Creuse: Le Cannabis médical bientôt Bunkerisé ?

Publicité

La Creuse est sur les rangs depuis deux ans, pour la production de Cannabis à usage médical, dans un contexte général de défiance et de diabolisation autour de la fleur thérapeutique .

Dernière innovation en date : faire pousser la beuh médicale en sous sol, dans de vastes bunkers désaffectés par l’armée. Le Cannabiste passe en revue cette hypothè et ses différentes implications.

* * *

Faire pousser de la beuh médicale dans des bunkers de l’armée? 

Après tout pourquoi pas, l’idée est excellente d’un point de vue technique. Par contre l’image est désastreuse et le geste politique, assez malheureux. Voyons un peu ce qui se trame en Creuse.

#Men In Creuse*

Nos pages regorgent des histoires de Creusois, politiques, fermiers associatifs, commerçants. C’est tout un département qui s’interroge aujourd’hui, sur la question du Cannabis. La logique imparable des élus : si on le faisait nous même, ça nous ferait des sous.

* * *

C’est d’ailleurs surtout vrai depuis qu Eric Correia est courageusement monté au front en 2018.

(* les hommes de la Creuse)

 

En marge de ces remous, il faut évoquer le nom de Jean-baptiste Moreau, dans un style simple et décomplexé, il mène depuis l’assemblée et le parti majoritaire d’Emmanuel Macron, une véritable Mission d’Information Cannabis.

 

 

Tout cela se traduit au final à la ferme de Pigerolles, sous la coupe de Jouanny Chatoux par un projet de production de Cannabis thérapeutique et médical.

 

#Cest nooootre projet

L’idée maîtresse est assez simple : si vous êtes en Creuse, le Cannabis qui pousse sous lampes c’est du soin, passé la frontière du département c’est du stup’. (NDLR: Et vogue le navire).

Dans cette perspective, avec des millions de consommateurs et 200 000 trafiquants, la plupart armés, oui, le bunker semble effectivement, très approprié.

* * *

 

#Village Fantôme

Avec cet intertitre, vous devez vous demander si nous sommes méchants avec la creuse ou bien totalement gelés. Ni l’un ni l’autre. (NDLR: Mais un peu des 2 ?)

* * *

Car c’est du côté du Camp Militaire de La Courtine, à la frontière entre la Creuse et la Corrèze, que le projet de production de Cannabis creusois se précise.

Un endroit charmant, voyez-vous-même.

 

 

En surface donc, un village fantôme qui sert de terrain de jeux aux militaires. En dessous : des kilomètres de bunkers top-secrets où l’armée faisait … dieu sait quoi. Ça n’est pas pour rien qu’on la surnomme ‘la grande muette’.

 

« Nous avons récupéré un ancien site militaire (près de camp de la Courtine) qui est mis à disposition par la communauté de communes Haute-Corrèze.

Sur ce site déjà sécurisé, il y a un bâtiment de 850 m2 enterré qui pourrait accueillir les plantations de cannabis thérapeutiques.
L’idée c’est de créer un pôle d’excellence du chanvre avec une partie production thérapeutique (sous serres et dans le bunker déjà existant), une pépinière d’entreprises, de la recherche et du développement et de la formation » Jouany Chatoux – Source France Région 3 Nouvelle Aquitaine

#Pourquoi

La culture indoor de Cannabis suppose quelques conditions bien spécifiques comme l’étanchéité:

  • Lumière
  • Air
  • Insectes /Acariens /spores

De surcroît, une Isolation impeccable s’impose au niveau de la Température. La standardisation des produits suppose un minimum d’amplitude thermique.

* * *

 

Si vous ajoutez à cela, la possibilité de limiter les accès donc les causes possibles de contamination par d’éventuels visiteurs … Le bunker c’est le juste le placard à beuh médicale idéal, aucun doute là dessus.

D’ailleurs, la mafia Italienne ne s’y était pas non plus trompée. Souvenez-vous il y a quelques temps : 7 kilomètres carrés. Oui, 7km² de production clandestine sous la ville de Rome.

 

* * *

Le billet du rédacteur

C’est parfaitement logique :

1 – Après 50 années de prohibition criminogène et mortifère, soudain, on prend conscience que le Cannabis constitue un soin indiscutable. De surcroît tout le monde peut en faire pousser facilement chez soi à moindre coût. –> Bon pour l’homme et la planète

2 – Entre temps, le marché noir s’est armé, il est tentaculaire et dispose de relais hauts placés, ses ventes sont croissantes. –> Mauvais pour tout le monde

3 – Alors, maintenons sa prohibition et faisons-en nous même pousser sous terre dans des bunkers ultra sécurisés à grand renfort d’électricité nucléaire. –> On est des génies les gars !

 

ERRATUM : Après vérification voici un aperçu du projet, il comprend une vaste installation de captation d’énergie solaire ! On est quittes pour vous le partager, un bon point pour nos amis Creusois.

Capture d’écran – Remerciement Jeremy Gaillard

 

Crédits Image : magazines defensie.nl – Tous droits réservés

En plus, si on maintient l’interdit du Cannabis férocement, alors on peut imaginer que sa valeur financière ne va aller qu’en augmentant non? *se gratte la tête*

Moralité, la situation avec le Cannabis, va effectivement s’arranger pour une poignée de creusois, mais pour les millions d’autres? Est-ce si compliqué à comprendre?

Car de vous à moi : Le Cannabis ne coûte rien 😉

 

* * *

 Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : France 3 Régions Nouvelle Aquitaine /// Magazine Defensie /// Youtube

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

 

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 511 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.