Saint Marin vote POUR une législation sur le récréatif

Publicité

Le parlement de la république de Saint Marin s’est réuni il y a quelques jours pour débattre de la crise financière que traverse ce micro-état Européen situé en Italie. Le nouveau projet budgétaire introduit une proposition qui vise à légaliser le Cannabis à usage social et récréatif.

Le principe a été voté à la majorité, le gouvernement de Saint Marin vient de décider qu’une proposition de loi pouvait désormais voir le jour. Le Cannabiste au coeur de cette inévitable légalisation qui vient.

 * * *

#Biblique

Saint Marin est un peu à l’Italie ce que Monaco est à la France. Une toute petite enclave, un bout de terre au charme spécifique mais similaire au pays sur lequel il empiète, c’est à dire quelques kilomètres carrés. Troisième plus petite république d’Europe, avec un peu plus de 30.000 habitants, on y parle Italien mais aussi plus récemment:  échec de la prohibition.

* * *

Ce micro-état, qui fut la première république au monde et dont vous apprenez peut-être tout juste l’existence, possède son propre gouvernement et ses propres lois. Une histoire très ancienne, selon la légende  la république de Saint Marin aurait été fondée vers l’an 300 de notre ère par un modeste tailleur de pierres du nom de Marinus qui fuyait les massacres de chrétiens.

Pour échapper à la guerre, le tailleur de pierre qui s’était réfugié sur les monts proches de la côte avait fondé Saint Marin. Un territoire dont on se dit à la rédaction, qu’il pourrait bien devenir une terre de refuge pour tous les Cannabistes, aujourd’hui méthodiquement  persécutés par leurs gouvernements.

* * *

* * *

#Clinique

18 voix pour, 13 voix contre contre et 2 abstentions, le projet en est au stade embryonnaire, mais le gouvernement n’est pas réfractaire à l’idée d’une légalisation. Un des axes majeurs sur lequel repose cette instance est l’échec cuisant de la prohibition et la main mise manifeste, des organisations criminelles, via le marché noir.

Sans oublier certains points cruciaux :

« D’après des études récentes, la consommation de Cannabis est beaucoup moins nocive que celle d’alcool et de tabac. La dépendance produite par le Cannabis est comparée à celle produite par l’alcool et la nicotine.

De plus, il a été démontré que l’usage de Cannabis n’était pas propédeutique à la consommation de drogues. En plus du fait que dans les pays où il a été légalisé, la consommation n’augmente pas chez les jeunes et les accidents de la route n’augmentent pas. »PP Gvt San Marino Source San Marino TV

À ce même sujet sur Le Cannabiste

* * *

Ainsi les signataires parlent d’une opportunité fiscale dans la légalisation avec le développement de l’emploi et du tourisme.

Après la légalisation du Cannabis à des fins médicales en 2016, le petit État n’a pas l’intention d’arrêter et se prépare à réglementer son utilisation à des fins sociales et récréatives. Le modèle privilégié serait un mélange entre celui des coffeeshops d’Amsterdam et de certains états américains.

Le projet de loi de légalisation du Cannabis à Saint Marin en Bref 

 

  • L’usage et possession de Cannabis seraient permis pour toute personne majeure dans le cadre d’un usage personnel, la quantité maximale autorisée de 30 grammes a été évoquée
  • Des restrictions spécifiques devraient être mises en place pour les non résidents de l’état
  • La consommation, serait réservée aux lieux privés, en dehors de la présence de mineurs, de femmes enceintes ou de personnes qui le demanderaient spécifiquement
  • La production, la transformation du Cannabis serait soumise à l’obtention de licenses délivrées par les autorités
  • La concentration et la qualité des produits devront être testés avant leur mise sur le marché
  • La vente se ferait dans des échoppes dédiées à ce produit, sur le modèle des dispensaires américains de Cannabis
  • L’autoproduction de Cannabis a été évoquée dans ce projet de loi. Le nombre maximum légal de plants reste à établir, la quantité de 4 plants par foyer a été évoquée. Les cultures personnelles devront être signalées aux autorités compétentes.
  • Il devrait être possible de constituer des associations à but non lucratif dans le but de cultiver collectivement du Cannabis, à l’instar des Cannabis Social Clubs Espagnols. 

* * *

Un micro-état dont la devise est ‘libertas’, pourrait figurer parmi les pionniers Européens de la légalisation et de l’autoproduction familiale de Cannabis. Une évolution au nez et à la barbe des géants moralisateurs qui l’entourent, où le bon sens met si longtemps à arriver.

« C’était un petit cheval blanc, tous derrière, lui. Devant. »-  G.Brassens

 

Crédits Youweed.it

* * *

Sources  Wikipédia San Marino RTV,libertas.sm

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

– François Xavier Mombelli pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments