Le chef des stups mis en examen pour trafic de stups

Publicité

L’ancien chef de l’OCRTRIS François Thierry, vient d’être finalement mis en examen à Lyon pour les charges de « faux en écriture publique par dépositaire de l’autorité publique, complicité de faux, complicité de trafic de stupéfiants et participation à une association de malfaiteurs ». Comment le chef des stups est-il tombé pour trafic de stups? Prohibition, persécution et corruption sur Le Cannabiste.

* * *

D’après les toutes dernières estimations Ifop, le trafic de Cannabis en France ferait vivre 200 000 personnes et génèrerait aux alentours de 3 milliards d’Euros par an. Ce serait donc le premier employeur du pays, loin devant EDF.

* * *

Le choix politique confirmé depuis 40 ans qui est celui de la prohibition en France a permis l’épanouissement du marché noir du Cannabis dans des dimensions devenues incontrôlables en 2019.

La France est le plus gros consommateur de Cannabis au monde, 47 % des adolescents de 17 ans fument des joints (Ofdt). Les proportions de l’échec politique, économique, sanitaire et social sont bibliques, d’ailleurs en 2019 plus personne ne les conteste. 

Aujourd’hui nous observons 2 phénomènes croisés de la prohibition : le harcèlement systématique des consommateurs et la corruption chez certains fonctionnaires, jusqu’au sein même de la justice. Car l’affaire François Thierry est une affaire rocambolesque, hors norme, inédite, dérangeante et éminemment révélatrice de la situation immorale qui règne en France à propos du Cannabis. 

 

Capture d’écran 20 minutes – Tous droits réservés –

* * *

#SAcré Français

  • Un marché colossal estimé entre 3 et 5 millions de consommateurs
  • Des frontières communes poreuses, mal contrôlées
  • Une législation intransigeante et répressive
  • Un voisinage législatif beaucoup plus tolérant que la France
  • Une source clandestine et intarissable de Cannabis : Le Maroc
  • Un contexte économico-social fragile, entre 8 et 10 millions de pauvres

#Sytème H

C’est dans ce contexte ancien que François Thierry prend ses fonctions en 1994 à Nantes à sa sortie de l’école de police. Il sera ensuite muté à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe pour lutter contre les importations de drogue depuis l’Amérique du sud.

 

Crédits – Pixabay

Après être passé par les services du SIAT en 2009, c’est l’époque où François Thierry recrute un ‘baron de la drogue’, un très gros importateur de Haschich nommé Sofiane Hambli. Un trafiquant qui jouera par la suite un rôle clé dans la carrière du policier gradé corrompu.

François Thierry devient le patron de l’OCRTIS en 2010, l’Office Central de Répression du Trafic International de Stupéfiants. C’est le grand patron des stups Français. 

« François Thierry est soupçonné d’avoir été lui-même récupérer des valises de drogue à l’aéroport de Roissy à la suite de la divulgation d’une bande audio réalisée le 21 septembre 2010 lors d’une réunion à la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières. Une douanière affirme s’être retrouvée face à François Thierry le 6 février 2010, et il aurait été là «toutes les semaines» selon une autre douanière en poste à Roissy. À la suite d’un courrier anonyme dénonçant les pratiques des douaniers, une enquête préliminaire est ouverte par l’Ocrtis en novembre 2011. En juin 2012, sept douaniers de l’aéroport de Roissy sont mis en garde à vue pour vol et corruption. » Wikipedia

 

François Thierry aux côtés d’Emmanuel Walls parti faire carrière politique en Espagne depuis

Capture d’écran Le JDD – Tous droits réservés –

François Thierry avec Claude Guéant, alors ministre, qui sera mis en examen et condamné dans l’affaire de la campagne de Nicolas Sarkozy

Capture d’écran Le Dauphine – Tous droits réservés –

 

#6 ans

c’est le temps qu’il aura fallu pour quelqu’un parvienne à mettre un terme aux trafic international du premier ‘flic des stup’ de France. Et ça va très loin, les quantités de Cannabis trafiquées se comptent en centaines de tonnes, des dizaines de personnes impliquées, des complicités établies dans la police et jusqu’au sein même de la justice Française. Un terrible aveu d’échec mais surtout désormais, le poids de la suspicion pour beaucoup trop de monde.

