Mechoulam nous répond sur ses dernières recherches

Publicité

Le Cannabiste vous propose de découvrir en exclusivité une toute nouvelle interview du père de la science des Cannabinoïdes, Raphaël Mechoulam. Pour vous, nous sommes allés une nouvelle fois, à la rencontre du scientifique préféré du peuple de l’herbe, il nous parle aujourd’hui de ses derniers travaux.

Lunettes rondes et blouse blanche, en route pour une rencontre privilégiée au sommet de la science des Cannabinoïdes avec le boss, le daron, la légende … Voici notre vieil ami : le professeur Raphaël.

 

* * *

En France les professeurs de médecine et les pharmacologues tiennent hélas trop souvent des discours d’OPJ*, ça n’est pas faute de le leur faire remarquer sur Twitter. (*Officier de Police Judiciaire)

 

 

C’est qu’à force d’avoir enfermé tout le monde dans l’hyper-prohibition les réactions des uns et des autres sont parfois inattendues, pour ne pas dire imprévisibles.

Dernier exemple en date l’inénarrable Docteur Es-science Jean costentin, qui n’en finit pas d’asséner en boucle les mêmes contre-vérités depuis 40 ans.

Mais qui réitère néanmoins avec une certaine assurance, au risque de passer non plus pour un dinosaure, mais comme un des responsables principaux de l’échec Français en la matière. Son terrain de jeu préféré ? Les brûlots ultra nationalistes.

 

Capture d’écran Valeurs Actuelles – Tous droits réservés

 

Il faut rappeller qu’avec 1 ado sur deux qui se roule des joints en France en 2019, on savoure quotidiennement les conséquences de 49 ans de méthode Costentin …

* * *

On peut donc se demander si la posture d’autruche de ce genre d’individu, n’a finalement pas eu le pire des impacts sur une situation désormais hors de contrôle.

#Israël

Du côté des citoyens Hébreux, rappelons le, 50 000 patients qui bénéficient quotidiennement d’un Cannabis riche en THC pour leurs soins quotidiens.

D’ailleurs les médecins israéliens, semblent se plaindre beaucoup moins qu’en France du fléau national qui mettrait en péril notre jeunesse et nos anciens. Ailleurs le Cannabis médical est En Marche.

Mais pas chez nous. Chez nous en France, avec le Cannabis médical on expérimente à peine, avec 15 ans de retard, au bas mot.

 

Sur le même sujet

C’est qu’avec le Cannabis, depuis le milieu des années 60 Israël mène non seulement la danse mais tout le bal qui va avec. 

Grâce à l’impulsion donnée par Mechoulam et ses équipes, la recherche scientifique sur le Cannabis est en quelque sorte devenu un sport national.

Né en 1930, dans une famille Séfarade de Sofia en Bulgarie, il est aujourd’hui âgé de 89 ans. Le chimiste impressionne par la portée des découvertes scientifiques et médicales qui ont propulsé le Cannabis au rang de médicament universel. Mechoulam est au Cannabis ce que Neil Armstrong est à la recherche spatiale, un Pionnier, un héros, un symbole.

#Interview

LC: Bonjour à vous professeur, soyez le bienvenu sur Le Cannabiste.

Bonjour à tous les Cannabistes Français, merci de me donner l’occasion de m’exprimer, une nouvelle fois.

LC: Est-ce que vous continuez à diriger des recherches propres aux Cannabinoïdes aujourd’hui? Pouvez-vous nous éclairer au sujet de vos dernières avancées scientifiques?

Tout à fait. À l’heure actuelle avec mon équipe, nous concentrons principalement nos efforts sur les composés de type Anandamide, qui se forment en particulier au niveau des glandes mammaires des sujets femelles. Je veux bien entendu parler ici de sujets humains. 🙂

Une de ces molécules en particulier, que je ne peux pas encore vous nommer, possède des propriétés anti-ostéoporose très intéressantes. Une autre de ces molécules produites par les glandes mammaires a pour propriété de bloquer les récepteurs responsables de l’addiction à la nicotine par exemple. Tout cela est très prometteur.

