Sofiane 19 ans battu par la police pour 60g de shit

Publicité

La doctrine de maintien de l’ordre en macronie, au demeurant brutale en temps de paix, vire manifestement à la guerre contre ses propres citoyens en temps de pandémie. Le Cannabiste vous emmène à la rencontre de Sofiane, 19 ans. Ce jeune Français a été violemment passé à tabac et humilié par la police Française le 18 mars dernier à Strasbourg. Son seul crime : 60 grammes de haschich et un refus d’obtempérer. Chroniques d’une bavure qui dure depuis 50 ans.

* * *

 

Sofiane fait probablement partie des centaines de milliers de jeunes gens qui aujourd’hui, vendent un peu de Cannabis de ci de là autour d’eux. Peut Être qu’il est tombé sur la police en allant faire ses propres achats. Toujours est-il que Sofiane ça n’est pas Pablo Escobar, il n’est ni armé ni violent. D’après ce qu’on en sait son crime c’est d’avoir tenté de fuir … Ce soir là en pleine pandémie de coronavirus pour Sofiane le vrai danger c’était les hommes en uniforme.

#Reconstitution fictive

Il est 21 heures, Sofiane et Julien roulent prudemment dans la petite citadine rouge qui appartient à la mère de ce dernier, ils sont tous les deux plutôt contents, car ils ont enfin trouvé du shit.

Sofiane est nerveux

 » Vas-y on rentre y’a des flics partout avec l’épidémie corona-machin.

Atta vas-y on fini au moins l’oinje »

Une cigarette de Cannabis circule dans l’habitacle, les rues sont quasiment désertes. C’est le 18 mars, 1er jour de confinement. Une épidémie de Coronavirus sévit dans tout le pays.

 

Image rezasaad @unsplash

Julien: 

 » Vas-y tu sais quoi, avec cette demi-save on va tenir jusqu’à la fin de la pénurie ! T’a coupé la part à Kader?

Sofiane: Ouais c’est bon j’y mets 10 grammes de côté t’inquiète. « 

Au détour du centre commercial, alors qu’il jette le mégot par la fenêtre Sofiane s’écrie soudain

 » Oh putain les bleus, vas-y bouge putain bouge ! « 

Une patrouille de police fait demi-tour à leur vue et les prend en chasse, leur voiture s’enfuit.

 

Image: gabe pierce @unsplash

Comme la lumière électrique du gyrophare  s’éloigne à mesure que julien accélère et prend des détours, les deux amis se croient tirés d’affaire. 

Arrivés sur le parvis de leur bâtiment, la portière s’ouvre, Sofiane descend en toute hâte et salue Julien d’un:

 » T’a qu’à passer à la maison demain matin vas-y ! Ciao gros « 

 

Sur le même sujet 

#Les images

Alors qu’il traverse la rue quelques mètres plus loin, surgi de nulle part, un premier policier ceinture Sofiane qui à ce moment là visiblement ne tentait pas de s’enfuir. Suivi par ses collègues les homme de la police vont lui faire subir un traitement d’une rare brutalité qu’il racontera par la suite. La scène aurait été capturée en vidéo.

 

 

 » Ils m’ont mis des coups de matraque, des doigts dans l’œil, m’ont écrasé le visage. Il y en a qui criait *sale arabe*, *vous les musulmans faut vous la mettre comme ça*, ils m’ont tiré les cheveux. J’arrivais même plus à dire aïe, je pouvais plus rien dire « 

* * *

Multiples contusions, nez fracturé, oedeme facial. Après la première salve de coups Sofiane va vomir dans la voiture de police, ce qui va avoir pour effet de faire redoubler les coups par la suite, visiblement en représailles. Un des policiers aurait déclaré :

 » tu vas voir quand on va arriver, je vais te niquer « 

* * *

 » au commissariat, il s’est remis à me frapper … c’est une collègue à lui qui lui a dit *arrête ! Tu vas le tuer ! « 

Après 24 heures de garde à vue et une procédure pour 60 g de Cannabis, Sofiane devra subir une ou plusieurs interventions chirurgicales. Il se dit choqué et humilié. Sur les réseaux sociaux, c’est la journaliste Sihame Assbague qui a donné l’alerte.

 

 
Les mesures drastiques qu’imposent l’état d’urgence sanitaire autorisent-elles ce genre de dérive? Mais le plus inquiétant n’est-il pas de s’apercevoir que le Cannabis crée des citoyens de seconde zone. Des stigmatisés, des sacrifiés dont il faut se débarrasser à tout prix?

L’épidémie de coronavirus, n’est pas une nouvelle occasion pour certains de nos concitoyens de se livrer tout entiers à la haine?

 

 

La prohibition du Cannabis n’a certainement pas permis d’endiguer sa consommation massive depuis 50 ans. Mais s’il est une chose à laquelle elle est visiblement parvenue c’est de dresser les Français les uns contre les autres. Vivement demain.

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Twitter

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 671 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.