CSC Barcelone : Fermetures, Procès à un Million, Riposte, etc.

Publicité

Nouvelles Variétés Sweet Seeds
personnes buvant une infusion dans un Cannabis Social Club

Mais que se passe-t-il à Barcelone ? Il semblerait que la municipalité retourne sa veste, et que les partis politiques s’en prennent aux Cannabis Social Club de Barcelone, alors qu’ils sont clairement un modèle, dont plusieurs pays s’inspirent ou comptent s’inspirer !

Un virage à 180 degrés est en train d’être effectué par certains partis, et cela est totalement incompréhensible.

Le changement assez maussade du paysage cannabique de Barcelone, sur Le Cannabiste.

 

L’Âme des CSC Barcelonais et l’Essence de la Consommation Responsable

À Barcelone, les Cannabis Club cultivent un modèle associatif unique, embrassant une participation active et défendant une consommation responsable.

Certains clubs, bien plus que de simples points de vente, incarnent une véritable orientation sociale et culturelle, orchestrant des rendez-vous liés au cannabis.

Ils autorisaient leurs membres à s’engager dans l’autoculture du cannabis, instaurant ainsi un approvisionnement direct au sein de la communauté.

L’autoproduction, souvent encouragée par le modèle des clubs, contribuait à forger une identité unique, distinguant ces établissements comme des lieux prônant une approche réfléchie de la consommation de cannabis.

Mais voilà… L’évolution législative rapide tisse une trame complexe, remettant en question les caractéristiques qui faisaient de ces lieux des joyaux culturels uniques. Un avenir trouble se dessine, laissant la communauté des clubs dans l’attente de solutions dans un contexte politique en constante mutation.

Stormrock 60

La Cour suprême a anéanti les réglementations municipales, pour lesquelles les clubs avaient pourtant dus se plier en quatre. Face à cette menace existentielle, ils envisagent des actions en justice et explorent des pistes pour sauver les murs.

Difficile de ne pas observer avec préoccupation cette épreuve qui pourrait redéfinir le paysage cannabique de la ville !

Mais attention, tous les cannabis clubs ne se valent pas, et il semble que la municipalité profite de cela pour faire l’amalgame entre ceux qui ont des valeurs, et les machines à fric qui sont parfois dans l’illégalité.

Au cœur de certains Cannabis Club barcelonais réside une véritable atmosphère de cohésion. Organisant des événements, des discussions et des activités liés au cannabis, ces clubs créaient un environnement propice au partage d’idées et à la construction de communautés. Il serait réellement dommage que tout cela ne devienne que de l’histoire ancienne.

Cannabis Social Club

Régulation Municipale (Antérieure) : Les Normes Rigoureuses qui Encadraient les Clubs

Avant que la Cour suprême ne sonne le glas des régulations municipales, les Cannabis Club barcelonais étaient enchaînés à des normes détaillées. Des critères rigoureux, de la superficie aux équipements de sécurité, les obligeaient à réaliser des aménagements onéreux, oscillant entre 30 000 et 60 000 euros, voire plus.

L’anéantissement récent de cette régulation par les instances judiciaires projette une ombre d’incertitude sur le futur de ces clubs.

Le problème étant que ces clubs se retrouvent actuellement dans un véritable flou, ils ne savent pas s’ils vont devoir mettre la clé sous la porte, ou si les menaces de contrôles incessants de la part des municipalités ne sont pas orchestrées pour contribuer à les faire disparaitre “en douceur”…

couple parlant dans un Cannabis Social Club

La Guerre de Barcelone contre les Clubs de Cannabis : Le Point de la Situation

La mairie de Barcelone a brandi son épée contre les clubs de cannabis, suscitant des craintes parmi les défenseurs de ces établissements. Ce malgré le soutien antérieur du maire aux CSC, à la régulation, etc.

Stormrock 60

Bien que les menaces ne se soient pas encore matérialisées, la tension monte dans le monde des associations de cannabis. Actuellement, la Fédération des associations cannabiques de Catalogne (CatFAC) privilégie la diplomatie, participant à des pourparlers et cherchant des alliés politiques.

Bien que la CatFAC évite le chemin judiciaire, certaines associations envisagent des poursuites individuelles, pouvant atteindre un montant colossal de 18 millions d’euros (en guise de dommages et intérêts).

Des avocats, parmi lesquels ceux du cabinet d’Oriol Casals, explorent déjà les options légales pour protéger les droits des clubs.

La mairie de Barcelone reste muette face aux interrogations sur son intention réelle à l’égard des clubs de cannabis.

L’avenir de ces établissements reste incertain, mais la résistance s’organise dans les coulisses des Cannabis Social Club…

***

Le parti politique Vox a lancé une offensive à Barcelone en proposant la suppression totale des associations de cannabis, avec le soutien de plusieurs autres partis. Cette manœuvre a semé l’inquiétude parmi les Cannabis Social Club, jetant une ombre menaçante sur leur existence même.

Cette décision soulève des interrogations parmi les consommateurs, ainsi que parmi ceux plaidant pour une réglementation responsable du cannabis.

Stormrock 60

L’avenir des CSC à Barcelone est ainsi plongé dans une incertitude palpable, alors que les acteurs du secteur cherchent des réponses dans un paysage politique en pleine mutation…

 

Sources : softsecrets.com / canamo.net / cannabismagazine.net

A propos Lea L 36 Articles
Rédactrice en chef du média Le Cannabiste. Je suis passionnée par le pouvoir des plantes depuis de nombreuses années. Curieuse, j'ai bien sûr expérimenté par moi-même le cannabis. Mon but est de partager ma passion et mes connaissances au travers de contenus originaux. Aussi, mon objectif est de décriminaliser cette plante incroyable, qui mérite d'être reconnue pour ses multiples vertus et utilisations.