heures sans incident majeur.

 

 

 

 

* * *

#La boulette du chef

En France on s’est tellement habitués à « ferme ta gueule c’est interdit » que plus personne n’imagine réellement manifester publiquement pour la légalisation de l’herbe. Personne ou presque ne s’émeut de la qualité sanitaire des produits en vente partout et l‘outil principal de la réduction des risques c’est la matraque ou le gomme-cogne.

C’est devenu assez banal de voir la police retirer de la vente les images de la feuille verte sur des imprimés, ou des accessoires de mode sur les marchés. Tout le monde trouve ça normal, de se faire fouiller ou perquisitionner pour un peu d’herbe …

On déploie les chiens et les armes aux embarcadères dans les gares et dans les lycées : « c’est pour votre sécurité » la bonne blague. En attendant la population tricolore est bien dressée, à la botte de sa prohibition à elle, qu’elle chérit et dont elle ne remarque plus les effets délétères.

 

À lire sur Le Cannabistea lire sur le cannabiste poukave

 

Du coup les marches pour la légalisation ne rassemblent à chaque fois qu’une poignée de militants zélés parmi les plus légalisationnistes, qui le reste de l’année vendent du papier à rouler ou jouent les trolls en ligne. Cela donne chez nous, des cortèges microscopiques aux culs de fourgonnettes blanches désabusées.

Des rassemblement joyeux mais à ce point insignifiants par la taille, que quasiment tout le monde s’en fiche … ce qui est suffisamment triste pour le remarquer.

 

* * *

 

Alors oui nos militants ont bien du courage car organiser ce type de grande manifestation c’est un sport risqué en France. La raison c’est l’interdiction de la présentation du Cannabis sous un jour favorable. Une mesure qui rend impossible un vrai débat et les revendications publiques au sujet du Cannabis, ce qui est très pratique.

Ce handicap français, aucun autre pays d’Europe ne le subit, à l’exception de la Slovaquie, terre des libertés. Le chantier d’une légalisation tricolore bien faite, passera par deux points primordiaux et fondamentaux à priori :

  • L’abrogation de la fameuse loi de la ‘présentation sous un jour favorable’
  • Le retrait du Cannabis de la liste des produits stupéfiants

D’ailleurs ce qu’on vient de dire est un tout petit peu con, vu que le retrait du Cannabis des produits classés stupéfiants, empêcherait l’effet de cette loi, en principe. Mais cela reste important de le signaler.

Quand à interdire l’incitation à la consommation, ce serait pas mal de l’étendre au psychotrope addictif légal, qui tue en moyenne 130 personnes par jour en France : l’alcool.

Chez les fromages qui puent le Cannabis n’est pas juste une drogue, un stupéfiant, une substance prohibée par la loi. En France terre des droits de l’homme, le Cannabis, c’est une « idée », qu’il faut à tout prix abattre et qu’il faut détruire.

Longue vie à nous.

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter / Instagram

Sources : Twitter // Weedmob // Comptes respectifs

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos Jean-Pierre 1102 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.