Unilever prépare des déodorants au CBD

Publicité

Le géant international des produits de grande consommation, le groupe US Unilever vient d’annoncer le lancement cet automne d’une première gamme de déodorants au CBD via sa marque fille ‘Schmidt’s Naturals’. Les géants de l’industrie se mettent en branle autour de l’herbe philosophale, Le Cannabiste vous en livre les détails avant tout le monde.

* * *

A l’horizon 2025, d’après les spécialistes de Wall Street, le marché mondial du CBD se chiffrera aux alentours de 16 Milliards de dollars annuellement. Et si nous sommes aujourd’hui en mesure de vous révéler ces chiffres, d’autres les ont vu avant nous. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils n’ont pas dû passer à coté chez Unilever.

#Sativa sous les bras

La ligne de déodorants annoncée par le PDG de Schmidt’s Michael Cammarata est bien attendue à l’automne 2019, selon ses dernières déclarations à Business Insider. Les déodorants à base d’huile essentielle de chanvre ou de Cannabis Sativa, puis ils seront ‘infusés au CBD’. Entendez qu’une dose de CBD pur sera ajouté à chaque formule.

#Schmidt’s

Propriété du groupe Unilever, la marque Schmidt’s présente aujourd’hui une gamme de produits assez novateurs aux formules recherchées comme ceux que vous voyez ci-dessous :

* * *

Pour le moment aucune information n’a fuité au sujet des gammes de produits, de leurs caractéristiques, ni même à propos de leurs désignations commerciales. Michael Cammarta s’étant contenté de déclarer :

« La ligne de produits au CBD va suivre, il nous faut bien nous assurer d’avoir mis les points sur les ‘i’ et les barres aux ‘t’ ce qui devrait être rapide. Ce sera une mise en oeuvre sans délai. » Michael Cammarata PDG de Schmidt’s Natural

Car depuis la récente légalisation du chanvre à échelle du continent Américain, la toute puissante Food and Drug Administration se penche désormais sur la question de la régulation du CBD.

Il est bien entendu question d’incorporer massivement du CBD dans toutes sortes de produits aux USA, depuis la pâte dentifrice jusqu’au papier hygiénique en passant par les céréales du petit déjeuner …

 

Illustration – @Twitter

#Viral

Surtout n’allons pas nous imaginer que le groupe Unilever ait l’intention de s’arrêter là. Leur principal défi consiste à s’approvisionner en CBD de manière industrielle, ce qui suppose : production, transformation acquisition, transport et cession de Cannabis. Toute une histoire en bande organisée pour nous les Français.

« Une fois que nous aurons entrepris ces démarches[avec le CBD] je ne serais pas surpris que vous soyez toute une série d’autres marques traditionnelles d’Unilever s’y mettre aussi. » Michael Cammarata PDG de Schmidt’s Natural

Michael Cammarata – Crédits Image Schmidt’s via @ Business Insider

Chez les ricains, là bas dans le monde de demain, au delà de l’océan, on parle déjà de comment on va pouvoir inonder le reste du monde de produits au CBD, après avoir convaincu cette bande de crédules qu’il ne fallait tolérer le Cannabis à aucun prix pendant 40 ans. Magnifique. Ils sont trop forts ces ricains.

« Vous devez être au top de sur votre jeu avec ce marché. Et c’est formidable de disposer des ressources de l’équipe juridique d’Unilever pour élaborer un plan qui fonctionne à la fois au niveau de l’État et au niveau fédéral. » Michael Cammarata PDG de Schmidt’s Natural.

#Canada

Selon les estimations de nos propres experts, il ne se serait pas écoulé davantage de 500 Kilos de CBD en matière brute (cristaux/concentré pur) en 2018 pour toute la zone Europe. Ce montant devrait être multiplié par 10 en 2019, puis de manière exponentielle, les prévisions les plus modestes parlent d’un volume annuel de plusieurs dizaines de tonnes à l’orée 2025. 

Le problème principal d’Unilever à présent cela reste l’approvisionnement et la qualité de leur matière première, Michael Cammarata d’ailleurs ne s’en cache pas, mais il à un plan.

« Obtenir la plus haute qualité de CBD a probablement été la partie la plus longue de ce voyage, Il y a beaucoup de courtiers en CBD aux États-Unis, mais le Canada possède le meilleur CBD, mais pour le moment vous ne pouvez pas l’importer du Canada. »

La boucle est bouclée d’un côté la FDA prépare la loi pour permettre au cannabinoïde non psychotrope, le CBD,  de voyager au travers des frontières intérieures et extérieures, pendant ce temps Unilever fait chauffer les brevets les formules et les marques.

* * *

Depuis les années 50, les USA ont convaincu le monde que le chanvre et le Cannabis étaient des ennemis de l’homme, au profit du pétrole du plastique et de la chimie.

 

A la lueur des évolutions scientifiques, et sociétales de notre époque ce sont les multinationales qui vont tirer éhonteusement profit de la situation qu’elles ont contribué à créer pendant que les états se bornent stupidement a interdire ce même produit en faisant la guerre à la drogue et au Cannabis pour 90% du problème …

  • 1 – Tu exploite le pétrole et tu rends le chanvre illégal
  • 2 – Quand le pétrole c’est fini, tu te sers de la prohibition pour ton exclusivité
  • 3 – Elle est pas belle la vie ?

Le temps que nos courageux hommes politiques Français se réveillent, les chaînes de distribution mondiales seront littéralement gavées de produits au CBD depuis la serpillère jusqu’aux diffuseurs parfumés pour automobile.

* * *

Un terrible échec annoncé qui rappelle la pathétique course à la startup que se livre la Macronie après que 2 gouvernements précédents aient complètement raté le virage de la Silicon Valley …

 

Capture d’écran RTL Avril 2019 -Tous droits réservés

Ici on y pense, là bas on le fait, et pas seulement sous couverture therapeutique

Un coup de gueule qu’il faut pousser depuis la presse spécialisée en espérant qu’un député nous lise avant qu’il ne soit trop tard

En guise de bouteille à la mer, on vous quitte avec une citation du chanteur Renaud :

« Monsieur le Président je vous fais une bafouille,

que vous lirez sûrement si vous avez des couilles. (…)

On a une plantation pas énorme 3 hectares,

D’une herbe qui rend moins con, non c’est pas du Ricard.

Non c’est pas du Ricard. »

Renaud Pierre, Manuel Sechan © Mino Music

 

* * *

#Bonus : Histoire 2 Bobs

Bob 1 : 

« Hé t’avu Bob ya Unilever qui va mettre du CBD dans les déos? »

Bob 2 :

« Ouais tu verras Bob, le Cannabis, ce machin là à nous ils nous l’interdisent à nous, mais ces pourris d’industriels, à eux on va leur laisser faire ce qu’ils veulent, c’est dégueulasse ! »

Et cette fois là, il faut bien reconnaître qu’il n’a peut-être pas tort bob. Peut-être même que parmi les marques ci-dessous se dissimule un message caché.. Allez savoir. 

Toujours est-il que l’incendie n’est pas qu’à Notre Dame, il serait temps qu’on s’inquiète sérieusement du sujet Cannabis et CBD en France tout la-haut en Macronie. A défaut c’est Bob qui aura raison. Et croyez-nous sur parole, il n’y aurait rien de plus médiocre que de donner encore raison à Bob.

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Business Insider //// Nutra Ingredients

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 373 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.