USA: Le gouvernement va reclassifier le Cannabis !

Publicité

Papaya Zoap Auto

C’est hier le 30 août 2023, le ministère de la Santé et des Services sociaux des États-Unis (HHS) a publié un avis recommandant de reclassifier le cannabis, une plante psychoactive, de la catégorie I à la catégorie II. Cette modification, si elle est approuvée par le gouvernement fédéral, rendrait le cannabis moins réglementé et faciliterait sa recherche médicale. Les nouvelles fraîches de l’herbe sèche sont sur Le Cannabiste.

* * *

Actuellement aux États Unis, le cannabis est classé comme une substance contrôlée de catégorie I, ce qui signifie qu’il est considéré comme ayant un fort potentiel d’abus. Ce classement signifie aussi qu’aucun usage médical ne peut être appliqué à ces produits interdit légalement et socialement. La catégorie II liste les substances au potentiel d’abus modéré et pour lesquels un usage médical est possible.

Le HHS a pris cette décision après avoir examiné des preuves scientifiques récentes sur les effets du cannabis. Ces preuves suggèrent que le cannabis a un risque d’abus plus faible que les autres substances de catégorie I, telles que la cocaïne et l’héroïne. Le ministère de la santé fait remarquer que le cannabis a également des effets médicaux potentiels, notamment pour traiter la douleur, l’anxiété et les nausées associées aux traitements contre le cancer.

a lire sur le cannabiste.securtie.routiere3

Le HHS a également noté que le cannabis est largement consommé aux États-Unis, même si sa possession et sa consommation sont illégales au niveau fédéral. En 2022, plus de 150 millions d’Américains ont déclaré avoir consommé du cannabis au cours de leur vie.

La recommandation du HHS est une étape importante vers la dépénalisation du cannabis aux États-Unis. Si elle est approuvée par le gouvernement fédéral, elle pourrait ouvrir la voie à la légalisation du cannabis à des fins récréatives dans de nombreux États.

Les réactions à la recommandation

La recommandation du HHS a été accueillie avec enthousiasme par les défenseurs de la légalisation du cannabis. Ils ont salué cette décision comme une victoire importante pour la justice sociale et la santé publique.

-50 pourcent stormrock avec lecannabiste

« Cette recommandation est une reconnaissance de la réalité que le cannabis est moins dangereux que les autres drogues classées de catégorie I », a déclaré Kevin Sabet, président de l’organisation Smart Approaches to Marijuana.

« C’est un grand pas en avant pour la justice sociale et la santé publique. »

Les critiques de la recommandation ont fait valoir qu’elle pourrait contribuer à la hausse de la consommation de cannabis, en particulier chez les jeunes. Ils ont également mis en garde contre les effets néfastes du cannabis, tels que les troubles de la mémoire et de la concentration.

« Cette recommandation est un pas dans la mauvaise direction », a déclaré Jim Carroll, directeur exécutif de la Drug Policy Alliance. « Elle pourrait mettre en danger les jeunes et les plus vulnérables. »

L’avenir du cannabis aux États-Unis

La recommandation du HHS est une étape importante, mais elle n’est pas définitive. Le gouvernement fédéral doit encore approuver la modification de la classification du cannabis. Cette étape va permettre aux chercheurs de travailler et devrait servir de socle au fameux ‘bank act’ que le gouvernement Biden devrait signer : permettant les échanges inter-états avec le Cannabis.

Même si la recommandation est approuvée, il reste encore beaucoup de travail à faire pour légaliser le cannabis aux États-Unis. La plupart des États ont encore des lois strictes sur le cannabis, et il est difficile pour les entreprises de cultiver, de distribuer et de vendre du cannabis.

La légalisation du cannabis est un débat complexe qui touche à la santé publique, à la justice sociale et à l’économie. La recommandation du HHS est une contribution essentielle à l’avancée ce débat. Une étape très attendue par les laboratoires les chercheurs les malades et les producteurs de cannabis.

A propos Jean-Pierre 1227 Articles
Fondateur et rédacteur du média Le Cannabiste. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.