CBD Ground Zéro : le bilan de la semaine

Publicité

Article du 2 Août / Mise à jour du 19 Octobre 2018

 

Bordeaux

Le magasin Green Heaven avait été visité par les autorités fin juin. Depuis le commerce était fermé et les produits saisis avaient soumis à analyse.

A la demande de leur avocat Maître Hachet du parquet de Bordeaux, le contrôle judiciaire des deux gérants à enfin pu être levé. L’information a été retentissante sur les réseaux sociaux en début de semaine.

A CHAUD: Affaire Green Heaven Bordeaux. Première victoire pour les commerçants du Cannabis légal Bordelais. La boutique…

Publiée par Le Cannabiste sur Mardi 16 octobre 2018

Sollicité sur les réseaux sociaux cette semaine, Maître Hachet avait tenu à apporter quelques précisions.

Nico Hachet Précisions : La Cour d appel à levé l’interdiction générale de vente de préparations à base de Cannabis pour limiter celle-ci aux activités de commerce de tous produits à base de cannabis ne répondant pas aux définitions posées par la loi ( article R 5132-86 du code de la santé publique et arrêté du 22 août 1990).

Or je soutiens que ces textes autorisent la vente de la fleur et des produits finis obtenus à partir de variété autorisée et ce quelque soit le taux de THC. Ce sont donc mes clients qui, par précaution, ont choisi de ne pas vendre de fleurs et de produits contenant des traces de THC, et ce dans l attente de la décision à venir validant ou invalidant la mise en examen. Affaire à suivre.  Nicolas Hachet Avocat à la cour de Bordeaux.

Au sujet de cette affaire, nous préparons un article dédié sous la forme d’un dossier que nous vous proposerons la semaine prochaine, si tout va bien.

 

Nantes

#Graines et Plaisir

Le 17 Octobre le magasin Graines et Plaisir a fait l’objet d’une perquisition, la police a saisi des produits et placé la gérante en garde à vue. Elle a été interpellée à son domicile où une dizaine de plants de Cannabis ont été trouvés par la police.

De retour au magasin les produits saisis ont été saisis : de l’huile, des infusions et des produits alimentaires. Mais comme tous les documents du magasin étaient à jour, analyses, factures et certificats d’origine, en l’absence de fleurs la justice, là aussi à bien dû faire marche arrière avec le CBD.

Au final le magasin devrait rester ouvert, le stock saisi va être intégralement restitué à ses propriétaires et aucune autre poursuite ne serait à l’ordre du jour.

« On a pu fournir les analyses des produits saisis dans le détail, ce qui a permis aux fonctionnaires d’effectuer toutes les  vérifications. Il y avait des infusions et des huiles Cibdol et Pura Vida, des produits Cidibay, comme tout était aux normes, et qu’il n’y avait pas de fleurs cela va pouvoir nous être restitué. 

Le plus important c’est que mon associée ait été remise en liberté et qu’aucun magasin ne restera fermé. »

 

#Street Shop 

Le magasin de graines et de CBD Street Shop de Nantes a également fait l’objet d’une procédure de la part des autorités. Perquisition, saisies et gardes à vue pour l’employé présent sur place.

En Cause ? D’après le gérant de la marque Street Shop que nous avons pu joindre au téléphone ce matin, il s’agirait principalement de la méthode d’extraction du CBD des Eliquides. Les variétés employées pour la fabrication du produit ne seraient pas conformes avec la loi Française.

Ainsi les liquides Weedeo de la marque Liquidéo mais également des Eliquides de la marque Sensi Seeds et Greeneo ont été saisis. Le magasin ne proposait pas de fleurs séchées. L’employé de la boutique a été brièvement placé en garde a vue avant d’être libéré dans la même journée.

En revanche le gérant du magasin aura été retenu en garde à vue 12 Heures dont 6 en  geôle à proximité de la population carcérale locale. Une fois les certificats des fabricants obtenus il a été libéré dans la soirée.

 

Pour le magasin Street Shop de Nantes c’est la troisième perquisition pour saisie en 6 mois. D’abord les services des douanes par deux fois, puis la brigade des stupéfiants pour finir, cette semaine. Les responsables dénoncent un acharnement judiciaire.

« Ce qui est incompréhensible c’est que les services des douanes nous aient autorisé à vendre des produits que les stups’ viennent nous saisir deux mois après. Il s’agirait au moins pour la justice d’accorder ses violons à défaut de prendre de simples commerçants pour des dealers de drogue. Et puis des Eliquides au CBD il y en à dans la moitié des bureaux de tabac de la ville. Si Mme la procureur veut pousser la logique jusqu’au bout, ça risque de faire beaucoup de monde qui va finir en garde à vue. »

* * *

Lyon

A Lyon ça se présente mal pour les gérants du magasin Cool and Beautiful Day. La perquisition du magasin a eu lieu le mardi 16 Octobre et 60 grammes d’herbe séchée ont été saisis avec environ 600€ de caisse.

