Villeurbanne : 72% de voix POUR la légalisation

Publicité

Selon une information RMC Info/BFM, 72% des personnes qui se sont exprimées lors de la grande concertation organisée par la mairie de Villeurbanne se sont prononcées en faveur de la légalisation du Cannabis. Dans quel état d’esprit se sont tenues ces consultations? Le Cannabiste revient sur une expérience concluante qui s’achève visiblement sur une note optimiste.

* * *

Il faut bien le reconnaître, pour l’oreille attentive, la tonalité des sujets RMC / BFM et du reste de la presse a bien changé ces derniers mois.

Au tout répressif on substitue désormais le bon sens, les journalistes n’hésitent plus à juxtaposer l’échec hurlant de la prohibition du Cannabis aux vertus thérapeutiques et aux perspectives économiques de belle verte. Bref, ça sent le changement.

« Les arguments des Villeurbannais pour justifier ce choix sont percutants: selon eux, un strict contrôle de l’Etat sur les produits vendus, comme cela se fait pour le tabac, permettrait de réduire le trafic et donc les incivilités dans les quartiers. » Source BFMTV

Il faut impérativement saluer l’initiative qui vient de se dérouler à Villeurbanne, les plus éminents spécialistes du droit de la médecine et  de la sociologie se sont succédés pour permettre aux choses d’aller plus loin. On ne peut que reconnaître aux élus un immense courage pour cela.

#Équilibriste

Vue de Villeurbanne – Crédits Les Echos Patrimoine

L’idée de ce débat en pleine zone sensible vis-à-vis du marché noir, ça n’était pas évident. Pourtant 3700 contributions ont été recueillies par les organisateurs.

* * *

Et pour avoir suivi en direct les échanges, on peut même parler d’un exercice d’équilibriste. Pourquoi ? Réfléchissez.

  1. Expliquer à des habitants que le joint ne tue pas mais que c’est la prohibition qui crée le marché noir.
  2. Expliquer aux familles que le Cannabis peut créer de l’emploi
  3. Convaincre les mômes que la vente à la sauvette ça n’est pas un métier d’avenir, sans avoir d’alternative crédible à leur proposer

Seulement voilà, il y manquait des réponses à ce débat, faute de réponse républicaine possible, nous sommes posé d’autres questions ici :

  1. Quels seront les circuits de distribution et les licences de production du Cannabis? Un bon vieux monopole à la SEITA ?
  2. Pendant que tout autour ça avance très vite, on les forme quand en France nos professionnels du Cannabis ?
  3. Amnistie, pardon, effacement rétroactif des condamnations pour du Cannabis, on en parle quand concrètement AVEC la légalisation ? 

#Trop Loin

Alors vous allez nous dire « ouéé Le Cannabiste vous allez trop loin », c’est vrai, vous auriez peut-être même raison. Mais voyez ce qui est en train de se passer.

De grosses multinationales voient leurs profits en bourse multipliés par 100 en quelques mois, c’est du jamais vu depuis la bulle de la Silicon Valley.

Les écoles étrangères forment désormais les ingénieurs spécialisés de demain au Canada et aux USA pour remplacer les traitements médicaux d’hier. En Israël, c’est le gouvernement qui joue les porte drapeaux et facilite l’implantation à l’international des entreprises qui produisent et exportent du Cannabis. De l’Australie au Zimbabwe le monde du Cannabis est en train de changer.

* * *

Bref, une immense vague verte se profile désormais à l’horizon, tandis que nous observons impuissants. Nous en sommes en France, à l’amende forfaitaire délictuelle pour les consommateurs de weed.

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : RMC/BFMTV////NasdaQ////

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 276 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.