Les Sioux votent POUR la légalisation du Cannabis

Publicité

Chase Iron Eye - Image Lakota People's All rights reserved

La tribu Oglala des Sioux du Dakota vient d’acter par référendum de la légalisation contrôlée du Cannabis dans la réserve de Pine Ridge située dans le sud de l’état du Dakota.

Les ventes de Marijuana à usage médical mais aussi à usage récréatif et social, devraient pouvoir se faire sur à un marché encadré par l’autorité tribale, sous l’autorité des chefs Sioux. C’est l’heure du calumet sur Le Cannabiste.

* * *

Ce que les historiens nous disent la plupart du temps, c’est que les indiens d’Amérique du Nord, n’ont pas été des grands fans de Cannabis dans le passé.

On a bien retrouvé ça et là des traces de chanvre dans de vieilles pipes… On sait également que les mères et les grand mères de culture Indienne Nord Américaine, ont tendance à se rouler d’étranges cigarettes depuis toujours … Une tradition à ce qu’il paraît.

 

Image Gertrude Käsebier – Domaine public

 » Cependant, des érudits doutent que le cannabis ait fait partie intégrante des cultures des tribus autochtones de l’Amérique du Nord.

À quelques exceptions près, le Cannabis n’a pas occupé une place importante dans les nombreuses croyances et les cérémonies religieuses des Autochtones. » Source Leah Spicer Parlement Canadien – Bibliothèque

#Oglala

Le clan des Oglalas est une des plus anciennes des Indiens d’Amérique, ses origines remontent au 18e Siècle. Cette communauté était jadis membre de la puissante tribu des Lakotas.

* * *

A l’heure actuelle les Oglalas comptent un peu plus de 40 mille membres, la plupart vivent dans la réserve Pine Indian Ridge, ça se trouve dans le sud du Dakota.

 

 

 

 

 

 

Chez les tribus indiennes d’Amérique du Nord, la vente de Cannabis légal ça n’est pas vraiment une nouveauté.

On sait que les indiens de la tribu des Paiute sont devenus les spécialistes du Drive-In de la Marijuana du côté du Strip de Las Vegas.

Autre exemple en Oklahoma, ce sont les Cherokee qui veulent récupérer les licences de vendre de la weed à l’image de celles qui permettent d’ouvrir des Casinos.

Image @ Nuwu Cannabis -Tous droits réservés

Jusqu’aux lointaines terres d’Alaska la question de l’accès des communautés Indiennes au Cannabis fait amplement débat.

Une série de problématiques liées à l’intégration sociale sur fond de jeu et d’alcool, poussent les tribus vers une certaine autonomie en la matière.

* * *

L’immense taille des territoires et une faible densité démographique sont les éléments clés qui conditionnent souvent la question de l’acheminement du Cannabis légal, de sa disponibilité.

À ce sujet sur Le Cannabiste

#Ours qui court

On ne peut pas passer à côté de l’occasion de vous présenter Julian Bear Runner ce qui pourrait se traduire par Julian ‘Ours qui Court’.

C’est le chef des Sioux du Dakota, un dirigeant élu démocratiquement il faut le préciser.

Julian Bear Runner – Image @ FB

Ours qui court, était largement pour la déclaration du Cannabis chez les Sioux et une autogestion de la chose.

 

 » Sous la direction d’un nouveau président, Julian Bear Runner, la tri

bu soutient que sa souveraineté lui donne le droit de cultiver et de vendre de la marijuana. Son bureau le présente comme un coup de pouce à l’économie locale qui fournirait des emplois et rapporterait de l’argent pour réparer les routes en ruine.  » Source Leafly

#1933 Dakota

Nous en avons déjà parlé ici la prohibition du Cannabis aux USA date de 1933. Et côté Cannabis, dans le Dakota du Sud, on est toujours en 1933.

Arrestations, plantations détruites, persécution des usagers, le Dakota du sud ressemble un peu à la France du côté des plantes vertes à usage social.

* * *

En 2006 et 2010 par deux fois, des lois pour assouplir la prohibition du Cannabis ont été proposées au référendum dans cet état.

La dernière fois au vote populaire par référendum, 63% des votants rejettent l’idée du Cannabis médical au Dakota du Sud, un état très conservateur.

#82%

C’est un camouflet pour les prohibitionnistes de l’état du Dakota où se trouve la réserve Indienne des Sioux.

  • 74 % des votants approuvent la vente de Cannabis récréatif
  • 82% approuvent la vente du Cannabis médical
  • 12% seulement pour légaliser l’alcool dans les Casinos – proposition rejetée –

Les solutions privilégiées par le projet tribal tendent vers l’autogestion de la production de Cannabis, une économie circulaire et durable. C’est en tout cas l’avis de ‘Chase Oeil d’Acier’ le porte parole de la nation Sioux.


Chase Iron Eye – Image Lakota People’s All rights reserved

« Nous avons besoin d’une solution interne, régénératrice et autonome » Chase Iron Eyes – Source Leafly

 

 

 

 

* * *

La nation Sioux sera la première communauté Indienne d’Amérique du nord à légaliser le Cannabis dans un état hostile à ce principe.

Le célèbre mont Rushmore – Dans le Dakota du Sud

Les perspectives économiques se comptent en Milliards de dollars pour une des communautés parmi les plus pauvres de l’Amérique.

Après avoir subi les ravages du jeu, de l’alcool et la prohibition du Cannabis par l’homme blanc depuis un demi siècle. Les natifs Américains confinés dans leur réserve, tiennent sans doute avec le Cannabis, l’occasion d’une revanche économique et sociale sans précédent.

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Chicago Tribune /// Wikipedia /// APNews /// CSIA Nitassinan /// Lakota People /// Leafly /// Senat Canada 

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 649 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.