‘Voici’ favorable au Cannabis ? Voilà qui serait stupéfiant !

Publicité

Le magazine populaire Voici vient de gratifier ses lecteurs d’une pleine page de publireportage sur les vertus du chanvre. Le Cannabiste ne pouvait pas passer à côté de l’occasion de vous en parler. À l’heure où la chasse au marchand de CBD est ouverte, la guerre du verbe et de l’image, à propos du chanvre et de ses vertus commence.

* * *

Tous les experts vous le diront, dans l’arborescence familiale de la plante qui nous est si chère, les choses se présentent chronologiquement de la façon suivante : Les variétés sauvages originales de Cannabis L Sativa ont muté pendant des millénaires pour donner d’un côté le type Cannabis Indica en Asie et de le type Cannabis Ruderalis en Europe. Jusqu’ici tout va bien.

 

Illustration Fleurs de Cannabis séchées – Crédits Cooking On High: Netflix/Stage 13

 

« Alors il est où le chanvre?! » 

Nous direz-vous impatients. Et bien les variétés de Cannabis qui sont définies comme du Chanvre sont obligatoirement descendantes du Cannabis Sativa L. Chaque plante de chanvre est le fruit d’une série de croisements depuis différentes variétés de Cannabis Ruderalis.

Donc le chanvre est une variété de Cannabis. 

Rappelons au passage que pour le droit Français, la notion de ‘chanvre’ n’existe pas. C’est une définition établie par le droit communautaire Européen, pour établir un cadre autour de l’exploitation et industrielle de certaines familles de Cannabis. 

 

« pour le droit Français tout est Cannabis, donc tout est interdit » Me Metton

* * *

 

Mais où commence et où s’arrête le délit de présentation de cette unique plante sous un jour Favorable?

La réponse du jour : Chez Voici

#Voyons un peu ce que voilà chez Voici :

 

Des chouettes trucs chez Bodyshop
Un autre truc cool à base d’huile de chanvre, techniquement de l’huile de Cannabis contenant des Cannabinoïdes

 

 

Petit bonus avec le nom de cette marque : ‘Kiki Health’. Collector!

 

Rien de bien méchant, et certainement pas de quoi fouetter un chat nous diriez-vous justement. Et vous auriez raison! Nous n’allons pas prétendre le contraire.

Le Cannabis est bien un produit de beauté de soin et de confort efficace et sans grand danger pour l’homme. En fait c’est même vachement bon pour le corps il paraît, enfin c’est Voici qui le dit hein, et nous n’oserions pas les contredire.

 

#Mais alors le Chanvre, c’est pas de la drogue?

Oui, sur toute la page de Voici vous voyez bien du chanvre  ! Vous savez le chanvre ?

  • Le même que l’on vendait à Bruxelles
  • Le même chanvre qu’un buraliste proposait à Dijon.
  • Des fleurs et des extraits de chanvre, comme à Brest.
  • Du chanvre il y en avait à Lille, mais y’en à plus.
  • Du chanvre on en vendait à Bordeaux avant que ça ne ferme. 

Des magasins de chanvre il s’en est fermé 26 en 15 jours en France et de nombreux gérants sont passés en garde à vue. Certains ont tout perdu et sont traités comme des trafiquants de drogue.

On imagine facilement leur tête devant la page de Voici… 

 

 

La présentation de Voici prend tout son sens à l’heure ou l’on fait disparaître la publicité des vitrines, où l’on détruit des champs et où on démonte les enseignes des magasins de CBD, pour quelques feuilles de chanvre visiblement de trop.

Même plante, mêmes molécules. Combien de ces produits peuvent-ils contenir des traces THC et dans quelles proportions? Faux débat nous répondra t’on avec justesse.

Il semble bien que nous citoyens, mais aussi nous policiers et nous magistrats; acceptions collectivement sans le moindre problème, que la répression puisse s’imposer ou pas, suivant les contextes et les dénominations socialement choisies. De manière totalement arbitraire.

 

#C‘est de la faute aux coffee-shops!

Peut-être. L’histoire ne retiendra pas le nom de celui ou celle qui a brillamment décidé d’appeler son débit de chanvre de détail: coffee shop le premier. Un peu comme pour le nom de l’homme qui avait tiré dans le dos de Jessie James, l’histoire l’a oublié, et l’histoire à eu raison.

 

 

Est-ce qu’on peut légiférer sur la dénomination des enseignes? Est-ce qu’on peut légiférer sur les normes sanitaires du chanvre de détail?  On peut, mais visiblement quelqu’un quelque part à choisi de verrouiller ces portes. Pour le moment, la solution préconisée c’est de mettre les commerçants contrevenants en prison pour trafic de stupéfiants.

 

#un Cannabis pour les gouverner tous et dans les ténèbres les lier …

D’un côté méchante drogue, de l’autre véritable soin, mais au final de plante, il n’y en à qu’une.

D’ailleurs il y aurait fort à parier que des quantités mesurables de CBD et des traces de THC soient présentes dans de nombreux produits du Chanvre, comme ceux qui sont dans ce publireportage. 

Alors on fait comment maintenant? On continue de dire « trace de THC = stupéfiants » avec la Mildeca, et on intervient chez Voici pour incitation et présentation sous un jour favorable?

Ou bien on cherche à savoir comment tout ce monde pourrait se soigner, et bénéficier de la manne économique indiscutable qu’offre le Cannabis sous toutes ses formes, pour les hommes contemporains et les femmes actuelles? 

* * *

 

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – © Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés–

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 185 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.