Prohibiland : Hommage aux Pourris de la République

Publicité

Image @ Pixabay

C’est arrivé comme un murmure, comme un bruit de fond, un grouillement. Et puis, personne n’aime en parler, car c’est un peu comme si toute la république était coupable. Elle l’est sans doute.

Notre pays la France, un des plus sévères au monde avec le Cannabis et l’ordre public est devenu le berceau d’une corruption profonde et largement répandue chez les forces de l’ordre. Le berceau de l’injustice et du déni de liberté, un pays où les pourris tiennent le bâton et où les juges condamnent à la chaîne. On parle de 10% de pourris à la CSI 93? Des preuves bidonnées pour des centaines d’innocents condamnés à tort.

Aujourd’hui on vous parle de l’odieuse police de notre pays. Aujourd’hui Le Cannabiste sans filtre, met les points sur les I, les barres les T et un C majuscule au mot Corruption. 

 

* * *

 

Brutalités, manipulation de preuves, faux témoignages, détournement de stupéfiants, racket, harcèlement moral, détournement et vente de drogue à leur profit, mais aussi racisme, sexisme, on évoque des cas de torture au pistolet électrique … Les agissements inacceptables de la police Française, n’ont d’égal que leur dureté et leur intolérance avec les citoyens de notre pays.

Sommes-nous à la veille d’un grand soir populaire pour que des têtes tombent ? En tout cas on en a jamais été aussi près, et ce serait peut-être la moindre des choses.

 

Image Michel-Ange Flori @Tweeter – Tous droits réservés

 

Cet article devrait porter la mention : ‘ Interdit aux – de 18 ans ‘. Non pas parce qu’il serait susceptible de heurter la sensibilité du jeune public, mais parce que, sans un minimum de sagesse et de maturité au sortir de sa lecture, tout être normalement constitué, aurait envie de foutre le feu au pays.

Ne vous inquiétez pas, c’est parfaitement normal, ça fait tout le temps ça l’injustice: la révolte.

#Fléau

L’ordre républicain c’est juste un mode de fonctionnement. La république ça n’est pas la peur du gendarme. Non, car la république c’est à la base, un consensus.

Un jeu dont on connaît les règles: d’un côté les gardiens de la paix, les forces de l’ordre … De l’autre, la catégorie de ceux qu’il faut attraper et enfermer : les justiciables.

 

Image Michel-Ange Flori @Tweeter – Tous droits réservés

 

Entre les deux, les électeurs moyens, moyennement inspirés par leurs élites dirigeantes, suffisamment en tout cas pour qu’un équilibre se crée, pour qu’une logique se dégage.

Mais que se passe-t’il  lorsqu’un des deux côtés triche, que se passe t-il quand les forces de l’ordre deviennent une source d’injustice de discrimination et de brutalité scandaleuse ? …

 

Image Michel-Ange Flori @Tweeter – Tous droits réservés

#Pas dans le même camp …

Comble de l’ironie, le petit préfet en charge des affaires de la capitale s’appelle aujourd’hui ‘l’Allemand’. Vous allez peut-être trouver ça primaire, mais c’est un peu comme si l’histoire bafouillait un message à ceux qui veulent bien l’entendre. L’ennemi intérieur aurait-il gagné? 

 

 

L’incarnation de l’autoritarisme Macronien en un visage – Image AFP – Source Marianne

 

L’ordre nouveau l’aurait-il emporté? La France serait elle devenu un pays libre sous occupation policière?

C’est hélas le sentiment qui risque de dominer dans notre pays, à l’impulsion d’une corruption structurelle et institutionnalisée depuis des années. Car des centaines d’innocents ont été condamnés à tort. Et l’injustice c’est le sang de la colère.

 

« Police partout, justice nulle part? »

 

 

* * * 

 

En réalité, la méthode dure, celle du karcher de Sarkozy, n’a jamais été remise en question par l’autorité Française, qui y a immédiatement trouvé son compte. Les idées brunes peuvent s’exprimer en toute impunité, elles ont même leurs apôtres sur les chaînes d’information.

Son très mou et inefficace successeur François Hollande après avoir laissé mourir le Parti Socialiste, ne s’est même pas rendu compte qu’il assistait sans bouger à la mort de la liberté Française Trop occupé sans doute à faire joujou avec son scooter et son zizi au petit matin glauque.

 

Image Michel-Ange Flori @Tweeter – Tous droits réservés

 

Macron à suivi, car il n’a ni l’intelligence ni la maturité ni le recul nécessaires pour se pencher sur la démocratie et les droits du citoyen, comme un vrai président devrait le faire. Alors il fait du Trump et ça marche, les identitaires finissent par le suivre sans même le savoir.

Il suffit de lire le déchaînement de haine patriotique et identitaire sur les réseaux sociaux pour constater que le vomi fasciste domine largement les esprits, drapé dans son étincelant costume de démocrate novlangue.

#Répression politique

Diviser pour mieux régner c’est un fait. Mais lorsque la fracture est devenue un abysse. Il faut constater l’étendue des dommages: l’intensité de la répression politique qui s’abat sur notre pays. 

