Légalisation : L’Oklahoma libère 462 condamnés !

Publicité

Le gouverneur de l’état d’Oklahoma, Kevin Stitt vient de mettre en oeuvre le pardon et la libération pour 462 personnes condamnées et incarcérées principalement pour usage et détention de Cannabis sans qu’il y ait eu acte de violence de commis.

Il s’agit d’une première historique pour les États Unis. Jamais autant de condamnés n’avaient été libérés.

Libres comme la weed, ça se passe sur Le Cannabiste.

* * *

Aux dernières nouvelles chez nous la prohibition du Cannabis bat son plein. Il est de bon ton de combattre le coupable de tous les maux Français manu militari, même si personne n’imagine la victoire. La guerre à la drogue bat son plein.

Haschich, herbe, huiles, comestibles CBD et même la vape, la France a totalement diabolisé le THC au point de s’en rendre ridicule. Mais ne vous plaignez pas, c’est pour VOTRE sécurité.

 

Capture d’écran Ouest France – Tous droits réservés

Dernier exemple en date : Sarlat dans la drôme, la maréchaussée fait très fort avec nos jeunes lycéens.

* * *

Bilan édifiant : 32 gendarmes accompagnés d’une équipe cynophile + drone de surveillance pour 3 consommateurs de Cannabis et un ‘possible’ revendeur. Aucun poids de saisie n’a été communiqué tant on suppose que les volumes trouvés devaient être faibles.

#Pendant ce temps en Oklahoma

L’arrêt de la guerre à la drogue n’est pas sortie du chapeau du sénateur la nuit dernière. C’est le résultat d’une politique d’amnistie et de pardon décidée par les citoyens au vote en 2016. 

 

Le Gouverneur de l’Oklahoma Kevin Stitt – Image @ FB

Depuis, l’Oklahoma s’est doté d’une loi sur Le Cannabis médical qui est entrée pleinement en vigueur l’année dernière.  Le grand état libéral autorise depuis le 26 Juin 2018 les personnes dont l’état de santé le justifie à :

  • Disposer de 6 plantes en fleur à maturité chez eux 
  • Cultiver 6 plantes en croissance
  • Détenir jusqu’à 2 kilos de cannabis séché à la maison (72 ounces)

* * *

#Pardon

Dans ces conditions, 527 détenus étaient éligibles à la libération anticipée et à l’abandon des charges. Le gouverneur de l’état Kevin Stitt a signé sans discernement toutes les libérations proposées, avant de les soumettre à un comité spécial pour étude.

Capture d’écran NBC – Tous droits réservés

 

462 d’entre ces détenus ont finalement bénéficié d’une mesure de relaxe immédiate, ainsi que de l’effacement des condamnations pour du Cannabis. L’architecte de cette réforme c’est le très honorable gouverneur : Kevin Stitt

 

Kevin Stitt Gouverneur de l’Oklahoma – Image Whitney Bryen: Journalist & Photographer @ Facebook

 » Cela marque une étape importante pour les Oklahomans qui souhaitent concentrer les efforts de l’État sur les moyens d’aider les auteurs d’infractions non violentes à obtenir de meilleures chances dans la vie. » Kevin Stitt Source : NBC News

* * *

Les détenus qui ont été relâchés ont également recouvré leurs droits civiques et automatiquement récupéré permis de conduire et autres documents officiels, qui leurs avaient été confisqués à leur incarcération.

Capture d’écran NBC – Tous droits réservés

Dans certains cas cette mesure vient répondre à des situations tragiques et totalement disproportionnées. L’état d’Oklahoma présente le taux d’incarcération le plus élevé de tous les états Américains.

L’incarcération y est devenu un business privé qui fait vivre des villes entières. Au nom de la prohibition du Cannabis il suffisait d’être en possession pour se retrouver longtemps derrière les barreaux.

#Des vies retrouvées

  • Lana Lemus : 10 ans pour possession, elle était enfermée depuis Octobre 2016
  • Leigh Silverhorn : 10 ans pour l’équivalent de  5$ de Cannabis
  • Shannon Brown : 12 ans pour possession elle en avait effectué 20 mois
  • 459 autres …..

C’est avec beaucoup d’émotion que les détenus libérés ont retrouvé les bras de leurs proches sous les caméras de la télévision Américaine.

* * *

Selon Fox News l’économie totale réalisée par l’état après ces dernières  libérations de masse, se montera à 12 Millions de $ par an. C’est presque 2% de la population carcérale de l’état qui vient d’être relâchée.

 

Image Oklahoma association of realtors @ Facebook – Tous droits réservés

« La libération historique de personnes dans les prisons de l’Oklahoma n’a été possible uniquement parce que nos agences d’État, nos élus et nos organisations partenaires ont laissé de côté la politique et ont travaillé ensemble pour faire avancer les choses. » Kevin Stitt Source : NBC News

* * *

Sur le même sujet

 

La vague verte c’est parfois le ressac qui jusqu’à l’usure vient limer les pieds de la prohibition. Chez nous on continue de dépenser sans compter … C’est pour NOTRE sécurité.

 

Capture d’écran Le Figaro – Tous droits réservés

Tandis que la France recroquevillée sur ses démons n’entend rien, ne voit rien du monde autour d’elle :Aujourd’hui un consommateur de Cannabis sera interpellé et poursuivi dans notre pays toutes les 4 minutes.

Le coût annuel de cette répression est évalué entre 2 et 4 Milliards par an selon les estimations.

* * *

À l’heure actuelle il faut moins de 10 minutes pour trouver du Cannabis au marché noir dans n’importe quelle ville de France. Plus personne ne se cache pour fumer.

L’état pinardier lui, continue sans vergogne la politique combinée du rouleau compresseur et de l’autruche avec le Cannabis. Cette situation nauséeuse se poursuit depuis 49 ans.

 

Capture d’écran Ouest France – Tous droits réservés

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : NBC /// Oklahoman /// Fox Oklahoma /// Defense Mavin

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

 

Facebook Comments

A propos jean-pierre 441 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.