Crise du Syntetik à Maurice : Silence on meurt

Publicité

Image WJGomes @ Pixabay

Sur l’Île Maurice ces dernières semaines la situation sanitaire s’est dégradée chez les mineurs en raison de la présence massive d’une herbe imprégnée aux cannabinoïdes de synthèse et de méthamphétamine 

Dès l’âge de 12 ans les plus jeunes consommateurs peuvent se retrouver admis aux soins psychiatriques dans des états préoccupants, les psychoses peuvent durer des années. Au détour d’un joint de spice dans une soirée on peut désormais y laisser la vie.

Les interventions médicalisées ont été multipliées par trois en moins de 5 ans : la ‘Syntetik’ est partout. Que se passe t-il en ce moment à l’île Maurice dans l’indifférence générale? Chroniques de la prohibition qui tue sur Le Cannabiste.

 

* * *

Quand ça se passe sur l’île Maurice ça nous touche parce que là bas ce sont nos ‘Zami’. Ici comme ailleurs, nous partageons le même sentiment de vivre une injustice historique, alors on se comprend.

 

Et tandis qu’on fait rentrer la prohibition du Cannabis dans les crânes à grand coups de tonfa, les effets de cette politique sont au moins aussi délétères sur l’île Maurice qu’en France. Avec sur l’île vous allez le voir, des conséquences souvent tragiques.

#Spice

Recette théorique du spice:

1- Prenez une herbe de base, comme celle que l’on trouve le long des routes, ou bien dans n’importe quel pré à l’état sauvage.

2 – Imbibez-la de Cannabinoïdes de synthèse, ou de poudre de méthamphétamine

3 – Proposez la au marché noir à un prix dérisoire 

Le tour est joué …

Le spice est un truc jetable, un truc à usage unique vous voyez? Vu que la formule change toutes les semaines, pour rester dans la légalité, vu que la plupart des usagers deviennent fous ou finissent directement à la morgue on ne les fournit souvent qu’une fois …

Avec le spice on se dégrade très vite. Une seule cigarette peut vous envoyer à la morgue avec une insuffisance respiratoire. Et sur l’Île Maurice, on en trouve partout, surtout chez les jeunes.

* * *

Discount, usage unique, légal, le spice est sans doute pire que le contexte qui l’a enfanté lui même, celui de la prohibition du Cannabis.

#Ça fait quoi?

Vous vous souvenez de cette mythologie terrifiante ? Le cauchemar que l’on promettait aux usagers de Cannabis lorsque vous étiez petits à l’école ? Perte de conscience, état de choc, troubles du comportement, hallucinations, panique, détresse respiratoire, empoisonnement, hôpital psychiatrique etc etc … 

Et bien le Spice qui est tout sauf du Cannabis c’est exactement cela mais en vrai.

Sur le même sujet

 

Or, la prohibition du Cannabis sur l’île Maurice fait qu’il est devenu hors de prix et pratiquement introuvable. Le prix de bonnes fleurs de Cannabis au gramme peut aujourd’hui grimper jusqu’à 100€

En revanche, le spice et les drogues synthétiques bon marché, sont disponibles à tous les coins de rue. Littéralement…

Exemples parlants du calvaire quotidien que vivent les habitants de l’île Maurice au travers de ces faits divers :

#Medecine débordée

La réalité des chiffres est alarmante : début 2020 du 1er au 15 Janvier, six jeunes de moins de 25 ans ont été retrouvés morts d’overdose ou d’intoxication, attribuées aux drogues de synthèse.

Du côté de la psychiatrie les professionnels sonnent l’alarme, plus de 50 nouveaux cas de psychoses induites par les drogues de synthèse depuis le début de l’année. D’une manière générale deux admissions sur 3 sont le fruit de la consommation de ces produits.

 » Plusieurs de ces patients accros au synthé «sont violents et présentent des troubles du comportement. Ils sont alors placés dans des cellules spécialisées. Nous avons même l’autorisation de les attacher et de leur administrer des somnifères pour qu’ils puissent dormir. Car dans de nombreux cas, s’ils ne blessent pas des employés, ils risquent de se faire du mal eux-mêmes à cause du manque.  » Source L’express MU

 

Francesco Ungaro @ Pixabay

 

Ce qui attend les consommateurs ce sont des mois d’un sevrage douloureux accompagné de médicaments puissants. Dans certains cas, il semble également qu’il faille recourir aux électrochocs. (NDLR:* gasp*)

#CLAIM

Au tournant de cette épidémie de drogues de synthèse, l’interdiction formelle du Cannabis, mise en application sans discernement de manière systématique, comme en hexagone.

Héritage post colonial? Hégémonie idéologique Américaine? Toujours est-il que la situation fait les affaires d’un certain nombre de trafiquants bien organisés. En attendant le Cannabis n’a toujours officiellement tué personne.

 

 

C’est qu’ont réaffirmé les militants de l’association mauricienne CLAIM réunis le 11 Février dernier à l’hôtel Saint-George à Port-Louis. Ils étaient accompagnés d’un des rares médecins qui a le courage de s’exprimer au sujet du Cannabis aujourd’hui.

 

 


 

 » Une des raisons pour lesquelles le Dr Anwar Husnoo était contre la dépénalisation était que les fumeurs de cannabis se tournaient vers la drogue dure. Mais c’est faux», a martelé le psychiatre. Chiffres à l’appui, le Dr Taroonsing Ramkoosalsing a affirmé que 95 % des fumeurs de cannabis ne vont vers aucune autre drogue. » Source L’express.MU


 

Nous sommes allés à la rencontre d’un des porte parole du CLAIM, Amrish Lachooa nous fait partager l’état d’esprit de cette association.

 

 » Maurice est un etat souverain. Donc nous ne pouvons pas tout le temps nous appuyer sur l’OMS pour tout. Nous devons prendre nos décisions comme un etat qui réfléchit bien que nous soyons une île nous avons nos propres idées. Le cannabis a été legal a un moment de l’histoire coloniale et bien toléré jusqu’aux années 80.

Cette époque nous n’avions pas tous ces crimes atroces ou mineurs comme on l’entend maintenant chaque jour qui passe. Nous sommes une république et nous pouvons prendre des décisions que nous devons prendre. Le portugal n’a pas attendus L’OMS pour décriminaliser les drogues en 2001 « 

 

* * *

 

Le Cannabis, dont il est désormais scientifiquement acté :

  • Qu’il ne crée pas d’addiction physique
  • Qu’il présente de multiples vertus thérapeutiques
  • Qui ne peut pas provoquer d’overdose

 

Image Giulia Lorenzon @ Pixabay

 

Cette fleur est toujours considérée par les autorités de l’Île Maurice ou l’état Français, au même titre que l’héroïne la méthamphétamine ou la cocaïne. L’occasion de vivre avec son époque et de rendre hommage à un texte formidable qu’on nous pardonnera bien d’avoir un peu détourné. #VivementDemain

 

 » Votre monde est dégueulasse. Votre amour du plus fort est morbide. Votre puissance est une puissance sinistre. Vous êtes une bande d’imbéciles funestes.(…) C’est terminé. On se lève. On se casse. On gueule. On vous emmerde. » Virginie Despentes Libération

 

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : L’express MU /// Inside News /// Libération

Remerciement spécial Para Estarr // In memoriam @ Kodok // Longue vie au CLAIM !

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 537 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.