La légalisation du Cannabis débattue à l’assemblée

Publicité

Buralzen-LeCannabiste-BN

Pour la toute première fois dans l’histoire de notre pays une loi en faveur de la légalisation du Cannabis est présentée devant les députés Français. C’est à l’initiative du député LEF François-Michel Lambert que ce projet de loi a pu suivre son cours jusqu’à l’assemblée nationale.

Le Cannabiste vous explique pourquoi et comment La République en Marche, arrière, bloque le processus de légalisation attendu par des millions de personnes.

 

* * *

Imaginez un pays où l’on puisse tranquillement se rouler et fumer un gros pétard d’herbe dans son jardin ou dans la rue, sur un banc. Mais aussi à la terrasse d’un café, sur la plage, ou plus simplement la ‘pause pétard’ pour les passagers d’un bus au long trajet, sur une aire d’autoroute tranquille … pas de problème.

sweetseeds

 

sain valentin le cannabiste
Image parodique // Poster Twitter FB Instagram Le Cannabiste

 

 

Imaginez un état qui vous fout royalement la paix avec votre joint. Un pays où les dirigeants et les citoyens sont suffisamment mûrs pour accepter l’usage adulte et responsable du Cannabis. Enfin et surtout : imaginez un pays libre où la démocratie permet d’espérer un vrai changement vers la tolérance.

Ce pays ne sera peut-être jamais le nôtre.

#LaRem

On ne comprend réellement la toxicité du parti présidentiel au pouvoir, qu’en se penchant sur la pratique de l’exercice parlementaire au quotidien. 

Toutes celles et ceux qui en ont fait l’expérience peuvent en témoigner. La macronie c’est un chef, 66 millions de procureurs et une assemblée parlementaire à genoux. C’est le choix d’un fan club d’élite contre celui de la démocratie, en Marche ou crève.

 

« La France est engagée dans une voie «nocive» pour les droits humains et détruit à «petit feu» les valeurs de solidarité et d’égalité.
Le rapport dénonce également des atteintes au droit de manifester. » Amnesty International

 

* * *

D’ailleurs s’agissant du Cannabis en particulier, le régime c’est la matraque, la stratégie simple: on jette un os à quelques milliers de patients, on affiche sa volonté d’ouverture mais la prohibition reste un fondement politique incontournable, faute de courage manifestement.

À lire sur Le Cannabiste

a lire sur le cannabiste 1

 

Il reste enfin la démonstration de l’ordre public, une notion qui prend des proportions désormais hallucinantes, avec les points presse réguliers de ce qui s’apparente à une autocratie, plus qu’à autre chose. L’entrave aux droits les plus élémentaires contre la sécurité. Un deal perdant-perdant.

 

Un exemple hors-sujet ci-dessous

 

Pour le Cannabis c’est un peu la même chose les débats existent pour la forme mais en vérité sur le fond tout est déjà décidé. C’est un peu comme dans un théâtre. Un début une fin, entre les deux c’est une comédie.

 

a lire sur le cannabiste3

 

En revanche à la différence de la démocratie des #boomers où l’on essayait encore de faire bonne figure, chez LaREM quand on vous pisse dessus, on ne se donne pas la peine de vous faire croire qu’il pleut.

C’est ostensible. On est en 2021 il faut vivre avec son époque. Alors en conséquence Il est peu probable que la loi soit même débattue. Tous les amendements ont initialement été rejetés. La séance va se résumer à acter de la trahison du groupe majoritaire, une fois de plus, à l’encontre de l’intérêt général et pour satisfaire aux exigences de leur bon roi. 

 

* * *

Ainsi les députés godillots, alors que certains parmi eux sont co-auteurs de ce projet de loi, savent déjà qu’il faut voter contre la légalisation du Cannabis. Au moment de la commission, ils ont dépouillé le projet, méthodiquement, jusqu’à ce qu’il n’en reste rien. Littéralement, rien.

Peut-être un certain penchant pour le nihilisme.

 

 

La preuve de cette trahison? Elle se trouve dans les minutes du débat préalable au vote en commission. Selon les déclarations de L.Mendès député LaRem de Moselle. Ce sujet restera la chasse gardée du ‘peut-être’ présidentiable Emmanuel Macron pour sa campagne de 2022. Circulez y’a rien à voir.

* * *

 

Chez LaRem on évoque un sujet clivant, alors toute honte bue, toute ; on laisse à Gérald Darmanin le rôle de la voiture balai de la prohibition, tandis qu’on procrastine et que des millions de Français souffrent et tremblent dans l’indifférence. L’héritage du jeune président restera sans doute celui du mépris et de la trahison.

 

 

Non le projet de loi sur la légalisation du Cannabis ne recevra pas de vote favorable à l’assemblée aujourd’hui. La possibilité était pourtant donnée à ces femmes et ces hommes de réparer 40 ans d’injustice dont ils ont parfaitement conscience. Ils se sont exprimés à ce sujet à de multiples reprises. Deux exemples de cette prise de conscience en vidéo ci-dessous, issus de la Mission Cannabis de l’assemblée.

 

Jean-Baptiste Moreau député et porte parole #LREM

Caroline Janvier Députée #LREM 

 

 

Mais la volonté du chef est trop forte, la discipline de l’échec doit se poursuivre.

Aujourd’hui à l’initiative du député Lambert que nous saluons et à qui nous exprimons tout notre soutien, une loi sur la légalisation du Cannabis sera présentée à l’assemblée. C’est une première historique, même si cette loi est imparfaite… il faudra se souvenir de ce simple fait historique dans la débâcle: La majorité d’Emmanuel Macron va la rejeter.

Pas parce qu’elle y est opposée non.

Mais parce que ce sera le privilège de notre bon roi d’en décider pour ses futures campagnes politiques. 5 Millions de victimes 1 jeune roi capricieux 267 vendus. Bienvenue au Royaume de Manu, la même vieille chienlit qui sévit depuis 50 ans.

Saloperie de Prohibition on finira par avoir ta peau, avec ou sans les godillots.

 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter / Instagram

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos Jean-Pierre 935 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.