Italie: la Justice donne raison aux magasins de CBD !

Publicité

Le 30 Mai dernier la cour de cassation des sections unies, rendait un verdict crucial pour la filière du CBD Italien. Il s’en était suivi une interprétation hâtive de la part médias régionaux et nationaux, qui avaient annoncé une fin rapide pour ce marché, selon eux ‘illégal’. Mais comme toujours sur Le Cannabiste, il ne faut pas vendre la peau de la fleur avant de l’avoir séchée …  

* * *

Si vous nous lisez, vous savez depuis notre interview du député Matteo Mantero que vis-à-vis de la justice ça ne serait pas gagné pour les prohibitionnistes Italiens avec le chanvre de détail. Et Vendredi dernier à Gênes, la justice vient de prouver que nous avions vu juste : le tribunal a tranché en faveur de la vente du Cannabis light.

On fait le point plus bas avec le sénateur Italien Matteo Mantero qui dévoile son projet de loi pour le chanvre de détail en exclusivité sur Le Cannabiste ce matin.

Crédits Instagram

#Influenceur

La sentence de la Cour suprême de cassation n’aura pas impressionné les juges autant que les médias Italiens. Ces derniers ont pour le coup bien relevé l’importance de la toute dernière ligne du jugement. Tel un cheveux dans la soupe de Salvini :

« sauf si, il (le Cannabis) est privé d’effet psychoactif » 

C’est grâce à ces quelques mots mis bout à bout que la cour des révisions de Gênes a décidé de restituer toute la marchandise à un magasin de Rapallo et d’abandonner les poursuites à cet endroit.

* * *

La totalité de son stock avait été saisi et consigné le 3 Juin dernier avant la mise en recours, mais les juges ont finalement donné raison au commerçant. Se basant sur la sentence de la cassation du 30 mai dernier, ils ont établi qu’aucune disposition ne confirmait le pourcentage en principe actif pour définir ces produits comme psychotropes.

A l’issue des débats la cour explique :

« En cas de doute, le procureur ne peut pas saisir les marchandises mais il doit faire prélever des échantillons pour analyse »

Crédits agrigentonotizie.it

#Influencé

Matteo Salvini a du recracher son verre en apprenant la nouvelle, car cette sentence de la cour de Gênes vient directement contrarier son autorité. Salvini en personne  annonçait tout récemment la mort programmée des magasins de CBD ainsi que des festivals liés au Chanvre dans un nouveau projet suicidaire de guerre à la drogue. 

* * *

‘Les marchands de mort’, comme les appelle Salvini, autrement dit les magasins de CBD et de Cannabis léger de type ‘chanvre’ vont pouvoir continuer à produire, à se reproduire et à commercialiser du Cannabis légalement sur la péninsule. Horreur Malheur, il faut bien entendu s’attendre à une réaction prochaine du dirigeant populiste.

Salvini, dont on suppose qu’il a trop regardé la série ‘The Walking Dead’ a tendance à considérer les consommateurs de cannabis comme des zombies. A la lueur de ses dernières déclarations incendiaires sur le sujet, on peut d’ores et déjà se demander s’il compte rempiler au cocktail molotov, à moins qu’il ne se tourne vers la hache ou le fusil à pompe ; pour ‘nettoyer tout ce merdier’ tel un Sarko d’opérette, en slip et claquettes, avec son petit Karcher un dimanche matin. A suivre …

 

Salvini, Outrancier provocateur mais avant tout : Pinardier – Crédits Facebook

#Matteo Mantero

En tout les cas la riposte du député Matteo Mantero est déjà prête. Il nous a appris en exclusivité il y a quelques jours, qu’il venait de déposer un projet de loi en faveur d’une régulation de la distribution du Cannabis light en Italie.

* * *

Les dernières déclarations du sénateur à ce sujet pour la rédaction :

« La semaine dernière, j’ai déposé un texte pour modifier la loi 242/2016. J’y ajoute simplement que les inflorescences et leurs dérivés ayant une teneur en THC de moins de 0,6%seront considérés comme des produits vendables. En précisant que ces produits peuvent être vendus pour un usage alimentaire et devront donc se conformer à ces normes de qualité. De plus, les emballages de vente devront indiquer la source, et le contenu en THC et en CBD (les deux principaux ingrédients actifs) ainsi que l’absence de métaux lourds et polluants.

Un autre changement que mon projet de loi introduit est la possibilité du commerce des boutures, toujours de variétés certifiées, ce qui permettrait aux agriculteurs de réduire le risque de dépassement de la teneur en THC dans le champ et donc le risque de devoir détruire la récolte  » nous a annoncé avec fierté le sénateur Mantero.

Le sénateur Matteo Mantero – Crédits @Fb

« Ce n’est pas avec une politique prohibitionniste que la santé du consommateur est protégée. Mais en rendant la loi plus complète et claire et en garantissant des normes de qualité des produits.

Ma proposition a été appuyée par de nombreux collègues. Ainsi j’espère que la discussion débutera dès que possible afin de protéger une importante chaîne d’approvisionnement agricole italienne qui pourrait être un puissant moteur pour l’ensemble de l’économie » Senatore M.Mantero joint par la rédaction de Le Cannabiste.

* * *

Un petit pas pour la justice, un grand pas pour le chanvre, il ne fait aucun doute qu’un certain nombre de coups vont venir émailler la Dolce Vita cannabique cet été depuis la péninsule Italienne. Vous pouvez bronzer tranquille on vous tiendra au courant dès que ça s’agite un peu plus que d’habitude ;). Avec les Italiens, il faut s’attendre à tout !

 

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : ANSA.it

– François Xavier Mombelli pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Facebook Comments