Le plus ancien détenu US du Cannabis enfin libéré

Publicité

Richard Delisi est le détenu Américain qui a passé le plus de temps derrière les barreaux alors que son seul crime avait été d’importer du Cannabis.

Après avoir purgé 31 années d’une peine de 90 ans de prison il lui restait encore 60 ans de détention à effectuer. L’association de Steve DeAngelo The Last Prisoner vient d’obtenir sa libération, sa peine initiale lui avait été infligée en 1988.

Le dernier prisonnier est sur Le Cannabiste.

 

* * *

Jeanine 68* demande sur Twitter qu’on ‘enferme tous ces sales drogués’. Et que l’on mette ‘tout ces salauds de dealeurs en prison’ conséquence: Darmanin.

* Prénom fictif

Le modèle 1980

Le President Ronald Reagan au moment de sa prestation de serment – Image Creative Commons

 

Aux États Unis, des Darmanin et des Schiappa il en ont eu plein dans les années 80, à cette époque là le bonimenteur en chef s’appelait Ronald Reagan. L’inventeur de la guerre à la drogue ‘version moderne’ vous savez ?

 

Le modèle 2020

 

 

Alors pour faire en sorte que Jeanine 68 continue de voter pour la bonne gamelle, on a décidé de mettre des gens en prison pour longtemps à cause du Cannabis. Pour très très longtemps.

#Avec le temps

Alors qu’il est dyslexique Richard Delisi a appris à lire à écrire et s’est peu à peu transformé au fil des années de sa peine. C’est un prisonnier modèle et un homme érudit âgé aujourd’hui 71 ans qui va pouvoir enfin retrouver sa famille.

* * *

1975 Richard Delisi est un modeste trafiquant de Cannabis à Miami, il finit par se faire attraper et écope d’une amende de 50 000$ et d’une petite peine de prison.

Une fois libéré, pour se ‘refaire’ il accepte de se joindre à un « ami » pour une opération d’importation en gros volume, 680 kilos d’herbe. À son arrivée en Floride Richard sera ciblé par un contrôle routier puis interpellé.

Richard l’ignorait, mais son associé était un ‘indic’ rémunéré par la police.

#90 ans

Aux USA il faut le rappeller, le cumul des peines est possible. Alors à son procès en 1988, jugé en récidive, Richard Delisi écopera de 3 sentences de 30 années de prison. Au total, 90 ans d’enfermement, pour avoir importé du Cannabis aux USA.

 

« J’ai profité pleinement de toutes les opportunités qui m’ont été offertes en prison par les membres du personnel pénitentiaire et j’ai été qualifié de« détenu idéal » écrivait Delisi en 2008 à l’ancien gouverneur de Floride, Charles Crist, dans le cadre d’une demande de grâce, refusée.

 

Au cours de sa détention Richard a perdu son fils qui avait 2 ans lorsque son père a été incarcéré. Il lui avait adressé de nombreuses lettres pour dire combien l’absence de son père le faisait souffrir. Steven avait 24 ans lorsqu’il a été emporté par une overdose d’opioïdes sur ordonnance.

 

* * *

#Last prisoner project

C’est une association de militants et d’avocats réunis autour d’une figure emblématique de la résistance à la prohibition du Cannabis: Steve DeanGelo.

 

L’association qui a été créée par les deux frères Deangelo, Andrew et Steve en compagnie de Dean Raise un producteur de talents d’origine Sud Africaine. Cette initiative courageuse a but de libérer tous les prisonniers non violents incarcérés pour du Cannabis.

 

* * *

 

Au rang des célébrités qui font partie de cette initiative on compte une pléiade de célébrités du monde du cinéma et du spectacle dont Jim Belushi et Bill Maher le célèbre présentateur TV,  mais aussi des comédiens des chanteurs ou encore des athlètes de renom.

 

 

 

On y trouve également 2 des fils Marley, la descendante de Peter Tosh et Michael Franti l’interprète de l’hymne ‘Ganja Babe’ qui fait aussi partie des ambassadeurs de cette formidable initiative.

* * *

Richard Delisi était le plus ancien prisonnier non violent incarcéré aux USA pour du Cannabis, il aura passé en tout 31 années en prison.

 

À lire sur Le Cannabiste

En France la production de Cannabis considéré comme stupéfiant peut-être punie jusqu’à 25 ans d’emprisonnement et 7.5 millions d’Euros d’amende.

 

 

 

Les avocats de l’association The Last Prisoner Project sont intervenus ‘pro-bono’ c’est à dire gratuitement pour assurer la défense du dossier de Richard Delisi. Résultat : libération anticipée pour bonne conduite.

 

* * *

 

Sur les 90 ans de la condamnation qui lui avait été infligée, Richard DeLisi aura passé 31 années derrière les barreaux.

Pendant son temps d’incarcération son père sa mère mais aussi son fils sont morts, de ses deux enfants restants, il aura eu 5 petits enfants qu’il n’a encore jamais rencontrés.

 

 

Remerciement spécial: La Maison du Chanvre

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources: Last Prisoner Project

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

 

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 721 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.