Seniors: Le Cannabis médical ne fait PAS baisser le QI

Publicité

Une toute nouvelle étude israélienne publiée en Septembre 2020, ne montre aucune baisse de l’activité cognitive et cérébrale chez les seniors qui consomment du Cannabis médical.

Au calcul bénéfice / risque, c’est de nouveau ‘avantage weed’ sur Le Cannabiste.

* * *

 

Pour bien commencer la semaine, nous allons vous demander de faire un gros effort d’imagination. Imaginez un peu, si l’alcool n’était pas un poison mortel qui détruit le corps, et en particulier le cerveau, dès le premier verre.

Imaginez que l’on puisse guérir la peau, le foie l’esprit et des maladies rares grâce à l’usage thérapeutique de l’alcool  … (oui il faut bien imaginer) …

 

Images Tweeter – Décembre 2018 – Compte public de Gérald Darmanin / Tous droits réservés

 

 

Imaginez enfin que tout alcool soit interdit par la loi alors que tout le monde en demande.

Alors les gens se soigneraient tous seuls, grâce au marché noir. Les produits frelatés seraient alors monnaie courante, la prohibition autoriserait tous les excès. Partout il ne serait question que de révolte et de débordements de la force publique.

 

* * *

 

Alors contre toute étude, contre tout savoir, il se trouverait sans doute un ministre putassier pour s’écrier: « L’alcool c’est de la merde ». Ça y est vous y êtes ?

Bienvenue dans la France de 2020.

#Bénéfice Risque

D’habitude les études médicales nous viennent d’Amérique du Nord.

Avec l’accroissement massif du nombre patients/usagers en Israël, les instituts multiplient les recherches. C’est vrai en particulier au sujet des problèmes liés à la prévention dans un contexte médical.                         

* * *

Aujourd’hui l’inconnue sur laquelle se replient les prohibos Français ou ceux d’ailleurs: le rapport risque/bénéfice. C’est une notion importante à la base de notre étude du jour.

À ce sujet on nous dit souvent.

« Le rapport risque bénéfice n’est pas en faveur du Cannabis »

Dans ce cas là il faut l’étudier?

« Non! On a pas le droit de l’étudier c’est illégal donc interdit. »

20 siècles d’une connerie abyssale nous regardent. Le médicament plus puissant, le plus facile à produire et le moins dangereux au monde, mis à la corbeille par principe et par trouille politique. On dit de lui qu’il ferait rigoler bêtement et rendrait moins obéissant …

 

« Notre étude est la première étape vers une évaluation plus précise du risque par rapport au bénéfice du traitement au Cannabis » – Source –

 

 

Et oui, ça paraît farfelu, mais pour étudier le Cannabis, il faut d’abord qu’il soit permis de le faire. C’est bien la raison pour laquelle la France aura très vite 40 ans de retard sur le reste du monde comme Israël ou les USA avec le Cannabis médical. L’expérimentation toute rikiki pour 3000 patients en fin de vie restera sans doute un coup politique.

Un peu comme nous avions fait avec le minitel et l’internet il y a 25 ans vous savez .. la grande peur ?

 

* * *

Le résumé de l’étude est ici

 

Le très sérieux Jerusalem Post, hier – AU sujet de cette étude

 

L’université de médecine publique de Haifa en Israël s’est intéressée aux réactions des seniors soignés avec  du Cannabis médical notamment contre les douleurs chroniques.

 

* * *

En ligne de mire les effets délétères du Cannabis sur le cerveau. On sait qu’à l’adolescence et chez les jeunes le Cannabis est soupçonné de poser des problèmes. Mais qu’en est-il réellement chez les Seniors qui en consomment pour se soigner?

 

« Des études antérieures ont montré que le cannabis médical peut avoir des effets à long terme sur le cerveau lorsqu’il est consommé à un jeune âge, mais ce n’est pas nécessairement le même effet lorsqu’il est consommé à un âge avancé », ont déclaré le Dr Sharon Sznitman et le Dr Galit Weinstein, deux des chercheurs qui ont mené l’étude.

 

Les médecins Israéliens Sharon R. Sznitman, Simon Vulfsons ,David Meiri, Galit Weinstein. Cosignataires de cette étude scientifique.

 

 

L’étude portait sur 125 sujets, dont 63 étaient médicalement autorisés à utiliser du cannabis médical et 62 étaient sans licence. L’âge moyen des sujets était de 62 ans.

 

 

Au cours de l’étude, la fonction cognitive des sujets a été testée à l’aide d’une série de tests informatisés qui évaluent la fonction des réponses psychomotrices, la concentration, la mémoire et les capacités d’apprentissage.

Les participants à l’étude ont été invités à s’abstenir de consommer du cannabis trois heures avant le test afin que leurs capacités cognitives soient testées lorsqu’ils n’étaient pas sous l’influence immédiate du Cannabis.

#Résultats

Ces résultats suggèrent que l’utilisation de la plante de Cannabis n’a pas un impact généralisé sur la cognition chez les patients âgés souffrant de douleur chronique.

Compte tenu de l’utilisation croissante de la MC dans les populations plus âgées, cette étude pourrait être une première étape vers une meilleure évaluation des risques et des avantages du traitement du Cannabis Médical dans notre population.

 

* * *

 

Il reste tout à apprendre matière de Cannabis et de comportements humains, à commencer par les implications chimiques avec notre cerveau sur le long terme.

Si la peur de détraquer la pensée et les émotions humaines demeurait le seul frein au déploiement massif du Cannabis médical, les scientifiques apportent désormais des réponses concrètes, basées sur la science et non plus sur la croyance.

 

Image Ketama Cannabis Group @ Facebook – Tous droits réservés

 

Une preuve supplémentaire le Cannabis n’est pas l’ennemi de la santé mentale, s’il est employé avec justesse et application. C’est d’ailleurs la même chose avec de nombreux médicaments.

 

* * *

 

Rappelons avant de se quitter que le Cannabis médical à été ‘découvert’ par Raphaël Mechoulam, en pressant du haschich récupéré auprès de la police.

Histoire d’élever un peu le débat en ces temps sombres, on se quitte avec l’extrait de la vidéo ‘The Scientist’ où le père du Cannabis médical nous parle du moment de sa trouvaille.

 

 


 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : JPOST /// WOL /// University of Haifa

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 693 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.