Mais là où ça se gâte c’est au domicile des responsables du magasin, installations de culture indoor, machine à conditionner et arme de poing factice. D’après France 3 Régions les policiers ont saisi 1Kg d’herbe séchée et une dizaine de kilos d’herbe en culture. Au total chez les différents protagonistes, une vingtaine de plantes au moins auraient été saisies.

‘Nul n’est censé ignorer la loi, a t on dû leur répondre du côté des policiers. Toujours d’après France 3, les gérants auraient déclaré aux forces de l’ordre qu’ils ignoraient que ce qu’ils faisaient était illégal. (Ndlr: ils n’avaient pas lu Le Cannabiste ?)

* * *

Paris

A Paris rien de neuf, ou plutôt si, mais que des bonnes choses pour changer.

#Chanvre et Compagnie expose Kiki Picasso

En ce moment 42 rue Sedaine à Paris chez Chanvre & Cie, Kiki Picasso expose. Une ambiance unique et un moment privilégié à partager dans le temple Parisien du chanvre libre. A ne rater sous aucun prétexte.

 

#Canna Coffee doit il renaître?

C’est sans doute un des dossier les plus médiatisés de cette vague interminable de fermetures et de perquisitions des magasins de CBD en France. L’enseigne culinaire avait été fermée par la justice en Juillet dernier alors qu’elle ne commercialisait ni de fleurs de Cannabis ni fleurs de chanvre. 

 

Gabin Formont le gérant Creusois hésite, il hésite tellement qu’il en devient un peu marteau ces derniers jours. Gabin à besoin de vos votes pour aider ses partenaires à décider si oui ou non le Canna Coffe doit renaître, de ses cendres.  Ça se passe sur Facebook, et pour le moment les votes sont disons.. attendus, mais n’hésitez pas non plus à y participer.

Bonjour à tous, des news de Canna Coffee : Nous avons récupérés les clés…🤔 Le dossier judiciaire est vide mis à part…

Publiée par Gabin Formont sur Vendredi 19 octobre 2018

C’est tout pour cette semaine, il faudrait d’avantage de place et de temps pour tout raconter. Continuez de nous envoyez vos messages et vos informations, à l’heure ou le Canada légalise l’usage social du Cannabis, les Français et le reste du monde doivent savoir le traitement qui est réservé aux détaillants du chanvre et du CBD dans notre pays. Bonne semaine aux résistants et tous nos voeux de bonne continuation aux survivants. Tant que votre combat continue, Le Cannabiste ne vous lâchera pas.

 

* * *

Article du 2 Août / Mise à jour du 10 Octobre 2018

 

#Prohibition #Persécution #Corruption

Alors que la France s’interroge sur l’existence du Cannabis médical par le biais d’un comité d’experts spéciaux. Tout ce qui porte le nom de chanvre ou de Cannabis se trouve désormais sous l’oeil vigilant du chien de garde hexagonal et sous l’égide des ministères.

D’après nos informations cette semaine au moins 1 chanvrier a été visité  par les forces de l’ordre dans le Sud Ouest alors que des grossistes et des détaillants en chanvre et en CBD auraient été perquisitionnés de leur côté  dans le Sud Est du pays, sans plus de précisions pour l’instant.

A chaque fois les équipes sont composées de policiers de douaniers et de contrôleurs fiscaux et sanitaires. Petite nouveauté, des pharmaciens sont parfois mandatés pour accompagner les forces de l’ordre, dont la culture Cannabique laisse parfois à désirer. Période de récolte oblige, ça continue de chauffer un peu partout en France avec le Cannabis, le chanvre de détail et le CBD, alors sans perdre une minute, voici la mise à jour de la semaine.

* * *

#PROHIBITION

Vesoul

Les deux boutiques Vésulienes de CBD de la ville qui vendaient du CBD et des fleurs de chanvre ont été fermées par la justice. Il s’agissait des boutiques Green Coffee de Lure et Nemesis CBD à Luxeuil les Bains. Les effets de manche de leur avocat ne suffiront pas à dédouaner le commerçant qui visiblement a effectué une manoeuvre ‘discutable’, pendant son contrôle judiciaire.

 

 

Depuis les mises en examen avaient été prononcées par la justice, mais le gérant était encore libre de ses mouvements. ‘Était’, car les deux employés se seraient présentés aux autorités la semaine dernière, afin de leur livrer les fleurs que leur patron, le fameux gérant, leur avait demander de dissimuler, selon France 3. Sombre histoire…

 

 

Nancy et Épinal

Les magasins Dream Green ont fait l’objet d’au moins une perquisition et de saisies ; mais aucune confirmation de garde à vue pour l’instant. Le gérant était entendu par la police ce matin le 11 Octobre 2018. Plus d’informations sur cette affaire dans notre prochaine édition de l’article.

 

 

Thionville

Buddha Farm’s vient de se faire littéralement tout saisir par la police, à part les meubles de la boutique. En cause ? Le stock d’herbe Light du magasin : 1.5Kg de fleurs de chanvre sont considérées comme des stupéfiants par la justice. Le gérant se débat comme il peut par médias et réseaux interposés; il se sait désormais engagé sur un chemin long et difficile.

