Saint Ouen: Résidents et Dealers font la paix

Publicité

Quelque chose d’inouï vient de se produire à Saint Ouen à la cité Charles Schmidt. Quelque chose de suffisamment incroyable et d’inédit pour que Le Cannabiste y consacre sa UNE ce Lundi : Les habitants ont déclaré la paix aux dealers.

Et pour le moment ça marche.

Voyons comment une bande de résidents en claquettes à réussi en 1 coup, là où l’état avec ses gros sabots ne fait qu’échouer depuis 50 ans à coups de milliards.

La paix sociale En Marche, là où la prohibition a définitivement échoué. Cet article n’est pas sponsorisé par le ministère de l’intérieur.

 

* * *

« Ce sont des bêtes sauvages! …(Facho anonyme) »

« En-sauvagement … de la France (Facho anonyme) »

« Incivilités, bandes de voyous (Facho anonyme)… »

« État d’urgence, recours à l’armée (Samia Ghali) … « 

 

La presse et les politiques influents ne manquent pas de superlatifs au sujet des incivilités en banlieues.

Il faut dire que l’inépuisable marché noir du Cannabis, sert de lit à une économie colossale et totalement hors de contrôle. Les attaques au mortier contre les fonctionnaires se multiplient désormais dans ce qui s’apparente à une guerre de territoire.

 

Les victimes collatérales sont nombreuses : À lire sur ce même sujet

 

Toujours plus de police et toujours plus de violence ne semblent absolument rien y changer. De l’avis de ceux qui y résident, la qualité de vie semble même toujours pire.

De l’analyse des spécialistes, la logique de l’affrontement , la ‘Tolérance Zéro’ ne semble créer des appels d’airs successifs pour davantage de trafic. (MiCannabis)

* * *

Devant la tâche sisyphéenne les discours confiants et imbéciles se succèdent depuis 50 ans, sans le moindre succès. Sinon de faire passer leurs auteurs pour de véritables mythomanes.

 

 

#No poukave

Alors les habitants des quartiers, ont joué le jeu de l’état depuis toujours et combattu férocement les commerçants clandestins.

Quand ils le pouvaient, ils les insultaient, les battaient ou les dénonçaient à la police. Les dealers on leur menait la vie dure … Et la presse adorait ça!

 

Capture d’écran BFMTV – Tous droits réservés –

 

Sans aucun résultat. Sitôt une équipe tombée aux mains de la police, deux autres se mettaient en place.

* * *

Les premiers à avoir compris par eux même que la prohibition ne servait à rien sont les héros en tong de la cité Charles-Schmidt. 

Si l’état ne les oblige pas brutalement à interrompre leur initiative, il faudra sans doute leur ériger une statue. Une statue en forme de tong.

 

Article original Le Parisien (contenu payant)

 

« On ne veut pas la guerre » 

 

* * * 

Tout aussi incroyable que cela puisse paraître, des affichettes pour demander le silence après 22 H ont été mises en place par les trafiquants eux-mêmes. Les consignes semblent désormais respectées.

Ramassage des détritus, apéros publics devant les bâtiments tous les 15 jours. Une espèce d’harmonie, un équilibre est en train de se mettre en place entre des habitants et leur écosystème. (NDLR: fusse t-il clandestin!)

On parle désormais d’un pacte, véritable déclaration de paix au nez et à la barbe d’une prohibition devenue contre productive, c’est la tolérance 1000.

#Banlieue 13?

‘Le Parisien’ raconte une scène hallucinante à l’heure du dernier apéro public au bas des bâtiments : 

 

 » (…) en plein apéro, une patrouille de police a fait irruption dans la cité. Las : le cri des guetteurs postés à l’entrée — « Artena ! »— avait résonné à leur arrivée. Ils ont fait chou blanc, sous l’œil des guetteurs redescendus de leur poste  » Source

 

Imaginez donc que l’amicale des habitants de la cité Charles-Schmidt ait juste 20 ans d’avance? Quelqu’un en France aurait enfin compris, qu’il valait mieux la paix, plutôt que la guerre? Quitte à changer de fusil d’épaule?

* * *

Amis de la cité Charles Schmidt de Saint Ouen, nous espérons que vous nous lirez: vous êtes de véritables héros !

#Matière Grasse contre matière grise*

*Claude Mc Solaar

En réponse à un demi siècle d’échec, au fichage, à la brutalité quotidienne, aux perquisitions abusives, en réponse aux discours médiatiques et politiques ultra sécuritaires: vous avez imaginé la paix !

Si seulement il se trouvait au pouvoir quelqu’un qui voyait « les gens qui ne sont rien » il pourrait s’en inspirer…

Imaginez, de l’emploi, des recettes fiscales, la propreté, imaginez de nouveaux lieux de vie d’éducation et de partage. Imaginez : le retour de la paix sociale ?

À lire sur Le Cannabiste

 

Amis de Saint Ouen, c’est vous le cœur de notre pays. Merci de prouver qu’un autre modèle est possible autour d’une certaine idée de la tolérance.

Pourvu que l’idée fasse tâche d’huile.

 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Le Parisien /// BFM TV 

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 650 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.