Une juge US autorise le Cannabis Médical en prison

Publicité

Une juge Américaine de l’état du Nouveau Mexique vient de statuer que l’usage du Cannabis médical ne pouvait pas être réprimé en prison s’il est légal dans l’état.

La loi qui permet légalement l’usage du Cannabis médical s’applique donc aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur des lieux de privation de liberté.

Le Cannabis médical en prison c’est sur Le Cannabiste.

 

* * *

 

Au plein cœur de la sinistrose qui règne en ce début d’année en France, on aurait préféré démarrer l’année 2021 avec une vraie bonne nouvelle.

Du style: « Le Cannabis est retiré de la liste des stupéfiants! » ou encore : « L’autoculture de Cannabis est enfin légalisée pour tous!« .

 

Image Parodique @ IG Lecannabiste.com – Source Inconnue

 

Mais cette année il faudra encore se contenter d’une augmentation des tarifs du gaz et d’une taxe de 800 balles pour posséder un abri de jardin, c’est sur à la une des journaux, ça présente moins bien. Triste Manu.

 

* * *

 

Tandis que le jeune Roy et sa cour pataugent dans la gadoue du COVID et l’impopularité, la justice suit son cours, ailleurs. La vague verte se précise un peu plus chaque jour depuis l’étranger et les bonnes nouvelles viennent encore des USA.

Du Cannabis pour les prisonniers? Et si c’était vraiment une bonne idée? On finira par le savoir.

#Nouveau Mexique

L’État du Nouveau Mexique – Image Wikimedia Commons

 

Le grand état du sud ouest des États Unis héberge le Rio Grande, sa capitale se nomme Santa Fe et c’est l’un des plus arides des États Unis. Mais aujourd’hui nous allons nous intéresser à la grande voisine sa concurrente directe : la ville d’Albuquerque.

 

La ville d’Albuquerque au nouveau Mexique – prononcez ‘Albukerki’ – Image Google map, tous droits réservés

 

La grande voisine vivait dans l’ombre de la capitale d’état jusqu’à ces dernières années, c’est une série TV légendaire qui a popularisé le nom d’Albuquerque, il s’agit de « Breaking Bad »

 

Poster de la série Breaking Bad – Source Amazon.com – Tous droits réservés

#Juge

Dans notre affaire, le centre de détention ‘Bernalillo’ d’Albuquerque poursuivait un détenu pour usage de Cannabis. 

Joe Montano risquait des sanctions au motif d’avoir consommé de la Marijuana, pendant son temps assigné de résidence surveillée à domicile. (NDLR: sic!).

 

À lire sur Le Cannabiste 

 

* * *

 

Joe Montano avait été arrêté et incarcéré pour conduite sous l’influence de stupéfiants ou d’alcool, ces infractions répétées débutent en 1992. Sa dernière condamnation il était en défaut de carte grise et d’assurance, direction la prison.

 

Capture d’écran KRQE News – Tous droits réservés

#Loi

La loi qui autorise les patients du Nouveau Mexique à se soigner avec du Cannabis s’appelle le « Lynn and Erin Compassionate Use Act, du nom des députés qui l’ont rédigée.

La loi Lynn and Erin du Nouveau Mexique se trouve ci-dessous pour vos archives. Elle autorise toutes les personnes dont l’état de santé le nécessite, a utiliser du Cannabis sans enfreindre a la loi pour se soigner.

 

CH247-SB406-2019

 

Au sortir de l’audience, Joe Montano a été soulagé des charges supplémentaires qui pesaient contre lui, voici un extrait du jugement ci-dessous.

« Le centre de détention métropolitain du comté de Bernalillo, chef des services correctionnels du comté de Bernalillo, agents de détention communautaire doit se conformer à la loi sur l’usage compassionnel de Lynn et Erin …

La juge – Lucy Boyadjian Solimon – Image https://asbarez.com/

 

Il ne peut pas pas pénaliser les personnes en détention ou sous la surveillance du centre de détention métropolitain, y compris ceux qui se trouvent dans le programme de veille communautaire, pour la conduite autorisée en vertu de la loi sur l’usage compassionnel de Lynn et Erin. » Juge Lucy Solimon – Source traduite

 

Le jugement qui autorise le détenu et tous les autres de cet état à priori, au titre de la loi compassionnelle Lynn et Eri est dans l’intégralité ci-dessous.

 

CR-2017-4212-Montano-Order-Granting-Mtn-for-Declaratory-Judgment_Petition-for-Writ-of-Mandamus

 

La liberté est un principe, qui repose sur d’autres principes comme la justice par exemple. Si la loi à l’extérieur des murs protège les patients du Cannabis, alors il ne peut pas en être autrement à l’intérieur des murs. 

Vu la taille du problème que pose le Cannabis en prison, il ne faut pas être un génie pour ne voir que des avantages à sa prescription massive intra muros. Tenez, en France on pourrait commencer avec le CBD … 

 

À lire sur Le Cannabiste

 

Si aucune vraie solution n’est venue du politique en France ces dernières 40 années, quelque chose nous dit, que depuis toujours ce sont les juges qui ont les cartes en main, pour peu qu’elles ou ils soient en mesure de pouvoir les jouer, grâce à la loi.

Car en matière de Cannabis chaque jour qui passe nous rappelle que la notion de justice est souvent éloignée du sens même du mot équité.

#Prohibition piège à cons 😉

* * * 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Globnewswire ///Ultrahealth ///  KRQE

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos jean-pierre 757 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.