 

 

Pierre Alain le gérant de Buddha Farm’s au téléphone ce matin :

« Il m’ont gardé 30 heures dans une cellule glacée, souillée de déjections et de vomi, on m’a donné une couverture de survie pour la nuit c’est tout. Je me souviens surtout des hurlements venus des autres cellules depuis lesquelles s’égosillaient des types complètement défoncés à l’alcool. Je me souviens m’être dit que la fleur de chanvre ne mettrait jamais personne dans un état pareil. »

Une terreur qui fait suite à une interpellation dans des conditions anachroniques selon Pierre Alain:

« J’ai toujours travaillé moi, je ne suis pas un trafiquant. Pas question de reconnaître ma culpabilité de quoi que ce soit pour avoir vendu des fleurs de chanvre légales sur le sol Européen, dont la France fait partie jusqu’à preuve du contraire. D’ailleurs lorsque j’en ai parlé aux policiers ils m’ont répondu : — on sait très bien que la France est dans l’illégalité vis-à-vis de l’Europe, elle paye des amendes tous les ans pour ça, cela n’est pas notre problème, nous on fait juste notre boulot et vous, vous êtes un dealer –. Ils n’ont rien voulu entendre à mes explications au sujet de la réglementation Européenne telle que me l’a expliquée mon avocat maître Yochum »

* * *

 

#PERSECUTION

1 Graine

Nous l’avons dit au début de l’article, les autorités font feu de tout bois en matière d’herbe ces dernier temps, quitte à s’illustrer aussi par le ridicule. La semaine dernière la brigade des stupéfiants d’Aix en Provence, repartait avec des pâtes au chanvre et au Sarrasin.

Cette semaine rien. Enfin si, des graines. Ou plutôt 1 graine a été saisie par les forces de l’ordre lors de la perquisition du magasin Good Trips dans la Nièvre à Nevers. Mais elle a été restituée à son propriétaire au final tout de même.

 

 

Magasin Good Trips dans la Nièvre

La semaine dernière débarquement d’un contingent de forces de l’ordre assez important dans ce magasin de graines et d’accessoires pour fumeurs. Good trips possède sans doute la plus impressionnante collection de Bongs et de pipes à eau sur le marché aujourd’hui. Mais rien d’illégal là dedans, d’ailleurs c’est une affaire familiale. La grand mère vend des bongs, la fille vend des bongs et le petit fils Jérémy, pas peu fier d’avoir initié tout le monde, vend des bongs aussi.

 

« 9 Agents: police, douanes, brigade cynophile, bilan des saisies : 1 Graine »

 

Oui une graine. vous avez bien lu, une dizaine d’agents en perquisition chez Good Trips avec un chien anti-drogue pour une graine. Juste une toute petite graine. Jeremy le gérant, n’a pas attendu d’être devant le bâton pour retirer les quelques produits au CBD qu’il y avait dans sa boutique. 

 

« C’est vrai que je les attendais depuis longtemps, je savais qu’ils allaient finir par débarquer. »

 

 

 

Sombre méprise et chou blanc pour les autorités qui dépités auront finalement saisi une graine pour vérification administrative, avant de la restituer 24h plus tard au gérant ébahi.

 

« Hier j’avais le chef de la police en civil pour me ramener ma graine au magasin au milieu des autres clients. Alors pour ne pas que les clients soient dans l’embarras et se laissent aller à dire des sottises, je les ai prévenus de la présence du policier plusieurs fois à voix haute. Mais au lieu de les calmer, ça les a encouragés à venir s’adresser à lui directement,

Le chef en civil qui vient restituer 1 graine, là j’étais un peu mort de rire, mais de le voir se faire humilier par les clients pour le boulot inutile et la posture intenable dans laquelle l’état met la police, c’était le pompon. »

 

 

Magasin Le petit Chaouen à Nancy

Scénario identique à ce qui s’est passé dans la Nièvre. Le ministère décide, les parquets mandatent, les forces de l’ordre répriment. Mais c’est encore un coup d’épée dans l’eau pour l’état. Pas de fleurs, pas de stups, pas d’arrestation. Juste du temps perdu, et les espoirs déçus des fonctionnaires, qui devront se rabattre sur les fours Nancéiens s’ils espèrent trouver des dealers.

 

« Petite visite a la boutique cette apres-midi ! Police, Urssaf , Douane Inspection du travail et une pharmacienne, une bonne quinzaine de fonctionnaires en tout. »

 

 

Toulouse

Caméra 3D et hélicoptère pour  » lutter contre toutes les formes de délinquance ». C’est ainsi qu’un père de famille, délinquant donc, s’est vu perquisitionné et mettre en garde à vue pour une vingtaine de plants de Cannabis dans son jardin. Quand on sait qu’au minimum c’est 1500€ de l’heure pour faire voler l’aéronef de la gendarmerie, on se dit que le ridicule ne tue pas mais il coûte cher à entretenir.

 

Capture d’écran La Dépêche.

