Suisse: Les généralistes vont prescrire du Cannabis

Publicité

Une proposition d’assouplissement de la loi Suisse sur les stupéfiants de 1951, vient d’être approuvée par l’ensemble les partis réunis au Conseil Fédéral Helvétique. Il s’agit in fine, de permettre aux médecins généralistes Suisses de prescrire librement du Cannabis médical à leurs patients.

Pèlerinage en Helvétie sur Le Cannabiste, un pays où visiblement les dirigeants s’apprêtent à prendre leurs responsabilités.

* * *

« Expérimentation, expérimentation, est ce que j’ai une gueule d’expérimentation? » pourraient s’exclamer les consommateurs Français …

Sur le même sujet

Après tout, si on voulait expérimenter quelque chose en France avec le Cannabis, on dispose de plusieurs millions d’usagers tout de suite. La France aurait pu aussi bien déclarer une amnistie et lancer une enquête publique auprès des consommateurs non? (NDLR: Le Cannabiste président!)

#3000

C’est un des chiffres clés qu’il faudra retenir de cette actualité. La suisse comptait en 2018 environ 3000 patients dans l’illégalité pour du Cannabis médical. Source AGEFI

 

Capture d’écran AGEFI – Tous droits réservés

Or 3000 c’est précisément le nombre de patients qui vont pouvoir bénéficier de l’expérimentation sur le Cannabis médical en France. 

  • Suisse 3000 patients pour 8.42 Millions d’habitants
  • France 3000 patients pour 66.99 Millions d’habitants

A la louche si l’expérimentation du Cannabis médical devait se produire dans des proportions ‘réalistes’ en France, elle devrait concerner en fait autour des 20/25 000 patients au minimum. Voilà ça c’est fait.

#No Smoking

Mais les Suisses ne vont pas faire dans l’enfumage, que ce soit au niveau politique ou bien au niveau du Cannabis médical.

« L’UDC, le PS, le PLR et le PBD soutiennent cette proposition. L’UDC y est favorable ‘si la contribution au bien-être du patient est supérieure à son effet nocif’.

Le parti rejette expressément la demande concernant les fleurs de cannabis médical (Cannabis flos) et le fait de fumer du cannabis en raison du risque élevé d’abus. » Agefi.com

On notera au passage, le ‘risque d’abus’. Une notion assez cocasse lorsqu’on regarde les chiffres :

  • 500 000 consommateurs quotidiens,
  • 30% de la population Suisse a essayé le Cannabis.

Faute d’un usage adulte encadré plus tôt par la loi et de prévention efficace, on peut demander si ‘l’abus’ politique en fait, c’est de ne pas avoir vu venir le problème plus tôt.

 

#Les toubibs sont chauds

Du côté de la fédération des médecins Suisses, la Foederatio Medicorum Helveticorum – ou FMH, on accueille favorablement l’idée du Cannabis médical. Il faut dire que dans les maisons de retraites où du Cannabis à taux de THC élevé est utilisé, les résultats sont remarquables. C’est France-info qui le dit.

Sur le même sujet

La responsabilité de la prescription du Cannabis, incombera au médecin traitant qui disposera d’huiles de gélules et autres sprays. Pour l’heure les fleurs ne feront pas partie du dispositif.

* * *

Enfin, le remboursement des médicaments par l’assurance santé, n’est pas encore à l’ordre du jour. Mais le sujet du droit à l’autoculture demeure une vraie question. L’association d’usagers de Cannabis Suisses Medcan, appelle à l’impunité des patients cultivateurs.

« Pour le moment, cultiver la plante soi-même est le seul moyen d’obtenir des médicaments au Cannabis de bonne qualité et à un prix abordable. » Medcan – Source Agefi.com

L’institut Suisse en charge du contrôle des produits médicaux au Cannabis devrait être l’agence Swissmedic. du côté des entreprises spécialisées dans le Cannabis on se presse en Suisse certains fabricants de CBD par exemple, ont déjà flairé le bon filon. 

* * *

Consommateurs, Français, consolons nous, le bon sens finira forcément par passer la frontière. D’ailleurs, c’est intéressant de voir la Suisse, un pays connu pour sa lenteur législative devancer la France. Il semble qu’en Gaule, le Cannabis médical soit un peu comme une bulle imperméable, un vase clos et hermétique au reste de l’Europe. En attendant que ça change, les patients qui le peuvent iront se faire soigner de l’autre côté des frontières voilà tout.

Heureusement les marchands de CBD en ligne, sont parfois là pour nous rappeller le ridicule de cette posture d’autruche. Alors, pendant que les médecins tricolores expérimentent et cherchent la petite bêt, les médecins Suisses prescrivent et des dizaines de milliers de Français continuent de trouver le temps long. Ô tempora ô mores* !

*Quelle époque, quelle moeurs …

 

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Agefi /// Le Matin /// SwissInfo /// 

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Facebook Comments

A propos jean-pierre 441 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.