 

 

LC: Il a été récemment annoncé que vous avez découvert une nouvelle méthode, qui permet de synthétiser de nouvelles molécules Cannabinoïdes. Pouvez vous nous expliquer un peu plus de quoi il retourne?

C’est très simple. En réalité, le Cannabis ne fabrique pas de THC, ni même de CBD. Les petites glandes qui se trouvent sur la plante produisent ces composés stabilisés sous leur forme naturelle. Il s’agit sous la forme acide des composés CBDA et THCA entre autres.

Or le CBDA tel qu’il apparaît stabilisé sur la plante possède des propriétés particulièrement intéressantes pour lutter contre certaines nuisances comme l’anxiété aiguë ou certains troubles digestifs. 

LC: Est-ce que cela pourrait impacter les habitudes de consommation des millions de gens qui utilisent du Cannabis au quotidien pour se soigner?

Tout à fait. On peut effectivement dire que la forme acide du CBD est jusqu’à 1000 fois plus efficace pour certaines de ses propriétés. C’est pour cela qu’il représente aujourd’hui un enjeu essentiel. Et c’est pourquoi il était important de le synthétiser.

D’où le fait qu’à mon avis la plupart des usagers du CBD d’aujourd’hui vont se tourner vers le CBDA à l’avenir. Le CBDA c’est en quelque sorte du CBD ++ .

* * *

 

LC: Pensez-vous que la commercialisation de produits à base de CBDA de synthèse pourra se faire bientôt.

Vous m’en demandez trop, je mène un laboratoire de recherche, pas une usine de médicaments. Je n’ai aucune idée du temps qu’il faudra pour la commercialisation de ce type de médicament, sans doute des mois, peut-être des années …

LC: Professeur, pensez-vous qu’il reste encore beaucoup de nouveaux Cannabinoïdes à découvrir sur la plante de Cannabis ?

Je ne vais pas vous dire que c’est impossible, mais, s’il reste des Cannabinoïdes que nous n’avons pas encore observé … Je dirais à ce moment là qu’il ne doit en rester que très très peu à découvrir.

Raphael Mechoulam

 

* * *

 

Les dates clés de la carrière universitaire du professeur Raphael Mechoulam

1949: Après avoir échappé aux camps de la mort en Europe, sa famille émigre en Israël

1952: Master en Biochimie, Institut hébreu de Jérusalem

1958: Doctorat en médecine, institut Weizmann à Rehovot

1959: Études post doctorales – Institut Rockefeller de New York

1963/64: Il parvient à isoler le THC, le CBD, Découverte du Système Cannabinoïde Endogène

1980: Premières études cliniques sur le CBD et l’épilepsie

1992: Découverte de l’Anandamide

1994: Élu membre à vie de l’Académie Israélienne des sciences

1995: Début des recherches et des essais sur le cancer

1999: Élu président de l’Institut international de recherche Cannabinoïde

2000: Grand prix Israélien des Sciences Exactes catégorie Chimie

2001: Docteur émérite à l’Université d’Ohio

2002: Membre honoraire de la Société Israélienne de Pharmacologie

2006: Docteur émérite à l’Université de Complutense en Espagne

 

 

2011: Grand prix NIDA de l’Institut Américain de recherche sur les abus de substance

2012: Grand prix Israélien de l’Institut EMET en sciences exactes

2018: Reçu docteur Honoris Causa à l’Université de Guelph au Canada.

* * *

2019: Mechoulam présente une méthode révolutionnaire pour synthétiser en laboratoire, des molécules Cannabinoïdes sous une forme acide, au sein d’une équipe de recherche internationale.

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Interview exclusive réalisée en ligne par la rédaction en Novembre 2019

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 446 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.