En fait, au chapitre persécution on va s’arrêter là. Un état qui met les commerçants en prison comme des dealers et qui envoie la force publique en hélicoptère chez les citoyens pour quelques plantes dans leur jardin … Cet état là n’a plus rien de rationnel, cet état là, ne fait plus sens. 

Et lorsque l’on a dépassé la chasse aux sorcières, lorsqu’un pouvoir Cannabinophobe laisse couler le poison au litre dans les bars et supermarchés mais s’obstine de cette façon là sur une plante, qui soigne de surcroît …  Le rationnel laisse la place à l’absurde, le loyal à l’irrationnel, le bon sens au scandale et le juste devoir à la corruption.

 

#Corruption

 

Ce qui fait mal, c’est de vouloir croire dans des valeurs républicaines, d’avoir des enfants et de devoir d’expliquer les premières à ces derniers de temps en temps. On vous la fait courte :

  • 7 tonnes de Haschich saisies
  • Le patron de la lutte anti stup en garde à vue
  • Deux magistrates interpellées et auditionnées
  • Le plus gros importateur de Haschich protégé par la police

Fausses garde à vues, trafiquants couverts par la justice, des tonnes et des tonnes de Cannabis importées par les fonctionnaires de l’état. Des agents de l’état qui ont protégé et organisé le trafic du marché noir. La police a clairement favorisé l’entrée de quantités astronomiques de Cannabis en France pendant plus de 10 ans.

Alors après, c’est sur que ça donne du boulot aux gendarmes aux travailleurs sociaux et aux addictologues en France. On parle de centaines de tonnes, pendant des années. Voilà qui rend la pilule répressive, face aux usagers du CBD et du chanvre à usage thérapeutique, encore plus difficile à avaler. Suite au prochain épisode

 

 

 


 

Article du 2 Août / Mise à jour du 29 Septembre 2018

L’histoire Française du CBD suit son cours et c’est déjà l’heure de faire le point sur la situation. ‘Déjà’ car c’est une chose de partager avec vous le charme du verbe Cannabique toute la semaine; mais c’en est une autre de passer en revue régulièrement l’état du champ de bataille de nos petits commerçants qui se débattent, aux prises avec la justice.

Détaillants incrédule, forces de l’ordre techniquement dépassées par la question, le Cannabis en France c’est encore cette semaine la vague verte au travers du prisme de la confusion. Mais nécessité fait loi …

Au final nous vous avons aussi déniché quelques perles avec la complicité de nos amis de La Maison du Chanvre et de Fabien R. Le film hebdomadaire du CBD sur Le Cannabiste, clap! Ça tourne.

* * *

CBD Ground Zéro : Saison 1 épisode V

  • À Poitiers le magasin ‘Best Hemp’ perquisitionné fermé

Mardi 25 Septembre le magasin est investi par les services de police sur demande du procureur. L’ensemble des produits sont saisis et placés sous scellés puis l’employé sur place est emmené pour être auditionné, il sera relâché en fin de journée.

 

« il avait disposé un morceau de 3g de résine bien en évidence sur la table du salon »

 

Le lendemain matin, Charles Andin le gérant est convoqué à son tour puis retenu en garde à vue pour répondre à des charges relatives aux stupéfiants dans son commerce.

Dans la foulée des 36 heures de garde à vue, les forces de l’ordre ont également perquisitionné le domicile du gérant. Mais ce dernier avait été prévenant. Avant se rendre à sa convocation la veille au soir, il avait soigneusement disposé un petit morceau de 3g de résine de Cannabis, bien en évidence sur la table de son salon. 

« Comme je savais qu’ils allaient retourner toute la maison tant qu’ils n’auraient pas un bout de shit sous la main, alors autant le leur donner tout de suite. Au final ça a plutôt bien marché, ils étaient plutôt contents donc ils l’ont jouée courte. »

 

Image – Flickr

 

Lors de la saisie au magasin, la police a saisi: des huiles au CBD,  des pommades, des graines de chanvre et des graines de collection. Environ 75 g de fleurs de chanvre séchées faisaient partie du lot.

« On me reproche une tromperie sur la marchandise, on me raconte des salades comme qui le CBD serait illégal au même titre que le THC, là je n’y comprends plus rien. »

Pourtant Charles confirme bien qu’il n’a dispensé aucun conseil relatif à la santé ou bien à la pharmacie. Aucune représentation graphique de chanvre ou de Cannabis sur place. Charles avait également pris soin de sélectionner des produits qui contenaient 0 THC, si ce n’est pour les fleurs en principe à 0.2% de THC.

Extrait du PV : Pour moi je n’ai rien fait d’illégal si ce n’est la consommation.

