New York prohibe la discrimination anti-Cannabis à l’embauche

Publicité

Un projet de loi vient d’être voté sans la signature du maire de la ville de New York. Il interdit toute mesure de dépistage au Cannabis à l’embauche à l’exception des emplois dits sensibles. Cette nouvelle mesure anti-discrimination à l’embauche est applicable pour tous les candidats et c’est désormais devenu la loi.

Vous avez demandé le monde de demain, bienvenue à très haute altitude, vous êtes sur Le Cannabiste.

* * *

Hasard de l’actualité, facéties des rédacteurs enfiévrés par leur sujet? Toujours est il que le même jour à quelques heures d’intervalle nous traitons deux sujets anecdotiques et révélateurs du grand écart planétaire qui existe en matière de Cannabis.

#Jaser

Oui c’est un article qui va faire jaser dans les chaumières. Certains trouveront même cela choquant :

Il est désormais illégal de procéder à des dépistages au Cannabis à l’embauche sur toute personne dans la ville de New York à l’exception des emplois ‘sensibles’.

A condition que ses fonctions ne le justifient pas dans le cadre d’un emploi ‘sensible’ autrement dit par exemple :

  • Conducteurs d’engins et de véhicules
  • Personnels de sécurité et fonctionnaires de police
  • Personnels médicaux et unités de secours
  • Employés fédéraux personnels de justice fédérale

« Ce projet de loi interdit aux employeurs de la ville de New York d’obliger un employé éventuel à se soumettre à des tests de détection de la présence éventuelle de tétrahydrocannabinols (THC), l’ingrédient actif de la marijuana, dans le système de cet employé éventuel en tant que condition d’emploi. Des exceptions sont prévues pour les travaux liés à la sécurité et à la sécurité, ainsi que pour ceux liés à un contrat ou à une subvention d’un gouvernement fédéral ou d’un État. »

#Cerise sur le gâteau

Aux USA il est désormais acté que tout dans la prohibition du Cannabis respire la discrimination sociale, raciale et culturelle. C’est d’ailleurs vrai jusque dans dénomination de l’objet et le choix du mot ‘Marijuana’ jusque dans les textes de loi et la langue Anglaise.

Image Unsplash

Donc le fait que cela devienne illégal de procéder à des dépistages discriminants à l’embauche vis à vis des consommateurs de Cannabis cela ne choque plus personne. Cela ferait partie d’un genre de révolution culturelle, tant bien que mal dans l’Amérique de Trump qui au final est centrée sur la liberté individuelle dans un contexte d’égalité citoyenne.

* * *

Car voyez-vous à new York, la philosophie ce serait plutôt: « si ces gens là ont envie de vivre leur vie sous Cannabis, c’est leur droit constitutionnel, du moment qu’ils n’embêtent personne, la discrimination systématique ça suffit »

Le fait que la signature du maire ait fait défaut à cette occasion ne semble non plus gêner personne, il s’est toujours largement prononcé en faveur des mesures anti discriminatoires liées au Cannabis. Voici d’ailleurs la réaction officielle de la Mairie de New York Sur Twitter :

 

« Les lois sur la marijuana ont été utilisées pour maintenir les personnes de couleur dans les prisons et hors du marché du travail. La ville de New York peut devenir la plus grande grande ville d’Amérique, mais nous devons d’abord réparer les torts de la guerre contre la drogue » Compte Twitter Officiel du Maire de la ville de New York

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Weedmaps ////  Marijuana Moment //// NYC City Council

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 389 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.