Étude : Le Cannabis diminue les risques d’obésité

Publicité

Une étude publiée dans le journal International d’Épidémiologie a été conduite aux États Unis par l’université du Michigan. Elle met en évidence que l’indice de masse corporelle est nettement meilleur chez les usagers de Cannabis, qui ont été observés en très grand nombre et sur plusieurs années. Un article garanti sans gluten mais susceptible de contenir des traces de THC car vous êtes sur Le Cannabiste.

* * *

D’une manière générale, Le Cannabis donne faim, il y a même un mot d’argot pour cela : ‘la Foncedalle’. Et si la vox populi n’était pas suffisante, des scientifiques se sont déjà penchés sérieusement sur la question pour finir par en conclure la même chose : les ventes de nourriture, en particulier de snacks, augmentent notablement partout où le Cannabis est légalisé.

Image : Pixabay

« Même conclusion scientifique et empirique universelle : le Cannabis fait manger davantage.

On l’utilise d’ailleurs pour stimuler l’appétit dans le cadre de traitements médicaux à l’aide de Cannabis pour des personnes atteintes de maladies très graves, ça aussi c’est devenu notoire en 2019Mais fait il grossir pour autant? En d’autre mots moins élogieux : ‘ce machin là qui rend déjà feignant, rendrait-il aussi les gens obèses? Cette fois encore, il semble bien que non.

 

#33 000

contributions ont été analysées à cette étude. Il s’agit au départ d’une collecte d’information organisée par un organisme d’état Américain, le comité national de lutte contre l’alcoolisme : le NIH.

Comme nous sommes taquins et qu’on nous dit souvent « vos études sont commanditées par des sponsors privés!« , alors on vous a même trouvé la collecte de données originale qui a servi de source à l’étude, elle porte le doux nom de NESARC, et s’organise en 2 vagues d’auditions, les premières entre 2001 et 2002, la seconde de 2004 et 2005 c’est une base de donnée publique à échelle nationale. Vous pouvez-vous y appuyer c’est du costaud.

 

Image : Pixabay / Le Cannabiste tous droits réservés

Au départ il s’agit d’observer l’alcoolisme et les habitudes alimentaires de la population US. Mais un questionnaire sur les habitudes en matière de Marijuana faisait partie de la collecte de données. Alors autant lorsque ce sont de micro-études comme ici on vous le dit, mais vu la taille de l’échantillon, ce bazar là mérite notre considération.

* * *

Alors oui il y a le stéréotype du fumeur de Cannabis, écroulé dans son canapé, paquet de chips, télécomande, glace à la vanille, saucisson-cookies-soda-joint …. Moins d’activité physique par manque de motivation, plus de ‘junk-food’ autant se dire que sur le papier la weed ça n’est pas une  ‘Stairway to Heaven’ mais plutôt une ‘Stairway to Fat’ (* une autoroute vers le gras). Pourtant les choses sont loin d’être aussi évidentes d’un point de vu statistique ce serait même totalement faux voyez-vous !

 

Image Pixabay

#IMC

Cela se traduit par BMI en anglais, il s’agit de l’Indice de Masse Corporelle, le Body Mass Index. En gros et sans mauvais jeu de mot c’est le chiffre qui permet d’indiquer à quel point vous l’êtes.

« L’IMC permet de calculer la corpulence d’un individu selon sa taille et son poids. L’IMC est utilisé pour détecter les problèmes d’obésité ou de sous-poids. L’IMC est le rapport entre la masse et la taille au carré. » L’internaute.com

Pour commencer les scientifiques ont séparé les sujets en 2 groupes, les usagers réguliers et occasionnels d’un côté, de l’autre les sujets qui n’ont jamais consommé de Marijuana de toute leur vie. Puis ils ont écarté les résultats de personnes âgées de plus de 65 ans, âge à partir duquel la fonte des tissus musculaires entraîne des modifications notables de l’IMC pour ne pas parasiter l’étude.

#Résultat

« Une prise de poids atténuée dans le groupe qui consomme du Cannabis comparé à ceux qui n’en ont jamais consommé »

Voilà qui risque de faire du bruit sur les réseaux sociaux, ensuite pour enfoncer un peu plus le clou, la conclusion de l’étude dit aussi :

« De plus, le sous groupe des consommateurs actifs de Cannabis était sous représenté parmi les nouveaux cas d’obésité »

En d’autres mots moins scientifiques l’usage du Cannabis rendrait moins gros, c’est en tout cas l’avis des chercheurs de l’Université du Michigan qui concluent leur résumé par une phrase sans équivoque : « Pour de nombreux patients, le cannabis peut être une meilleure option pour perdre du poids que la chirurgie ou les produits pharmaceutiques »

L’étude originale en Anglais est ici

 

Image : Pixabay

#Pourquoi?

D’après une autre étude théorique disponible ici un récepteur du système Cannabinoïde est en cause le CB1R:

« Une régulation négative de CB1R après une consommation aiguë de cannabis réduit l’apport en énergie et son stockage et augmente les taux métaboliques, inversant ainsi l’impact sur l’indice de masse corporelle de ratios élevés d’oméga-6 / oméga-3 dans le régime alimentaire. »

* * *

Selon différents modèles de recherche, le Cannabis permet d’équilibrer la manière dont le corps humain transforme l’alimentation en énergie. A partir de la transformation de cette énergie c’est une notion définie par le chercheur Robert Melamede comme équilibre dynamique.

#Régulation 

Par le biais de la régulation du système cannabinoïde endogène du corps humain c’est toute la chaîne de production cellulaire qui serait équilibrée (Homéostasie)  jusqu’à permettre au corps in fine, de fabriquer des cellules saines, tout en apprenant aux cellules malades à s’auto détruire (Apoptose).

Illustration, acides composants de l’ADN – Image : Pixabay

Ici une explication détaillée des fonctions du Cannabis sur l’organisme par le chercheur  Robert Melamede ancien directeur de recherche à l’UR Du Colorado (pdf en Anglais)

Bref, en cherchant pourquoi et comment le Cannabis préserve les gens de l’obésité, ce sont des fonctions essentielles de l’organisme qui sont mises en évidence, directement au niveau cellulaire … au niveau de la fabrication et de l’entretien du corps humain par le corps humain… voyez l’topo?

C’est là que nous arrivons à la fin de cet article au seuil d’une autre maladie hélas très connue le Cancer. Une porte que nous ne franchirons pas aujourd’hui mais un sujet sur lequel nous aurons sans doute l’occasion de revenir prochainement.

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Oxford Academy Online //// RX Leaf //// Marijuana Moment //// Asud //// NIH //// L’internaute //// Natural Mood

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 389 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.