« Les fleurs de chanvre ce n’est pas de la drogue, les graines de collections non plus, pourtant tout semble m’être reproché. Imaginez vous tout de même que la police m’a interrogé au sujet de dépliants d’une banque de graines au dos desquels figuraient une petite croix blanche pour indiquer une variété à usage médical. Comme si c’était moi qui les avais imprimé! Je leur ai répondu qu’à ce moment là puisque la croix blanche est illégale, on avait qu’à retirer tous les couteaux suisses de la vente en France ! »

 

* * *

 

  • À Aix en Provence la boutique C Best Day perquisitionnée fermé 

Mardi 25 Septembre, 9 agents de police et de la brigade des stupéfiants ont débarqué dans la boutique de Jessica et Sheeryne à Aix en Provence, provoquant un certain émoi dans le quartier. Sur une sollicitation du procureur d’Aix En Provence, une partie des stocks a été saisie et les deux associées ont été entendues par la police. Jessica a passé la nuit en garde à vue, elle raconte. 

« On sentait bien que les policiers pensaient avoir mieux à faire que d’importuner des commerçants. Mais leurs consignes étaient strictes, alors finalement ils ont saisi la plupart de nos produits, y compris les denrées alimentaires. »

Lors de sa garde à vue la gérante apprend de la bouche des policiers qu’un second magasin de CBD à Aix En Provence vient d’être perquisitionné par la police mais sans plus de précisions.

« Il n’y à rien de mal à commercialiser des produits au chanvre et au CBD, c’est l’avenir! Cet usage disproportionné de la force c’est pour décourager les commerçants qui sont aux avant postes. 

Je suis mère de famille et je me considère comme une entrepreneuse avant gardiste. Comment parler de start up ou de progrès dans un pays, où on vous jette dans une geôle poisseuse de crasse comme une vulgaire criminelle pour du chanvre? C’est une chasse aux sorcières.« 

 

« Les stups ont saisi des des pâtes au chanvre/sarrasin »

 

Parmi les produits saisis à Aix des pâtes alimentaires au chanvre et au sarrasin. De l’huile alimentaire au chanvre, des galettes énergétiques au graines de chanvre et dans les 70 grammes de fleurs.

« J’ai eu beau leur expliquer ils n’y comprennent rien, ils ont saisi des produits à la graine de chanvre et ont laissé d’autres aliments infusés au CBD et clairement étiquetés. J’ai passé du temps à leur dire pourquoi il n’y avait rien de stupéfiant dans nos produits. Mais c’était peine perdue,  je n’arrive pas à croire que les stups ont saisi des des pâtes au chanvre/sarrasin. »

* * *

  • Ouverture de magasin à Saint Lô Officine CBD vous attendra désormais 4 rue carnot avec une sélection de produits. A noter en particulier la présence d’une gamme de produits au CBD bio. La boutique ne proposera pas de fleurs.
  • En Belgique à Mons 2 boutiques de CBD ont été contrôlées le 20 Septembre par la police Belge. Des produits ont été saisis pour analyse. C’est une information qui a été révélée par Sundinfo.be

* * *

#OPrestigieux Burger

Un food truck de la région de Saint Quentin en Aisne lance de nouveaux burgers au chanvre !

Après avoir surpris tout le monde avec un précédente série de sandwich aux insectes, O’prestigieux Burger récidive avec la farine de chanvre et de jolis dessins sur ses petits pains.

Au menu pain à la farine de chanvre mais aussi mayonnaise à base d’huile de chanvre mélangée au tournesol (sinon ça ne monte pas), et muffin au chocolat blanc à base de farine de chanvre.

O’prestigieux Burger ouvrira avec sa nouvelle formule ce soir, la liste des emplacements est par ici, on lui souhaite bonne chance et longue vie. 

 

* * *

 

#Le Coup de gueule de la semaine

Super Green Shop un magasin situé en Belgique à Ixelles rue de l’été, nous invite à sa manière à nous interroger sur certaines pratiques douteuses qui auraient cours dans le milieu commerçant du CBD. On sent qu’on ne va pas se faire que des amis en publiant ce cri, mais les propos n’engagent que leur auteur et certaines choses sont parfois bonnes à entendre. Réactions et commentaires sur la page Facebook de votre petit canard vert préféré. Restez souples et à la semaine prochaine.

 


 

 

Article du 2 Août / Mise à jour du 21 Septembre 2018

Le front des magasins de chanvre et de CBD reste ouvert en France, au mois de Septembre avec un certain nombre de faits marquants que nous allons passer en revue pour vous. En fin d’article Yann Bisiou Maître de conférences en droit privé et sciences criminelles, spécialiste du droit de la drogue – laboratoire CORHIS, nous fait partager son analyse de la situation.

* * *

#Barbe Rouge

Gaylord Pasteleur, c’est le nom du commerçant de Melun, au look reconnaissable, qui vient de se lancer dans le commerce du chanvre de détail, dans la commune de Melun en Île de France.

Ouvert en Août dernier le magasin a dû être momentanément fermé à la suite d’une visite de la police puis il a rouvert. Le 19 Septembre 2018, mardi dernier, Gaylord a été auditionné par la police, ses produits confisqués. Selon nos confrères du Parisien, il lui aurait été imposé de ne plus vendre de fleurs.

#Ça chauffe à Vesoul

Du côté de la Haute-Saône, une bataille est désormais engagée entre le procureur de justice et l’avocat du magasins Green Coffee dont les gérants sont poursuivis pour des charges relatives aux stupéfiants.

