Luxembourg: un G5 pour la légalisation du Cannabis

Publicité

Madehellin-Franchise-LeCannabiste

Le Luxembourg vient d’héberger discrètement, un sommet européen des pays qui ont, ou qui vont, légaliser le Cannabis à usage adulte. Ça s’est passé vendredi dernier le 15 Juillet, au Château de Senningen. La France ne faisait pas partie des pays invités.

Luxembourg: un G5 pour la légalisation du Cannabis. Cherchez pas ailleurs, ça se passe sur Le Cannabiste.

 

* * *

Les ministres luxembourgeois de la santé et de la Justice et de la culture , ont rencontré des représentants venus d’Allemagne, des Pays Bas, de Suisse et de Malte pour discuter : légalisation de la beuh.

Buralzen-lecannabiste

 

Les représentants de ces 5 pays se sont entretenus sur leur positions communes en matière de réforme. Il a été question d’entraide face aux verrous existants dans le contexte Européen de la prohibition. Des verrous sans doute comme l’attitude intolérante de la France … au hasard.

 

#Historique

C’est une information essentielle qui concerne plusieurs millions de personnes.

Pourtant elle ne fera la une d’aucun JT Français. Cinq pays Européens à priori, pro légalisation, viennent de tenir table ronde au Luxembourg, pour faire évoluer la législation Européenne en la matière.

 

rtl cap
Capture d’écran RTL du 17 Juillet 2022 – DR

 

Pour rappel, le petit paradis fiscal, ambitionne de devenir le paradis des petits cultivateurs locaux. À l’heure où nous parlons, une loi, qui autorisera les luxembourgeois à cultiver 4 plants de Cannabis par foyer est en cours de validation par le gouvernement. Elle sera signée bientôt.

Le Luxembourg prépare donc sa légalisation de l’usage adulte pour 2023, autrement dit l’usage du Cannabis récréatif légal. Alors il a invité ses voisins Européens les plus éclairés en la matière, pour initier un chantier collectif avec ses partenaires.

Dommage que la France n’ait pas été invitée, allez savoir pourquoi?

 

À lire sur Le Cannabistea lire sur le cannabiste

 

Les représentants allemands, maltais et hollandais se sont donc entretenus sur la nécessité de conduire un autre modèle en Europe. Sam Tanson, le Ministre luxembourgeois de la Justice, faisait observer lors de la conférence de presse qui à suivi : 

 

« Les politiques publiques en place en matière de drogue, n’ont pas donné les résultats qu’on était en droit d’en attendre. »

Le ministre remarque également que sur ces dix dernières années, le bilan de la prohibition en Europe et au Luxembourg, s’est particulièrement dégradé.

Au sujet de la criminalisation des usagers, Tanson évoque le retour dans le rang de millions de consommateurs de Cannabis, traités aujourd’hui comme des délinquants.

 

« Il faut changer de méthode pour ne pas pousser vers la criminalité, les gens qui n’ont rien à y faire »

Mais c’est surtout en matière de justice sociale et d’équité que Tanson relève une évidence : la prohibition et la répression, frappent toujours les mêmes, c’est à dire les plus pauvres.

 

« Il est évident dans le contexte de la criminalité, que ceux des classes sociales les moins favorisées sont touchés de manière disproportionnée. »

* * *

De son côté la Ministre de la santé Paulette Lenert, évoque la situation concrète des usagers, et le risque sanitaire lié à l’usage de produits malsains, issus du marché noir.

 

« Le marché noir fonctionne selon une logique de marché, ce qui signifie qu’il y a de plus en plus de déchets à bas prix. Cette situation évolue d’une manière telle qu’elle risque de devenir un réel danger pour la santé et la sécurité de tous. »

Enfin la ministre a annoncé le lancement d’une vraie réflexion collective. En effet dès cet été le gouvernement Luxembourgeois lance une étude à ce sujet. Le pays entend mener à terme une réforme du Cannabis responsable et efficace.

Source RTL Today

À lire sur Le Cannabistea lire sur le cannabiste

 

Pour finir le gouvernement Luxembourgeois a réaffirmé sa volonté de mettre en place une chaîne nationale de production de ‘cannabis récréatif’. Il se donne pour objectif de déposer un projet de loi à cet effet, dès l’année prochaine: en 2023.

 

#Fallait pas l’inviter (la tournée du patron)

Avec le Cannabis la France rêve en noir et blanc, fallait pas l’inviter. Trop affairée en 2022 à se prendre la tête avec un maréchal collabo de la seconde guerre mondiale, un traître à l’humanité tellement mort, qu’il en chie du marbre. Pendant ce temps là, la prohibition de l’usage et sa tolérance zéro continuent de plus belle.

Dernièrement, le pays des droits de l’homme est un peu devenu, le pays des droits du facho. Ça se confirme d’ailleurs, jusque sur les bancs de l’assemblée. Le fachisme avance, la liberté recule et la prohibition demeure.

 

* * *

Dans l’indifférence générale, le Cannabis, ce ‘dangereux stupéfiant’, est devenu le prétexte de toutes les violations de tous les mépris, la marque des sous-citoyens, le bouc émissaire de l’insécurité et du terrorisme.

Pas étonnant, s’agissant d’avancer et de réformer que les Luxembourgeois n’aient pas invité les fromages qui puent à leur petite sauterie.

On y aurait entendu quoi? Nicolas Prisse de la MILDECA chanter les louanges de la guerre à la drogue? Gérald Darmanin dévisager les ministres, faire peur à tout le monde et jouer des talons, en traitant les gens de lâches?

 

 

Ce qui vient de se passer au Luxembourg est discret mais historique, il faut le souligner. C’est le signe qu’un front politique commun contre la prohibition du Cannabis est possible. C’est la première pierre d’une véritable avancée européenne collective, vers la réforme. C’est un signal politique fort.

À ce rythme là, nous verrons bientôt se dessiner une carte d’Europe de la légalisation de l’herbe, avec les pays qui avancent en vert et les attardés, en brun.

 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter / Instagram

Sources : RTL Today

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos Jean-Pierre 1083 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.