Qui aurait pu dire sans se gausser, qu’un simple Homard en papier mâché pouvait conduire des hommes en détention en Macronie de 2020? On ne l’eut jamais cru ? Pourtant c’est vrai.

 

#Pas de Justice pas de Paix

Face à une loi inique et mal fichue le Cannabis autorise la police à tous les excès. Le premier qui sort un joint c’est police menottes prison. Et si y’a pas de joint alors la police en fabrique un, vous le met dans la poche et vous êtes bons. Les juges suivront, les juges suivent toujours. C’est ce qui s’est passé quotidiennement en Seine Saint Denis au détriment des justiciables.

 

* * *

 

On fouille les passagers des trains: procédure pour quelques grammes d’herbe. On harcèle les automobilistes pour un joint puis on les perquisitionne. La foule applaudit : chez nous on traite les gens comme des chiens, mais ces « sales gauchos drogués » n’ont rien à dire.

Revendications sociales, libertés, jouissance paisible ? On met tout dans le même sac et on envoie tout ce petit monde au trou, l’usine Française à misère sociale tourne à plein régime, sans doute jusqu’à son implosion.

La guerre à la drogue c’est la guerre contre le peuple de France, la répression En Marche forcée. Quitte à fabriquer des preuves pour trouver des coupables … La politique du chiffre pour asseoir le marketing électoral d’une présidence mal élue.

Au final la France est un pays géré comme une PME, évidemment ça ne peut pas marcher bien longtemps.

 

Image Michel-Ange Flori @Tweeter – Tous droits réservés

 

Rappel : 

Chez nous, si vous touchez un peu trop au Cannabis, quelle qu’en soit la raison, vous acceptez :

  • La possible invasion de votre domicile privé par les forces de l’ordre
  • L’idée de voir vos biens et vos comptes bancaires saisis
  • La privation de votre liberté
  • Le retrait de votre permis de conduire
  • Les assurances ne fonctionneront plus s’il a été établi vous en avez pris
  • Dans certains cas il deviendra même légal de saisir votre véhicule
  • Si vous en avez cultivé à la maison on peut aussi résilier votre contrat locatif
Image Michel-Ange Flori @Tweeter – Tous droits réservés

 

* * *

 


#Cancer généralisé

Vous pensez qu’on exagère? Vous vous dites : « C’est exceptionnel, ils ne sont pas si nombreux …? » 

Vous vous trompez sans doute et peut-être que le sigle « ACAB » a de beaux jours devant lui en France c’est ça la vérité. La pire crise de confiance de l’histoire de notre pays vient tout juste de commencer.

Florilège : 

Enfin le grand gagnant du concours des plus pourris du jour

 

* * *

 

Ce serait à mourir de rire si on avait pas condamné des milliers de gens pendant ce temps là pour avoir consommé ou revendu de cette même substance, importée par des policiers. Des magistrats des officiers seront aussi condamnés dans la foulée au cours de cette affaire.

 

Image Michel-Ange Flori @Tweeter – Tous droits réservés

 

 

#Coupables?

Vous aurez remarqué l’emploi répété du mot ‘pourri’ pour décrire la situation Française en matière de stupéfiant. Mais pour autant, faut il considérer tous les hommes en bleu comme coupables?

  Les policiers ne sont-ils pas comme nous tous prisonniers du manège ridicule de la prohibition et de la politique du chiffre ? 

 

Image Michel-Ange Flori @Tweeter – Tous droits réservés

 

Enfermés dans une boite ou il y a marqué ‘CANNABIS STUPÉFIANT’ et pressés par une obligation de résultats croissants, nos hommes au demeurant honnêtes deviennent vite des hamsters en roue libre.

Persuadés d’être utiles, persuadés de faire ‘ce qu’il faut’, la majorité d’entre eux n’avait pas signé pour harceler des chômeurs et des pauvres, le taux de suicide dans la police est en explosion et rien ne change.

Les coupables sont plus haut : La cause de cette chienlit est exclusivement le fruit d’un entêtement politique.

 

Image Michel-Ange Flori @Tweeter – Tous droits réservés

 

#Désobéir

Il ne faut pas douter de la bonne foi de la majorité des forces de l’ordre, mais la gabegie de temps de police qui nous est présentée comme un salut, ne génère qu’un profond désarroi. 

Chaque contrôle arbitraire, chaque délit de faciès, chaque mot d’insulte sexiste, chaque fouille pour quelques grammes de Cannabis accentue cette crise profonde, toute la police est concernée par cette faillite. Toute la police doit être réformée et éduquée, sinon ce sera la chute.

 

 

Prohibition, Corruption, Persécution, les ramifications profondes d’un système ancien et qu’il faut changer d’urgence remontent soudain à la surface. La révolution peut recommencer.

 

* * *

Remerciement Spécial : Images d’affiches parodiques avec la courtoisie de Michel-Ange Flori 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Twitter /// Le Figaro /// RTL /// Le Monde /// France3 /// France Bleu

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 650 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.