 Une Vidéo de France 3 où le procureur et l’avocat s’expriment 

#Alive and kicking

  • Weed Paradise se porte très bien, le gérant nous donne régulièrement des nouvelles et propose désormais des miels au CBD pour la petite histoire.
  • La boutique Officine CBD 4, rue Carnot à Saint-Lô qui est ouverte depuis Mardi semble intacte pour le moment, nous souhaitons longue vie à ce petit commerce.

 

  • En vrac, dans la Nièvre, en Auvergne, mais également du côté de Montpellier de nouvelles boutiques ont ouvert et certaines d’entre elles proposent toujours de fleurs. On gardera en mémoire l’ouverture de Chanvre et compagnie à Montpellier à qui on souhaite une longue carrière comme à son homologue Parisien.

 

#Bisiou

Enfin on se quitte avec une contribution de Yann Bisiou qui vient de publier en ligne un état des lieux passionnant chez les éditions juridiques Lexbase (contenu payant). Nous lui laissons le privilège de conclure cette rapide mise à jour par un rapide état des lieux :

 

« Cet automne, la « guerre du CBD » entre dans sa deuxième phase. Après la fermeture des boutiques, les premières procédures devraient arriver devant les juridictions. Soit les juges valident l’analyse de la MILDECA et de la DACG malgré sa fragilité juridique, soit ils conviennent qu’on ne peut appliquer la réglementation relative aux produits pharmaceutiques à des produits qui ne sont pas des médicaments.

Dans le premier cas, malheureusement le plus probable, s’en est fini pour quelques années du commerce du CBD, en attendant d’éventuelles procédures européennes. Dans le second, il faudra que le gouvernement envisage sans tarder d’organiser la filière dans un contexte international où la valeur des entreprises du Cannabis explose en bourse. »

 

 

* * *

toutes vos contributions à ce sujet sont bienvenues : redacteur[at]lecannabiste.com


 

Publication originale du 2 Août / Mise à jour du 25 Août 2018

Si vous avez raté les épisodes précédents

Après une courte pause estivale les parquets régionaux ont repris les perquisitions et les interpellations des commerçants de chanvre de détail et de CBD. Il s’agit toujours pour les parquets de se conformer aux instructions de la DACG, c’est à dire du ministère de l’intérieur Français. Toutes ces actions judiciaires sont basées sur une note de la MILDECA où il était nouvellement précisé, que le commerce de fleurs de chanvre était dorénavant rigoureusement interdit en France.

 

* * *

Alors que de nouvelles boutiques continuent d’ouvrir, comme c’est le cas en Auvergne, toute une série de magasins de chanvre et CBD ont été visés par les autorités la semaine dernière. Certains ont été fermés, pour les gérants, cela va de la garde à vue aux simples auditions, côté produits, visiblement ça se complique un peu.

#Bilan de la semaine

A Dijon 20 Août

– The Pot Company : perquisitionné, saisies, garde à vue

 

A Toulouse le 21 Août

– CBD 31 : perquisitionné, saisies

– CBD Toulouse : perquisitionné, saisies, garde à vue

– Smoke Dog Toulouse : perquisitionné, saisies, garde à vue 

– Green Owl Toulouse : perquisitionné, audition, laissé libre

 

A Reims le 21Août

Super CBD saisie de produits au CBD – audition programmée

 

En Belgique

–  Mont-sur-Marchienne : Magasin Grassman – Inspection Afsca – produits saisis et retirés

 

#Saisies 

La nature des saisies est assez intéressante cette semaine, puisqu’un commerçant, qui souhaite garder l’anonymat, a vu la totalité de ses E-liquides au CBD confisqués pour analyse. La totalité… !

 

Illustration : E Liquides au CBD

Tous les types de produits contenant du CBD sont désormais scannés par la justice en France en quête de traces de THC. Le but est clairement de permettre la qualification des ces produits en stupéfiants. C’est une situation que dénoncent désormais un grand nombre de commerçants et leurs avocats, qui se disent l’objet d’un acharnement, dont les bénéficiaires par effet de levier, seraient les nombreux protagonistes du marché noir du Cannabis en France.

* * *


 

Publication originale du 2 Août / Mise à jour du 10 Août 2018

La vignette un peu ingrate de notre article, se trouve être à l’image de l’actualité du CBD en France. Afin d’affronter la rudesse des informations qui vont suivre nous vous suggérons l’écoute simultanée d’une chanson de George Benson et la consommation d’une boisson chaude, tout en lisant les prochaines lignes.

* * *

La situation semble sans issue pour la vente de fleurs de chanvre et de CBD en France. Nous tenons tout d’abord à remercier les nombreuses contributions de nos lecteurs à ce sujet. Nous comprenons qu’il est de notre devoir de suivre cette actualité pour vous. Alors nous allons continuer à croiser les informations partagées par vous, ici sur Le Cannabiste. Voici le bilan de la deuxième semaine du mois d’Août.

