Le Rwanda va produire et exporter du Cannabis

Publicité

Images Kurious & Portraitor @Pixabay

Une réunion des ministres du Rwanda sous l’égide de son président Paul Kagame vient de valider le principe de la production massive de Cannabis pour répondre au marché du médical et redresser l’économie du pays.

Des nouvelles de la patrie des droits de l’homme et du citoyen sur Le Cannabiste.

 

* * *

 

Ce matin en France l’expression à la mode c’est ‘Couvre-feu’, le mot est lâché. Et il parle à tout le monde. Il dit en substance: ‘ça va très mal se passer‘. À l’heure où la France glisse sous un sombre régime, du fond de l’Afrique surgit un peu d’espoir pour l’humanité: en forme de weed médicale Africaine, à la tonne. 

Le Rwanda se lance massivement dans la production de fleurs de Cannabis médical. Les produits seront exportés et vendus dans le reste du monde comme médicament. En réalité personne ne peut dire si c’est une bonne nouvelle ou pas.

 

Image Wikipedia Commons – Tous droits réservés

#Legalize?

Ne vous en laissez pas conter pour autant, le petit pays de 12 millions niché au cœur de l’Afrique n’a pas légalisé le Cannabis aujourd’hui. Pas du tout même.

Le président de la république Rwandaise,Paul Kagame vient de valider le principe de la culture de Cannabis en conseil public, mais la loi reste inchangée pour les citoyens de ce pays.

 

« La loi contre les stupéfiants reste en vigueur et continuera d’être appliquée. » Daniel Ngamije Ministre Rwandais de la santé – Source

 

Pour le Rwandais moyen, rien ne bouge sinon que l’état et un certain nombre d’entreprises privées devraient s’enrichir et -à priori- proposer des emplois -à priori-.

 

Culture agricole au Rwanda – Image @ Pixabay

« La production de cannabis sera encadrée par des mesures strictes dans des zones dédiées et les fermiers devront avoir une autorisation spéciale. Le gouvernement a annoncé avoir déjà commencé à discuter avec des investisseurs potentiels et vise principalement les marchés canadien, américain et européens, sans donner plus de précisions. » Source

(NDLR – Selon les analystes on parle d’un marché annuel global de 345 Milliards de dollars. Mais pas un seul $ n’ira dans les poches de l’état Français.)

 

* * *

La consommation, l’usage, le transport la vente de Cannabis restent prohibés  au Rwanda au titre de la loi sur les stupéfiants. Et on ne mégote pas avec le bédo, jugez plutôt: 

  • Consommation / usage / prescription médicale : 2 ans de prison et 2500€ d’amende
  • Production / transport / trafic : jusqu’à 20 ans de prison et 25 000€ d’amende

 

À lire sur Le Cannabiste

 

Dans un contexte géographique et culturel où le Cannabis est très employé et depuis longtemps, l’état fait main basse sur le grisbi au secours de l’économie.

La décision politique unilatérale, et qui n’a pas donné lieu a des décrets ou des amendements, suscite l’interrogation chez les spécialistes Rwandais du droit constitutionnel: 

 » Fondamentalement, le gouvernement autorise la production de drogues illicites. Le Code pénal aurait dû être amendé avant que le gouvernement ne prenne cette décision d’autoriser la production de masse de Cannabis pour l’exportation. La loi doit être claire car elle crée de la confusion » 

Louis Gitinywa, avocat – Source

 

Image Portraitor @ Pixabay

 

Dans la course à la matière première, le Rwanda rejoint aujourd’hui Lesotho le Zimbabwe et l’Ouganda avec des dispositions quasi-similaires. L’or vert de l’Afrique c’est désormais officiellement : la weed.

 

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : BBC /// RFI // The East African

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 693 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.