Spice: Le scandale de l’herbe de synthèse légale

Publicité

Dans la presse US, l’expression Synthetic Pot est régulièrement synonyme de crise sanitaire et de vagues d’hospitalisation collectives. Pour les activistes Américains c’est l’héritier maudit de la prohibition fédérale de la Marijuana. Ce produit on le nomme également le Spice, Le Cannabiste vous propose un focus sur une des pires tentations contemporaines pourtant bien légale : le scandale de l’herbe de synthèse.

 * * *

En Amérique du nord le Spice doit sa popularité à la fois à des prix d’achat réduits, à une grande disponibilité de proximité, et à une relative légalité. Les tests de dépistage de la police et de la justice ne voient pas d’avantage le spice outre atlantique qu’en Europe. Pourtant c’est un des produits les plus dangereux parmi les stupéfiants. Mais le problème vient surtout du fait que le spice est disponible légalement.

#Le grain de l’ivraie

Arrêtons-nous tout de suite sur un principe fondamental, le spice n’a absolument rien à voir de près ni de loin, avec du Cannabis. Le spice ce n’est pas de la marijuana, ni du chanvre, ni de l’herbe au CBD ni du shit. Le spice ce n’est pas ce que l’on désigne comme de la weed ou encore de la ganja, le spice n’est rien de tout cela. C’est un produit d’un tout autre genre, qui est bien plus dangereux que le Cannabis. En apparence il s’agit effectivement d’un mélange d’herbes, mais toute comparaison avec le Cannabis s’arrête là. 

  • On ne peut pas cultiver de spice, ça n’est pas une variété de plante définie en particulier
  • Le spice c’est un mélange aléatoire d’herbes communes imprégnées de molécules synthétisées en laboratoire
  • Les herbes présentes n’ont pas de vertus particulières, au naturel le spice n’a aucun usage thérapeutique
  • Tous les effets du spice sont dus à la présence de produits chimiques par imprégnation
  • Le cocktail chimique du spice change sans arrêt quelle que soit la marque de produits, pour échapper à la loi
  • L’usage de spice présente un risque mortel par intoxication dès la première cigarette

 

#No rules

Il n’existe aucune règle définie en matière d’effets du spice. D’après le Center For Disease Control qui observe ce phénomène depuis de nombreuses années aux US, les molécules chimiques que l’on retrouve sont conçues pour mimer les effets de certains Cannabinoïdes comme le THC et le CBD sans y parvenir vraiment.

Mais les effets provoqués par ces produits sont aussi insolites et variés qu’ils sont terrifiants. Florilège

  • Tachycardie, hypertension critique, sueurs, palpitations
  • Désorientation, crises de panique, hallucinations
  • Pertes d’équilibre, vomissements, évanouissements
  • Pensées suicidaires, comportements violents, altérations permanentes de la personnalité
  • Paniques respiratoires, hémorragies des oreilles et des yeux, défaillances rénales

Pour les urgentistes, les risques associés à la consommation de spice sont même supérieurs à la cocaïne et aux amphétamines. Les changements de formule successifs, rendent les effets de ces produits totalement imprévisibles, par la même occasion, la réponse thérapeutique devient très aléatoire.

 

#Références

Les marques de ce type de produits connues portent des noms comme K2, Ak 47, Spice, Kush, Kronic, Slice ou encore Scooby Snax. En France et plus généralement en Europe on peut très facilement se procurer du spice, légalement sur internet. Plus près de nous on trouve également les marques Space, Spice Gold, ChillX, Smoke ou Yucatan Fire

On peut supposer qu’en raison d’une grande disponibilité du Cannabis dans tout le pays, ces produits ne sont pas devenus populaires en France. Le site Français de la MILDECA ne contient aucune mise en garde au sujet du spice. (il existe néanmoins un livret de référence sur les drogues de synthèse par ici)

Aujourd’hui pour avoir des informations claires à ce sujet il faut regarder du côté de la Suisse où le site Stop-cannabis.ch nous renseigne tout de même d’une manière assez étrange à ce sujet.

« A l’heure actuelle, les effets sur la santé n’ont pas été clairement définis »

« Les mélanges de Spice peuvent entraîner les mêmes perturbations que celles engendrées par le cannabis » (Ndr: !!!)

« Une quantité allant jusqu’à 5g de mélange de plantes Spice par personne peut être toléreé pour l’usage privé »

En substance ce que nous enseignent les législations Suisses et l’absence de définition en France c’est que le spice serait moins dangereux que le Cannabis. Manifestement rien ne semble moins vrai, jugez plutôt d’après ce qui suit.

En 2017: 160 personnes ont été intoxiquées par du Spice en Illinois 4 en sont mortes. Le nombre de cas constatés aux USA en 2015 était de 8000 hospitalisations dans tout le pays. Pour le seul mois de Juillet 2018 les centres d’appels Américains ont enregistré plus de 1300 appels d’urgence pour des problèmes consécutifs à la consommation de spice.

 

 

#Pas touche au spice

Dans l’esprit de certains, par un caprice du langage, on emploie parfois l’expression ‘drogue douce’ à propos du Cannabis. Et comme une overdose de pétards n’a jamais tué personne, chez nous s’est aussi installée l’idée selon laquelle que fumer de l’herbe, cela ne pouvait être bien dangereux. Mais au sujet du spice, il faut vite oublier cela. Car dans ce cas on ne plaisante plus, fumer du spice peut vous envoyer directement à l’hôpital ou pire. En l’absence de preuve du contraire et faute de cas officiel à déplorer, il faut impérativement insister sur le fait que de fumer du Cannabis n’a jamais directement provoqué de fatalité.En revanche, fumer du spice oui, fréquemment, pratiquement toutes les semaines aux USA ces temps-ci. 

Le spice est légal mais le spice est aussi dangereux que les drogues dures comme l’héroïne et la cocaïne. N’en achetez jamais, n’en consommez pas, si vous en trouvez, détruisez le et jetez le hors de portée des personnes et des animaux.

Il manque 1 mot pour compléter cet article et mettre le doigt sur ce qu’est précisément le spice. Il commence par un P finit par un N, et c’est POISON. Ne vous en approchez à aucun prix.

 

Remerciement Jean-philippe R. pour les bons tuyaux

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés —

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 438 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.