 

  • À Vannes dans le Morbihan Magasin ouvert le 25 Juillet, perquisition, arrestation saisies le 7 Août. Le gérant vient d’être condamné par la justice en Comparution sur Reconnaissance Préalable de Culpabilité. Il écope d’un ordre de fermeture et d’une amende de 2500€ pour infraction à la législation sur les stupéfiants. Le magasin Chanvre CBD Bio France 56  situé dans la même rue aurait également été fermé, nous attendons plus de précisions à ce sujet.

 

 

 

  • À Sierck les Bains en Lorraine le Magasin ‘Le Comptoir du Chanvre’ ouverture le 30 Juillet, perquisitionné le 4 Août, saisies, garde à vue. A l’aide d’un hélicoptère les hommes de la gendarmerie localisent puis détruisent le champ de chanvre du commerçant. Environ 1000 pieds de chanvre cultivés sans les autorisations légales sont détruits.

 

 

 

 

  • À Fréjus Saint-Raphaël dans le Var L‘atelier du CBD et Bestown ont été fermés par la justice le 8 Août 2018. Un troisième magasin dont le nom ne nous à pas encore été communiqué a également fait l’objet d’une intervention policière. Associés, gérants, mais également fournisseurs se trouvent en garde à vue et sont auditionnés par la justice au moment où nous écrivons.

 

 

  • Au Havre dans en Normandie, la boutique Weed Corner située avenue Foch ouverte le 16 Juillet 2018 a été visitée par les forces de l’ordre le 8 Août. Tous les  produits ont été saisis pour analyse. Le gérant attend désormais des nouvelles de la justice. Cyrille Bjaoui s’exprimait ce matin au micro de Tendance Ouest. Vidéo ci-dessous.

 

Remerciements:  Tendance Ouest, première radio indépendante de Normandie, retrouvez ICI l’article original

 

 

 

  • À Evreux la boutiques ouverte le 24 Juillet a été fermée par la Justice, le gérant interpellé, les produits saisis. Le vice-procureur Eric Neveu déclarait à nos confrères de France Bleu « Ce sont des trafiquants de drogue« . Le magasin Green Shop a été perquisitionné et fermé le 27 Juillet.

 

  • Le magasin Histoire de Graines à Conches en ouche était ouvert depuis le 27 Janvier mais a préféré fermer de lui même le 27 Juillet. Dans cette dernière boutique la visite des fonctionnaires chez le concurrent et la note du ministère de l’intérieur auront suffit à décider le gérant à fermer le magasin, de sa propre initiative.

#1 Image > 1000 mots

Pour conclure cette mise à jour nous avons eu envie de laisser une image parler d’elle même. La photo date de Janvier 2018. Nous la devons à nos confrères de Paris Normandie,que nous tenons à remercier pour nous permettre de la partager ici.

Cette photo présente une personne susceptible d’être interpellée puis écrouée pour : acquisition, transport, cession, usage, consommation, incitation à l’usage, et présentation sous un jour favorable de stupéfiants en l’espèce du Cannabis. C’est la personne qui se trouve tout à fait à droite de l’image, en compagnie d’un certain nombre de potentiels usagers.

C’est à cela que ressemble le quotidien des commerçants Français, que la justice de notre pays estime impératif de mettre hors d’état de nuire au titre de « trafiquants de drogue ».

Nous ferons un nouveau point sur la situation en fin de semaine prochaine, à moins que la situation ne l’impose. D’ici là continuez de partager vos informations avec nous sur notre page Facebook, Twitter et enfin par mail redacteur[at]lecannabiste.com.

 

Conches-en-Ouche : Julien Gourc’hant : Crédit Paris Normandie édition du 1/02/18

 

* * *


 

Article mis à jour Le Samedi 4 Août 2018 à 17:15H. 

L’évocation des mots Ground Zéro dans le titre n’est pas si éloignée de la réalité pour décrire la situation individuelle des entrepreneurs du CBD en France ces derniers jours. S’il y avait un commerce du Chanvre au détail et du CBD naissants dans notre pays, la comparaison avec un champ de ruines semble aujourd’hui justifiée.

Cette fois-ci, à défaut de se demander quelle mouche à piqué le législateur Gaulois, nous allons simplement procéder à une petite mise à jour non exhaustive, des ‘affaires’ de la semaine.

 

* * *

#Edito

Une fois n’est pas coutume, et tant que nous vous tenons sous la main cher(ère) lecteur(trice) il nous apparaît important de rappeler à cette occasion, l’état d’esprit et la vocation de votre site de presse Cannabique préféré. Le Cannabiste.

Nous avons choisi d’accompagner la vague verte qui vient de Californie et qui éclabousse partout de son écume libertaire, jusqu’en République Géorgienne. Nous savons qu’elle finira aussi par recouvrir l’hexagone, ce n’est qu’une question de patience. Il faut vraiment appartenir au vieux monde pour ne pas s’apercevoir que c’est un fait inéluctable.

