Consultation citoyenne : Lambert casse la toile

Publicité

Madehellin- lecannabiste
Le Cannabiste Fmlambert

Le député écologiste François-Michel Lambert, Président de Liberté Écologie Fraternité (LEF), est à l’origine d’une campagne de mèmes internet largement partagés sur les réseaux sociaux ces derniers jours.

L’élu incite ouvertement à l’usage de consultations démocratiques récréatives et  nous invite avec humour à participer en ligne à la fameuse enquête citoyenne sur le cannabis dont nous n’avons jamais encore parlé ici. (authentique)

Lambert casse la toile et nous livre 3 bonnes raisons de participer à la consultation citoyenne à propos de cette herbe qui fait rire bêtement: François-Michel Lambert est notre invité du jour.

 

* * *

sweetseeds

 

Si vous faites partie des lecteurs et lectrices fidèles au quotidien, tout d’abord merci. Le Cannabiste est gratuit et le restera grâce à votre présence et vos nombreux partages en ligne. Ensuite vous avez peut-être remarqué comme une absence …. un certain silence autour de cette initiative parlementaire là là, ci-dessous…. Vous savez?

 

consultation-citoyenne-cannabis-récréatif
Le truc dont on ne vous a encore jamais parlé là ….

#Consultation

Vous avez été nombreuses et nombreux à nous interpeller au sujet de la consultation citoyenne du Cannabis récréatif, par messages privés et par email. En fait, c’est la toute première fois en bientôt trois ans d’existence que cela se produit de cette façon là au journal.

 

-chat-
divers échanges avec les lecteurs : « et pourquoi vous n’en parlez pas ?« 

 

#Silence on consulte

NON nous n’en avions pas encore parlé dans Le Cannabiste, OUI il fallait le faire. Alors pourquoi avoir attendu si longtemps, pourquoi le silence?

* * *

En deux mots une question de principe face à un état répressif et fanfaron. Quand on veut discuter avec quelqu’un on arrête de lui taper sur la tête. Notre pays achève de sombrer dans la guerre à la drogue sous l’impulsion de Manu et de sa clique sécuritaire à l’intérieur.

Il est urgent d’arrêter la gabegie et de négocier les réparations. À ce moment là on pourra sonner l’heure de la récréation.

Ça c’est dit.

 

À lire sur Le Cannabiste

Larglam

 

Alors plutôt que de vous bassiner avec un énième « participez c’est pour votre bien » sans y croire vraiment nous même. Nous sommes allés demander de l’aide, ou plutôt on en a reçu spontanément.

 

 

Facebook 1612982541322 6765339125001041990

 

Ça se passe en image et cette brillante communication est signée par l’équipe du député FM Lambert élu écologiste élu des Bouches du Rhône. En tout cas nous à la rédac on a bien kiffé.

 

 

#3 bonnes raisons

Mais vous nous connaissez on est taquins, alors ça ne pouvait pas s’arrêter là cette histoire de doute.

Puisqu’il semblait avoir tout compris sur la question, on est allés demander au député Lambert: 3 bonnes raisons de participer à la consultation sur le Cannabis récréatif.

Il nous a convaincu, les voici.

 

le-député-François-michel-lambert
Le député LEF: François-Michel Lambert

 

#1 philosophique

Répondre à la consultation, c’est affirmer sa liberté individuelle face à un Etat qui a choisi la répression et l’infantilisation.

La question n’est pas de savoir si on est contre ou pour le cannabis mais d’adopter un modèle qui permette à chaque adulte de faire ses choix de consommation en conscience tout en pacifiant la société.

  • Est-il normal de perquisitionner un domicile parce qu’on a trouvé quelques grammes d’herbe dans la poche d’un consommateur ?
  • Est-il normal de risquer plusieurs années de prison parce qu’on fait pousser quelques plants chez soi pour son usage personnel ?
  • Est-il normal de se voir retirer son permis de conduire parce que les tests salivaires ont démontré une consommation qui peut remonter à plusieurs jours en arrière et qui n’a aucun impact sur sa conduite ?

Non bien sûr.

 

#2 Juridique

Répondre à la consultation c’est apporter son soutien à tous ceux qui sont poursuivis par une loi archaïque, contraire au droit international et liberticide.

Le cannabis soigne l’homme depuis l’aube des temps et n’a je pense, rien à faire dans la catégorie des stupéfiants. C’est d’ailleurs ce que vient de reconnaître l’ONU le 2 décembre 2020 en demandant le retrait du cannabis du tableau IV de la convention unique pour le contrôle international des stupéfiants, reconnaissant ainsi officiellement son potentiel thérapeutique.

Notre droit doit évoluer pour aller vers une légalisation qui permettra d’encadrer encore mieux le produit sur un plan sanitaire, de faire rentrer des recettes fiscales et d’assécher les trafics.

 

148999955 265053808527221 2213392274346662482 O

 

#3 Politique

Répondre à la consultation c’est montrer que l’opinion publique est en avance sur les politiques et que tout le monde ne pense pas comme Darmanin, que le cannabis c’est de « la merde ».

* * *

 

Il est aujourd’hui totalement impossible d’éradiquer la consommation de cannabis qui fait partie de notre culture.

Au pays du bon vin, la guerre au cannabis est perdue depuis longtemps. Et tous les arguments pour la prohibition tombent les uns après les autres. Répondre à la consultation, c’est une façon de répondre à l’hypocrisie générale autour de ces questions et participer à lever un tabou.

Avec une législation aussi répressive depuis 50 ans La France reste le champion de
la consommation en Europe, en particulier chez les jeunes?

Cette question reste aujourd’hui sans réponse mais c’est pourtant en se penchant sur les causes et les enjeux de la consommation qu’on apportera des réponses politiques à la hauteur, certainement pas en réprimant les consommateurs.

 

 

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter / Instagram

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos Jean-Pierre 870 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.