 

« La magistrate est soupçonnée d’avoir couvert en 2012 une opération controversée menée par l’office anti-drogue, dirigée à l’époque par François Thierry, l’ancien patron de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis). Le juge reproche à cette magistrate d’avoir autorisé en avril 2012 la fausse garde à vue d’un gros trafiquant de drogue, afin que cet informateur privilégié du commissaire François Thierry pilote à distance une importante livraison de cannabis dans le sud de l’Espagne » Source France Info.

#Merde in France

Combien de vies brisées en France à cause du Cannabis ? Pour quelques joints trouvés dans un casier, l’adolescente se suicide, pour quelques grammes de Cannabis en France, on vous torture. C’est devenue la litanie quotidienne dans les journaux, pour du Cannabis, certains sont prêts à toutes les bassessesLe Cannabis est en France si dangereux et cher que parfois même pour quelques mauvais grammes on vous tue

Tout cela sans que personne au pouvoir, ne mette en cause sa prohibition inconditionnelle, contre productive et totalement insensée.

 

Devant ce genre de corruption à la tête de la police, il faut bien reconnaître que pour l’ensemble des institutions cette histoire là est relativement honteuse. Alors pendant cette ‘honteuse’ affaire François Thierry, combien d’interpellations de consommateurs de Cannabis ont eu lieu, sans que cela ne dérange personne? Regardons vite fait …

 

160 000 interpellations par an X 6 ans  = 960 000

960 000 interpellations pendant le temps supposé où François Thierry aurait trafiqué (calcul rapide selon données statistiques fournies par le Norml France)

 

La police en France défonce des portes tous les matins, prend des permis de conduire à tour de bras, on sait que l’alcool est beaucoup plus dangereux, mais c’est pour votre bien si on vous emprisonne. Et puis ‘tais-toi c’est la loi, c’est comme ça’.

Les résultats produits sont une augmentation constante de la consommation de Cannabis en France depuis 40 ans : échec, échec. Échec.

 

#Porcherie

car la méthode ‘tolérance zéro’ à la française, n’a pas besoin de cerveaux pour fonctionner, elle n’a besoin que de chiens féroces. Combien de grand-pères que l’on a traîné devant la justice comme des criminels pour quelques plants dans leur jardin. Combien de contrôles routiers auront servi à condamner des citoyens paisibles et autrement sans histoires? Tandis que les responsables, des haut fonctionnaires, payés par l’état, ont durant des années orchestré le plus gros du trafic de shit vers les banlieues Françaises?

Mais nous nous égarons, tenez, si vous voulez une vraie question de journaliste :

« Quel était le rôle de la prohibition pendant 6 ans ? Garantir à Monsieur Thierry l’intégralité de ses parts de marché ? »

10 mois de prison pour le papa qui cultivait bio pour ses enfants – Capture d’écran RTL – Tous droits réservés

Combien de pauvres diables en prison depuis ces 40 ans de répression seulement à cause du Cannabis et de l’argent qu’il génère grâce à la prohibition? Combien d’injustices, des millions ? Et comment on va leur expliquer à tous ces gens sur qui on a cogné si fort, qu’en fait c’était la police qui importait le Cannabis?

Au final la vraie question c’est : Combien d’innocents et de corrompus devrons-nous envoyer devant la justice avant de réfléchir au coût incommensurable de la prohibition du Cannabis? 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Revue de presse : 20 Minutes //// Le Dauphiné BIS //// Europe 1 //// Le Point (guéant) //// Le JDD //// France Info //// Libération //// Wikipedia

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 373 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.