« Cette légalisation qui vient » Renaud Colson

Nous préférerions sans l’ombre d’une hésitation, que l’actualité Cannabique Française, soit faite d’avancées vers la compassion et la tolérance ou d’essais cliniques avec le Cannabis. Au lieu de cela, nous ne pouvons que constater impuissants, le sort tragique qui est réservé aux entrepreneurs du chanvre et du CBD dans notre pays.

#CBD Easy Money?

Oui, au sujet du Cannabis en France, nous aimerions parler d’autre chose que du CBD chaque jour. Car le Cannabis, pour nous signifie tellement d’avantage que cela …

Mais croyez le ou non, à un certain point, on se pose la question : Comment pourrait-on être utiles à ces gens qui se battent pour la même plante que nous, sans la moindre discrimination?

Notre réponse: des interviews avec les spécialistes du droit, de la science et de la politique. Aujourd’hui un point documenté sur la situation du CBD, demain peut-être un sujet sur autre chose autour du Cannabis médical…

Nous avançons avec la réalité de l’actualité sur le Cannabis en France et nous l’embrassons de tout notre corps, même si elle est rugueuse comme aujourd’hui. C’est notre engagement, envers vous toutes et vous tous.

Le Cannabiste est gratuit, il le restera. Vous êtes notre sang, continuez de nous porter bien haut et de nous partager, devenons le changement.

Voilà qui est dit!

 

* * *

#Le point de la semaine

Face au brusque changement d’attitude des autorités, qui considèrent désormais un certain nombre de commerçants comme des délinquants et des trafiquants, certains ont opté pour le scepticisme. D’autres ont choisi la prudence et on assiste même à des jeter d’éponge, avec un souci parfaitement légitime, d’éviter la ritournelle quotidienne à propos des magasins de CBD : Police, menottes prison. 

 

Cette liste non exhaustive serait mise à jour si des événements venaient à manquer merci de nous le signaler : redacteur[at]lecannabiste.com 

 

* * *

 

#Des nouvelles de la résistance

Nous sommes allés prendre des nouvelles d’une nouvelle forme de résistance à cette vague répressive. Comme à priori, les entrepreneurs du CBD ne se considèrent ni comme des délinquants ni comme des trafiquants, il semble que l’on s’oriente plutôt vers les tribunaux et les urnes pour évoquer la suite.

Par le biais d’associations, un certain nombre de commerçants se rassemblent entre eux autour de leurs élus. Nous sommes allés parler avec une d’entre elles. Elle se prénomme Sheeryne et elle compte maintenir ouvert son magasin de CBD à Aix-en-Provence. Interview.

 

 

Sheeryne Berber 

« Nous sommes deux associées avec ma partenaire, Jessica Favoriti, nous avons ouvert notre magasin de CBD à Aix en Provence le 2 juillet. Nous proposons une gamme complète de produits naturels à base de chanvre et de CBD sous à peu près toutes ses formes. »

LC: Que se passe t’il entre les magasins de CBD en ce moment, est ce que vous parvenez à fédérer?

Oui nous avons décidé avec un certain nombre de magasins de nous réunir sous la forme d’association à but non lucratif de type loi 1901. Ces derniers jours, un tas d’associations sont en train de se monter en parallèle au syndicat chanvre bien être partout à travers le pays. Les choses avancent très vite et une réelle fraternité est née entre confrères. Je sais que d’autres groupements de commerçants du CBD sont en train de donner naissance à des associations comme la nôtre, ailleurs dans le pays. Alors j’en profite pour rappeler à tous que le syndicat Chanvre et bien être est là pour nous prêter main forte et que nous ne sommes pas seuls. 

Vous pouvez vous mettre en relation avec nous également, d’une façon ou d’une autre; Facebook reste le bon endroit pour nous trouver.

LC: Comment ça se passe concrètement?

Par exemple, ce soir nous avons rendez-vous avec deux autres confrères de notre région pour poser ensemble les bases communes d’une nouvelle association. Nous allons pouvoir lui trouver un nom et commencer à mettre certaines choses en pratique.

LC: Pouvez-vous rapidement nous expliquer quels sont vos objectifs communs?

Très logiquement, nous allons nous mettre en relation avec nos représentants parlementaires. Nous espérons recevoir le soutien de notre député, pour faire remonter un certain nombre de questions essentielles à notre survie tout simplement. Par la suite nous allons nous mettre directement en relation avec les consommateurs et des représentants du monde agricole pour étendre la portée de nos actions. 

Mais notre objectif principal c’est de contribuer collectivement à établir les fondements de nouvelles règles juridiques. Tous les magasins de France ont au moins 1 chose en commun, le besoin urgent d’un encadrement légal, pour permettre les activités commerciales autour du CBD.

LC: Vous pouvez  compter sur Le Cannabiste se faire le relais des informations que vous souhaiterez rendre publiques

Merci, c’est réconfortant tout comme de voir les nombreux commerçants du CBD se serrer les coudes efficacement. Au passage je tiens à saluer et à remercier les nombreux clients à qui nous devons tout et qui nous soutiennent.

 

Illustration: Ground Zero – Photo Pixabay Commons

 

 

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés —

 

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 249 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.