La légende ‘Subcool’ au Panthéon des Breeders

Publicité

Le monde du Cannabis pleure l’un des siens en ce début d’année. En effet le mythique Breeder Subcool nous a quittés après une longue bataille contre une maladie rare. Sa vie a été rythmée par pas mal d’embûches et de déboires, mais aussi de succès et de reconnaissance. Aujourd’hui Le Cannabiste tient à saluer une dernière fois, la légende: Subcool.

 

* * *

#Ciao breeder

Un autre breeder s’en est allé. L’année dernière c’est Nevil Schoenmakers le père de la première banque de graine qui se nomme aujourd’hui Sensi Seeds qui est parti. Il laisse derrière lui ses nombreuses variétés de Cannabis d’exception comme la Nevil’s Haze, la Super-Skunk ou la Silver Haze pour n’en citer que trois.

Ainsi même le « King of Cannabis » a du abdiquer contre la maladie, mais sa bataille pour l’usage thérapeutique du Cannabis aura été couronnée de succès de son pays Natale : l’Australie. « Le meilleur est à venir » était sa devise.

* * *

On en parle sur Le Cannabiste

#RIP

Surement que notre ami Subcool raisonnait de la même façon. Comme le Phœnix il semble renaître de ses cendres au cours de sa vie tourmentée. Pour lui la passion pour le Cannabis a débuté très tôt. Dans les années 70 il était déjà un amant dévouée à la belle verte.

Ce qui lui a coûté quelques séjours en prison. Chacun d’entre eux l’obligeait à tout recommencer depuis le début. Mais la passion portait toujours Subcool à répondre présent sur la planète Cannabis.

 

* * *

 

 

* * *

 

 » Mon objectif initial et principal était de créer une gamme de graines de Marijuana hybrides à haut rendement et avec des saveurs de fruits. Le premier goût et parfum de fruit que nous avons perfectionné était le citron. Puis vinrent le raisin, la cerise et l’orange. Bientôt, nous avons travaillé avec les goûts et les parfums du chocolat. J’étais tellement excité par ces résultats que je les ai distribués à d’autres producteurs professionnels pour voir ce qu’ils en disaient. Les gens m’ont répondu qu’ils adoraient ces variétés. Pas seulement le goût et l’odeur, mais aussi leurs effets.  » Subcool. Celebstoner

 

Ainsi est née la TGA Genetics (The Green Avengers) qui place en 2006 sa « Jack the Ripper » dans le top 10 des meilleures variétés selon High Times. En outre, l’année 2009 a vu sa banque de graines entrer au « High Times Seed Bank Hall of Fame ». L’année suivante, sa variété « Vortex » a remporté la première Cannabis Cup de San Francisco.

 

* * *

 

Jack the Ripper
Jack the Ripper Credits subcool.com

* * *

Les problèmes plus sérieux commencent en 2013 quand on lui diagnostique une déficience en alpha-1 antitrypsine (AAT), une maladie génétique très rare qui s’attaque principalement aux poumons et au foie. Par conséquent, avec sa femme MzJill, ils décident de quitter son Oregon natal. Ils se déplacent donc en Californie afin de profiter de son climat plus adapté à la pathologie de Subcool.

Cependant, en 2017, les incendies qui dévastent la région les affectent également. Pour cette raison, ils perdent 4 millions de graines et toutes leurs plantes. Cela devient également le coup de grâce pour leur couple. Lors de la séparation, Subcool doit également laisser sa marque TGA à son ex-femme.

 

* * *

 

Par conséquent, n’ayant plus rien, pas même une maison, notre ami décide de s’installer en Arizona. Là bas il loue une villa avec une piscine intérieure qu’il vide entièrement pour y cultiver du Cannabis avec l’aide d’un permis médical et de quelques amis.

 

La piscina di Subcool
La piscine de Subcool Credit Hightimes

* * *

En seulement deux années, il présente 44 nouvelles variétés vendues dans le monde entier sur le catalogue de sa nouvelle marque: « Dank ». Homonyme de son livre écrit quelques années plus tôt. Parce que Subcool aimait transmettre sa passion, il a écrit des tutos de jardinage sur le site overgrow.com et a collaboré avec le magazine Hightimes.

 

« Ironiquement, étant donné combien j’aime inhaler du Cannabis, cette maudite maladie m’empêche de le faire et même d’être avec des gens qui le font. Pour cette raison, je suis devenu un peu isolé. J’ai tendance à faire la plupart de mon travail via e-mail et les médias sociaux. C’est une maladie solitaire.  » Celebstoner

 

Aujourd’hui Subcool, le pirate du Cannabis a de nouveau levé les voiles. Mais il nous laisse son trésor: ses plantes. Le Cannabiste s’incline une dernière fois devant son génie et lui souhaite un bon voyage.

Une vidéo de Subcool en 2019 :

 

* * *

 

Sources : Hightimes.com, celebstoner.com

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

– François Xavier Mombelli pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook