L’Afrique du Sud décriminalise pour les mineurs

Publicité

Image Anaya Katlego @ Unsplash

La plus haute cour de justice d’Afrique du Sud le tribunal de Johannesburg, vient de déclarer inconstitutionnelle la criminalisation de l’usage du Cannabis appelé localement le ‘Dagga’ chez les personnes mineures.

La justice ordonne que soient abolies les peines de prison et interdira désormais le dépistage effectué dans les écoles. Le Cannabiste en direct de Johannesburg.

 

* * *

C’est toujours surprenant de se rappeller que le lointain pays du bout de l’Afrique, se trouve sur le même fuseau horaire que la France.

Mais à part ce dernier détail c’est à peu près tout ce qui rapproche les deux pays aux antipodes en matière économique sociale mais aussi de légalisation du Cannabis.

#Climat

Pour se faire rapidement une idée du niveau d’insécurité en Afrique du Sud, il faut regarder les statistiques moyennes sur une journée.

  • Meurtres : 59 par jour
  • Viol : 110 par jour
  • 8 femmes meurent par jour
  • 1 agression sexuelle par jour dans les écoles/facs
  • 40 attaques d’automobilistes par jour
  • 1 Cambriolage toutes les 2 minutes
  • Le Sida première cause de mortalité

Ce pays de 55 millions d’habitants est connu pour être un des plus dangereux au monde. Toutes ses métropoles sont bordées de bidonvilles où vivent une majorité de personnes de couleur.

 

Soweto – Image Lethu Zimu @ Unsplash

 

La plupart des classes moyennes ou aisées, blancs de peau vivent ‘bunkérisés’ dans des résidences surveillées et gardées par les armes.

 

* * *

 

À lire sur Le Cannabiste

#Enfants

En Afrique du Sud, 4 enfants sur 10 n’ont pas accès à l’eau courante. 64% des enfants du pays naissent sous le seuil de pauvreté.

 

* * *

 

Le Cannabis, le Dagga fait office de béquille sociale et sanitaire depuis bien longtemps. Depuis si longtemps qu’on avait pas encore inventé la colonisation.

Du temps des Zoulous le Dagga lui était déjà là, pour se soigner mais aussi parfois pour jouer, et les jeunes guerriers avaient le droit de participer.

 

À lire sur Le Cannabiste

 

* * *

 

Malgré de récents changements de paradigme en matière de prohibition, les enfants restaient l’objet d’une répression policière accrue et systématique.

  • La consommation
  • La possession
  • La vente

Donnaient systématiquement lieu à l’interpellation et au placement en détention des mineurs. Mais ce dernier point vient tout juste d’être remis en question par la cour suprême de Johannesburg.

#Jugement

Après avoir ordonné une enquête sur la question de l’incarcération des mineurs, la haute cour de justice de Johannesburg déclare inconstitutionnels.

  • L’incarcération d’un mineur pour détention ou usage de Cannabis
  • Les dépistages au Cannabis dans les écoles /collèges /lycées
  • L’incarcération pour délits mineurs comme vol simple ou dégradation
  • L’application du Drug Trafficking Act sur les mineurs qui est suspendue

Il faut garder à l’esprit que l’Afrique du Sud sépare rarement les mineurs des autres prisonniers dans les centres de détention. Les derniers deviennent alors des proies pour les détenus les plus âgés.

 

Soweto – Image Marc St @ Unsplash

 

La solution reste alors la mise en résidence surveillée. Mais la justice condamne également cette pratique arguant :

 

« Les ministres et le centre judiciaire sont d’accord sur le fait que la criminalisation pour la prévention n’est pas la solution » ont déclaré les juges. Source

 

Rappelons au passage que le simple fait d’être positif au test Cannabis dans une école envoyait les enfants en prison jusque là. 24 mineurs seraient en ce moment même privés de liberté pour ce simple motif. En attendant que la justice les condamne pour de bon. Ils seront bien entendu libérés sur le champ.

D’autres offenses mineures comme le vol ou la dégradation ne seront plus passibles de prison. La cour a pris exemple de jeunes qui ont fait jusqu’à 6 mois de prison pour un vol d’objet à 10 euros. Ces faits ne seront plus punis de prison ferme non plus.

 

* * *

 

Le jugement doit être transmis à l’Institut sud-africain de la magistrature, au directeur national des poursuites pénales, aux chefs des centres de protection de l’enfance et à la commission des magistrats, pour effet immédiat.

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Groundup /// IOL /// The Citizen 

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 671 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.