Mission Cannabis Saison2 ep1: Le Bal des Hypocrites

Publicité

Bonne nouvelle, le COVID n’a pas réussi à tuer l’expérimentation Française du Cannabis médical. Mauvaise nouvelle on prend les mêmes et on recommence, les patients qui ont survécu attendront au moins jusqu’en 2021.

Entre tâtonnements hésitations et billevesées, un modèle Français du Cannabis médical tente de prendre forme aux mains d’une bande d’administrateurs frileux et procéduriers. Le Cannabiste à suivi pour vous la reprise des débats de la Mission Cannabis: on est quand même vachement mal barrés.

 

* * *

En Macronie c’est La France aux Français d’accord, mais le Cannabis, ça sera ni pour les morts ni pour les vivants. Le Cannabis ce sera en « Dernière Intention ». C’est la médecine qui nous le dit.

Incapable de s’autoriser à elle même d’en produire, la France va honteusement distribuer du Cannabis importé pendant 2 ans.

#Bouffonnerie

La cohorte de parlementaires, de médecins et d’administrateurs qui ont pour mission de préparer le cadre de l’expérimentation du Cannabis médical Français, se sont exprimés publiquement et en direct, hier Mercredi 3 Juin pour la reprise des auditions : Mission Cannabis!

Leur objectif : nul, mission accomplie.

 

 

Oui nous avons subi pour vous l’intégralité des débats. Non ça ne nous a pas fait rire du tout. Si le cœur vous en dit c’est par ici.

A l’exception de Ludovic Mendes, le petit bout de Macronie réuni, nous a convoyé depuis le point zéro jusqu’au point zéro. Le triomphe des médiocres à son paroxysme.

* * *

L’acceptation tacite collective de l’absurdité Française en matière de Cannabis, donnait à cette défaite en Streaming 2.0, des allures de triste spectacle, pour qui sait regarder entre les images …

Une pantalonnade ponctuée de langue de bois sur fond de trouille collective et d’une totale  ignorance du sujet. Personne sauf Mr Mendès ne semble décidé à voir l’éléphant vert dans la pièce. Une réunion anxiogène de plus, que Kafka n’aurait pas renié, il ne fait décidément pas bon être un Cannabiste sain d’esprit dans un pays de malade.

* * *

Le héros du jour le député Ludovic Mendes

« En France on expérimente aussi l’amende forfaitaire concernant les consommateurs de cannabis (..) avec la possibilité d’être fiché pendant 10 ans //Est-ce que les personnes de cette expérimentation seront exemptées de cette obligation. 10 ans de fichage ça porte un véritable débat! » Ludovic Mendes député LaREM

Réponse laconique de l’ANSM on précise bien

« ça n’est pas le sujet et ce ne sont pas des ‘consommateurs’ mais des ‘patients’ qui sont concernés. »

On lui répond que ça n’est pas le sujet, mais au contraire Mr Mendes est le seul a oser le dire. D’ailleurs, c’est précisément le sujet: 5 millions de personnes 3000 places. Ça n’est plus une expérimentation c’est une opération de communication politique.

 

 

Pour l’ANSM ou la MILDECA, d’un coup de baguette magique la répression est effacée: consommateurs hier, patients de demain. Hop hop, tout beau tout propre!

* * *

L’administration Française invente le Cannabis politiquement correct. Pendant ce temps à deux rues au même moment … Perquisitions arrestations amendes, garde à vue …on cogne toujours plus fort dans la guerre contre la drogue et ça ne dérange personne. 

(NDLR: Sauf Ludovic Mendes , Ludo ce héros … <3)

#COVID = En retard

Bouffonnerie politicienne conçue pour faire oublier la situation tragique du Cannabis en France ? D’une main on verbalise de l’autre on passe la pommade au chanvre bien être dans le dos des électeurs.

La Mission Cannabis c’est l’occasion pour la médecine d’essayer discrètement de mettre le mouchoir sur le problème pour l’état Français. Mais avec plusieurs millions de consommateurs automédiqués il va falloir un mouchoir beaucoup plus grand.

 

 

En retard en retard … en raison de la crise sanitaire, ‘les consommateurs’ pardon, ‘les patients’ du Cannabis médical attendront quelques mois de plus. (NDLR: De toute façon ça fait tellement d’années, prenez votre temps les enfants)

#Patients

L’expérimentation devait démarrer en Septembre cette année, sera au mieux pour Janvier 2021. D’ici là à charge au consommateurs/patients de se débrouiller avec l’autoculture interdite, la police et le marché noir.

 

#ANSM

Deux professionnelles de la communication fort bien mises, sont venues nous expliquer tout à tour que :  l’expérimentation était en retard mais qu’elle n’avait pas de retard.

