Ontario + de légalisation pour protéger les enfants

Publicité

La province Canadienne Anglophone de l’Ontario a décidé de prendre une série de mesures pour libéraliser le marché du Cannabis. Le premier objectif est de lutter plus efficacement contre le marché noir, le second d’offrir un accès plus qualitatif et une meilleur disponibilité pour accéder à la weed sur tout sur le territoire. Le Cannabiste aux avants postes de cette vague verte qui s’en vient, chez les Caribous.

* * *

C’est irresistible, ça arrive de partout. Il faut croire que dorénavant, ce sont les prohibitionnistes qui auront plus de souci à se faire que les cannabistes. Une étape majeure est en train d’être franchie au Canada pour la libéralisation du Cannabis. Hélas ça n’est pas du côté Francophone.

 

Capture d’écran News Ontario.ca

On fait le point sur ce qui change, chez nos chanceux cousins canadiens anglophones à partir du 6 Janvier 2020. Mais d’abord un rapide coup d’oeil sur la situation.

#Pourquoi ?

Les représentants élus de la province de Toronto, ont acté de la même manière que les Québécois, de la légalisation contrôlée du Cannabis en Octobre 2017. Puis ils se sont donné un an pour voir de quelle manière ça se passait.

 

Image Procureur général Doug Downey – Crédits @ FB

Plusieurs constats se sont imposés:

  • Le marché noir est resté dominant
  • Les gros producteurs sont une source d’instabilité
  • Les PME/PMI se portent bien

Les autorités, soucieuses de la qualité de vie de leurs concitoyens et du maintien de la paix sociale ont décidé de ne pas se laisser pourrir la vie par le Cannabis. Elles se sont même dit: Et si on lui donnait un petit coup de pouce ? Action.

 

Sur le même sujet

#Loterie

En Ontario c’est la CAJO qui est en charge de l’attribution des licenses d’exploitation du Cannabis pour sa production et sa revente. Et au niveau de l’attribution des licences de vente, les canadiens ne voulaient favoriser personne.

* * *

Alors croyez le ou non chère lectrice cher lecteur, mais ces braves gens ont attribué les licenses de vendeur de weed par tirage au sort!

 

Image Procureur général Doug Downey – Crédits @ FB

Résultat, une répartition disparate, des points de vente mal répartis sur le territoire. Parfois, rien sur des kilomètres carrés, à d’autres endroits, deux dispensaires à la même adresse !

 

Conséquence? La nature a horreur du vide, les stoners aussi. Alors le marché noir est venu combler les manques laissés par ce système de loterie disons …. discutable.

Carte des dispensaires légaux en Ontario – Source: Ici Radio Canada

#Cannabis partout

Pendant que la justice Française continue de tourner en rond après sa queue, le procureur général de l’Ontario, vient de faire une série de déclaration officielles pour justifier les mesures que voici.

  • Terminé la loterie les licenses seront accordées dès Janvier (NDLR: Faut quand même pas déconner)
  • Faciliter au mieux l’accès de nouveaux entrepreneurs aux licenses
  • Déplafonner le nombre de magasins par lieu et par enseigne
  • Autoriser les dispensaires à vendre des gammes plus larges de produits

 » La Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) commencera à accepter des demandes de licence d’exploitation pour vente au détail de détaillants potentiels le 6 janvier 2020, puis elle acceptera des demandes d’autorisation de magasin de vente au détail de cannabis à compter du 2 mars 2020. Les autorisations de magasin de vente au détail découlant de ce processus de demande ouvert devraient être délivrées dès avril, au rythme d’environ 20 par mois.  » Source Ontario news.ca

* * *

Il n’en demeure pas moins illégal pour les mineurs de fréquenter un dispensaire. Les personnes qui ont été condamnées par le passé pour trafic de Cannabis, ou en lien avec le crime organisé restent écartées du Cannabusiness. Les licences leur resteront inaccessibles.

#Doug

Si vous lisez quotidiennement Le Cannabiste, vous savez qu’ici nous avons plus ou moins tendance à présenter sa légalisation sous un jour favorable. Il faut appeler un joint un joint …

Alors par devoir de neutralité et au nom de notre engagement journalistique, exceptionnellement aujourd’hui; on laisse le mot de la fin a Monsieur le Procureur général de l’Ontario. Vas-y Doug, fais toi plaisir, la parole est à toi.

 

Image Procureur général Doug Downey – Crédits @ FB

Doug Downey a été élu procureur général de l’Ontario en 2018 

 

« En réponse à la décision du gouvernement fédéral de légaliser le cannabis, notre gouvernement est déterminé à ouvrir le marché du Cannabis de la manière la plus responsable possible. »

 

Le meilleur pour la fin:

 » Nous avons toujours dit que l’ouverture de plus de magasins légaux est le moyen le plus efficace de lutter contre le marché illicite, protéger nos enfants et assurer la sécurité de nos communautés. C’est notre priorité numéro un. »

Doug Downey Procureur Général de l’Ontario – Source : News Ontario.ca

* * *

Voilà si vous avez une affaire de justice en cours, pour du Cannabis, vous pourrez toujours citer Doug.

Ça ne servira peut-être pas à grand chose, mais cela vous aura au moins permis de changer, à vous, en personne. D’ailleurs au final : pour porter le changement, ne faut-il pas d’abord le devenir soi même ?

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Communiqué de presse: news.ontario.ca

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 535 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.