L’Arizona amnistie 6000 condamnations pour usage

Publicité

Image Lechenie Narkomanii @ Pixabay

L’état d’Arizona fait les comptes après la mise en place d’une légalisation contrôlée qui vient d’être votée avec le changement de mandature suprême aux États Unis. Ce sont plus de 6000 condamnations pour détention et usage de Cannabis qui vont pouvoir être purement et simplement effacées par les autorités. La justice en marche est sur Le Cannabiste.

* * *

#Suspension

Une enquête d’Associated Press a été conduite auprès des procureurs de comté en Arizona. Elle a reçu des réponses de 13 des 15 procureurs élus, tous ont déclaré qu’ils abandonnaient immédiatement la majorité des poursuites existantes et prévoyaient de les abandonner totalement  lorsque la proposition 207 entrera en vigueur.

À lire sur Le Cannabiste

Les électeurs l’ont clairement exprimé par les urnes: ils ne veulent plus d’arrestations pour du Cannabis.

* * *

Les procureurs Arizoniens suivent la volonté de leurs concitoyens: ils abandonnaient les affaires existantes et n’ouvriront plus de dossier pour détention usage et transport de petites quantités de Cannabis dorénavant.

La loi c’est la loi et ce que dit la loi à présent c’est que:

« Toute personne précédemment reconnue coupable de possession d’une once ou moins de marijuana peut demander aux tribunaux de faire effacer son dossier. » –Source

#Pas de prison

L’Arizona était le seul État où la possession de petites quantités de marijuana relevait encore du crime à proprement parler pour la justice. Bien que la plupart des procureurs classaient généralement les affaires comme des délits, il n’était pas rare comme en France qu’un consommateur se retrouve en prison pour détention, usage, ou transport.

 

 » Les délinquants non violents qui se font prendre pour possession de marijuana à des fins personnelles n’ont pas leur place en prison, et les électeurs sont d’accord « , a déclaré le démocrate pro-réforme Chad Campbell.  » Cela ne devrait plus être un crime comme en témoignent les 60% des Arizoniens qui ont voté pour cela. »

Le démocrate Arizonien – Chad Campbell

#Maricopa

Souvenez-vous nous en avions parlé sur Le Cannabiste, il était question d’amnistie et d’effacement des condamnations pour de l’herbe. 

À lire sur Le Cannabiste

 

Et bien selon les estimations des représentants de cet état publiées par Leafly, ce sont 6000 condamnations qui vont purement et simplement être effacées dans ce seul comté.

Une  étape de plus dans un processus de légalisation qui ne pourra être que global, in fine. C’est en tout cas l’avis du procureur élu du comté de Cochise en Arizona on l’écoute.

 

Brian McIntyre Procureur du comté de Cochise – Image @ FB

 » Le gouvernement fédéral doit prendre une décision – c’est ridicule « , a-t-il déclaré.  » S’ils voulaient simplement agir et ne pas continuer à s’en remettre à ce cadre disparate avec les États et voir comment les choses se passent ici et là et ailleurs… alors les gens le sauraient et nous pourrions tout simplement avancer en même temps.  » Brian McIntyre Procureur général du comté de Cochise en Arizona – Source – 

 

* * *

En vertu de la nouvelle loi, les personnes de 21 ans et plus peuvent légalement posséder jusqu’à une once (28 grammes) de marijuana ou une plus petite quantité de concentrés comme le haschisch et être en mesure de cultiver leurs propres plantes. La possession de 1 once à 2,5 onces (70 grammes) est une petite infraction passible d’une amende maximale de 300 $.

#56%

En France selon le représentant de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon, ils sont 56% parmi les forces de l’ordre à courir après les fumeurs de shit quotidiennement.

 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Leafly 

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos jean-pierre 757 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.