Vous avez bien lu.

Pour le reste on a assisté à un véritable festival de novlangue de bois.

Un échantillon.

« optimiser l’organisation des travaux préparatifs à la mise en oeuvre de l’expérimentation … ce mode ‘projet’ nous permet d’identifier tous les ateliers et la planification d’axes ‘primordial’ de la préparation de l’expérimentation »

Vous kiffez les ronds de jambes légendaires de la Macronie triomphante ? En voici deux en l’espace de deux minutes.

C’est qu’il y’a du débit.

« La crise sanitaire n’a eu aucune incidence sur les travaux nécessaires à la mise en oeuvre de l’expérimentation.

L’expérimentation débutera en Janvier 2021 en raison justement du retard pris par la publication du décret. »

Représentants ANSM #MiCannabis du 3 Juin 2020

(NDLR: Ce kif … monumental, c’est beau comme du Pénicaud)

 

Illustration : Dystopie et Novlangue // 1984 George Orwell

 

L’ANSM dépoie plusieurs chantiers :

  • Le fichage électronique des consommateurs participants à l’expérimentation dans : le ‘registre électronique de suivi des patients’
  • La création d’un Cahier des charges des fournisseurs, la mise en place d’un genre de ‘business model’ de l’expérimentation
  • Les aspects juridiques avec le consentement et validation de la CNIL

* * *

L’ANSM nous explique que le début de l’expérimentation sera possible, après la publication d’un décret officiel qui l’autorisera. Puis le décret sera l’objet d’un dépôt de dossier, devant la CNIL car les patients seront bien sur, méthodiquement fichés.

 

 

Ensuite il faudra former les médecins et régler la question de l’approvisionnement, un délai incompressible de 4 mois avant que les premiers patients ne puissent bénéficier de Cannabis médical.

Bon point cependant, l’accès au Cannabis devrait être totalement gratuit pour les gens très malades à priori qui en bénéficieront.

#Production

Producteurs de Cannabis médical thérapeutique de fleurs de chanvre et tout ce qui s’y apparente en France : Soyez sans espoir la loi ‘interdit. 

C’est en substance le message de l’ANSM qui par la voix de ses responsables assure que le Cannabis médical sera obligatoirement importé. Pas de fleurs ni d’huiles en vrac chez les pharmaciens. Le règne de la consommation de médicaments standardisés et du suremballage va pouvoir continuer tranquillement, les conservatismes y veillent.

« La culture du Cannabis n’est pas autorisée en France, la loi doit être modifiée pour que ce soit possible. »

 

Le Carbone, le plastique, les chaines industrielles de la pharmacie on y tient. Alors tout sera uniquement sous la forme de ‘produits finis’, sous la forme d’un gentil petit médicament, avec un gentil petit code barre.

 

* * *

Parce que la loi c’est la loi, parce que même les médecins parlent de stupéfiants. Des administrateurs qu’on imagine facilement en gardiens de prison. On est visiblement pas là pour discuter, on est là pour obéir.

Et puis contester ce qui est établi chez nous cela ne se fait pas. Même si c’est totalement absurde

#Open Bar

Colombie, Australie, Canada, multinationales, lobby étrangers du Cannabis médical, frottez vous les mains. L’Agence Nationale de la Santé des Multinationales attend vos candidatures ! Le message est sans équivoque les compagnies étrangères de Cannabis sont attendues !

Le marché Français est grand ouvert à vos prises d’intérêt. La vérité c’est qu’on est tellement bêtes qu’on est pas capable nous mêmes de s’auto-autoriser chez nous à en produire pour nos propres gens ….

Kafkaïen qu’on vous disait.

 

 

#Teaser saison 1

Personne ne cultivera de Cannabis médical ou récréatif en France tant que la peur, le conservatisme les lobbys de la pharmacie et de l’alcool resteront aux commandes. Nos élites nous font préférer l’ordre à la santé et au bon sens élémentaire depuis plus de 50 ans. Leurs administrateurs ont la dent dure, nous aussi.

 

 

La Mission Cannabis ne fait que révéler un scandale grandissant dont personne ne parle : l’injustice et la persécution de citoyens libres et innocents.

C’est le silence hurlant de millions de vies brisées à jamais par l’autoritarisme et l’absence de compassion entre les frères et sœurs de la même nation. Une obsession républicaine qui dépasse le stade de la maladie mentale collective : un mensonge qu’il faut inlassablement dénoncer.

L’illustration nous en a une fois de plus été donnée hier : il ne faut à aucun prix que le Cannabis devienne l’affaire exclusive des médecins.

Résistance, merci.

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Vidéos Assemblée Nationale

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 671 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.