Toronto: SVP N’appelez plus la police pour du Cannabis

Publicité

La police de la ville de Toronto au Canada vient d’informer les citoyens de la ville qu’ils ne doivent plus les appeler au sujet des fumeurs et des cultivateurs de Cannabis. Au travers d’une série de Tweets décalés, un certains nombre de messages incitent désormais la population à relativiser les faits. Fumer de l’herbe ou même en cultiver n’a plus rien d’illégal au Canada, mais il va falloir s’habituer : Mise à jour en cours.

* * *

Il y a certains mots de la langue Française qu’on préférerait tous ne pas avoir inventé. De ces mots qui s’illustrent à travers les âges comme un genre de fardeau moral. C’est le cas du mot Délation

Délation : Dénonciation inspirée par des motifs méprisables. (Larousse.fr)

Pour une majorité de nos concitoyens, depuis 1945 le mot ne s’emploie plus que très rarement. Malheureusement, au sujet du Cannabis on l’entend quasiment tous les jours. 

Le mot Délation ajoute une petite touche quotidienne parfumée à la prohibition Française du Cannabis. C’est un peu le goût des autres, l’essence d’un climat social apaisé, le summum du devoir citoyen. On pourrait presque dire tout haut  avec fierté : « balance ton voisin si tu vois du bousin ». Par voie de conséquence, avec un Million d’usagers quotidiens en France, le Cannabis devient l’ami public numéro 1 des relations sociales dans notre pays.

 

#Lavage de cerveau

En France un cultivateur de Cannabis risque 20 ans de prison et 7.5 Millions d’€ d’amende, ce qui est assez déconcertant. Alors forcément, cela fait des vagues dans les cerveaux. Car même si tous les citoyens ne sont pas totalement zélés, c’est armés du sentiment de bien faire qu’ils dénoncent le Cannabis auprès de l’état Français, qui leur en est d’ailleur fort reconnaissant. Une collaboration fructueuse qui dure depuis plus de 40 ans sans que cela ne choque personne, evidemment direz vous ?

#Nouveau Monde

Les Canadiens se sont probablement lassés d’emprisonner à grands renfort de brouzoufs pour des cacahuètes. Ils ont décidé que le Cannabis n’était pas si méchant au final. Il a fallut acter d’un usage adulte et responsable, puis mettre en place une législation à peu près cohérente. Bref, la page épaisse de la prohibition a pu être tournée, en ce joli mois d’Octobre 2018. 

Mais maintenant, il va falloir faut l’expliquer à tout le monde. Et quoi de mieux que l’humour dans ces cas là ? Voici la police du monde de demain dans ses oeuvres sur Le Cannabiste. Opération Halloween en prime, parce que vous le valez bien .

* * *

 

« Demander votre chemin lorsque vous êtes perdus n’est pas une raison suffisante pour appeler la police.

Dénoncer un adulte qui fume un joint non plus. »

« Demander à la police de prévenir un ami que vous aurez du retard ça n’est pas un appel d’urgence.

Appeler la police pour les plants d’herbe de votre voisin non plus. »

 

« Appeler pour demander que faire de la viande congelée après une panne de courant, ça n’est pas motif d’appel d’urgence.

Sentir une odeur d’herbe depuis chez le voisin non plus. »

 

Rejoignez nous pour la 22e chasse d’Halloween de la police. Concours de costumes et défilé organisés au poste de police local.

Heureusement qu’on a pensé à découvrir l’Amérique, cela donne au moins espoir à ce qui le peuvent aujourd’hui d’aller y vivre. Certains jours lorsqu’il n’y à plus de mots pour exprimer le dépit d’être du mauvais côté de l’Atlantique, il reste l’humour et heureusement pour nous : l’internet. Joyeuse légalisation du Cannabis à tous nos amis Canadiens.

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources :

Toronto Police on Twitter

CT News

Ulyces

 

Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 185 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.