La Bavière en fait baver aux Allemands : Bayern VS Légalisation

Publicité

Stormrock 60
allemand lors manifestation pour le cannabis avec une biere

Vous n’êtes pas sans savoir que l’Allemagne à repousser sa légalisation de quelques mois, et que celle-ci devrait se profiler au printemps 2024 (normalement). Le projet de loi “CanG” est encore en pourparlers, afin d’y apporter d’éventuelles améliorations. Mais voilà. Il y a un hic, et ce hic c’est la Bavière. En tant que région très conservatrice, elle s’oppose de toutes ses forces à la légalisation du cannabis en Allemagne. Bayern ne compte pas lâcher le morceau et serait prête à tout pour mettre des bâtons dans les roues à une Allemagne progressiste.

Voici ce qu’il se passe dans le berceau de l’OktoberFest, où la bière coule à flots, sur Le Cannabiste.

L’opposition catégorique de la Bavière en matière de cannabis

La ministre bavaroise de la Santé, Judith Gerlach, ne mâche pas ses mots quant à la réforme de la loi sur le cannabis en Allemagne. Son opposition, “teintée d’inquiétude”, reflète un rejet catégorique des changements prévus.

Comme un chien enragé s’acharnant sur une vieille chaussette, elle aboie sur la plante sacrée, encore et encore. Voici son point de vue…

Petit 1 : Elle élabore activement (comme si sa vie en dépendait) des contre-mesures pour bloquer l’application de la CanG en Bavière, soulignant les préoccupations majeures concernant les impacts potentiels sur la jeunesse et la société régionale.

Petit 2 : Selon la ministre, la légalisation du cannabis envoie un message problématique. Elle craint que l’État, en apposant un « cachet officiel », minimise les risques liés au cannabis, ouvrant la porte à une consommation accrue.

Petit 3 : Gerlach insiste sur la nécessité de dissuader activement la consommation de cannabis pour prévenir les risques de dépendance, en particulier chez les jeunes.

L’opposition vigoureuse de la Bavière prend une dimension locale prononcée, étant déjà connue pour ses politiques conservatrices en matière de drogue. Les résistances prévues par la ministre pourraient intensifier les tensions entre les régions et le gouvernement fédéral.

Stormrock 60

Cette opposition bavaroise affiche clairement les divisions persistantes au sein de l’Allemagne sur la légalisation du cannabis, soulignant les défis à surmonter pour parvenir à un consensus national. Une confrontation politique qui pèsera incontestablement sur l’avenir de la CanG. #épéedamoclès

Situation de la légalisation en Allemagne

cannabis et allemagne

Où en est la loi CanG ? C’est bien simple, et nous allons résumer cela “rapidement”.

Comme nous le disions, la loi sera appliquée avec du retard, elle devrait se mettre en place à partir du printemps prochain.

Il reste quelques points d’interrogation. Des améliorations au projet de loi sont en discussion, notamment sur des points comme l’interdiction de la consommation à proximité des lieux fréquentés par les enfants et la limite de possession lors de la culture à domicile.
Alors que l’audition finale au Bundestag (Assemblée législative) a été reportée d’un mois, désormais prévue entre le 13 et le 15 décembre, le projet de loi doit toujours être scruté par le Bundresrat (Conseil fédéral). Ainsi, l’approbation définitive du projet de loi devra attendre après le 2 février 2024. Un changement de programme a encore eu lieu, rendez-vous en bas de page…

Des divergences entre les membres du groupe de travail de la coalition créent des tensions, avec des appels à des changements substantiels dans le projet de loi.

Plus concrètement…

Le gouvernement fédéral s’engage dans une mise en place progressive du CanG. Les cultivateurs amateurs et la décriminalisation de la possession devraient démarrer le 1er mars. Quant à la régulation des Cannabis Social Clubs, elle verra le jour le 1er juin, ou peut-être le 1er juillet. La consommation de marijuana sera interdite dans les clubs.

Les sanctions prévues jusqu’à maintenant devraient être adoucies, à savoir ; un dépassement léger des limites de possession ne déclenchera pas l’alarme pénale de suite. Des quantités entre 25 et 30 grammes en public, et de 50 à 60 grammes en privé, seront considérées comme des infractions. La sanction ne tombera qu’au-delà de ces chiffres.

Les règles aussi seront “plus douces” ; la limite de cannabis séché pour cultiver à la maison doublera, passant de 25 à 50 grammes. Aussi, les zones prohibées pour la consommation autour des espaces enfants (crèches, parcs, écoles, etc.) devraient rapetisser de 200 à 100 mètres.

Stormrock 60

Un sacré coup de rabot sur les amendes. Elles passeront de 100 000 à un max de 30 000 euros, histoire de rester dans les clous de la proportionnalité. En prime, le ministère fédéral des Transports planche sur une nouvelle limite de THC pour la conduite. Une commission dédiée se penchera sur la limite actuelle d’un nanogramme par millilitre de sang, jugée insuffisante. La proposition de révision du seuil est attendue d’ici le 31 mars 2024.

Fractures et tensions

C’est dans l’arène politique que les vapeurs de désaccords s’épaississent au sein du groupe de travail… Des fractures émergent, faisant écho à des appels vibrants en faveur de « changements profonds ». Les voix divergentes au sein de la coalition se font entendre, jetant une lumière crue sur les défis qui persistent dans la création d’un consensus.

Les querelles internes laissent entrevoir une bataille d’idées, chaque faction cherchant à sculpter la loi selon ses convictions. Ces tensions, loin d’être en coulisses, résonnent comme un écho puissant, mettant à l’épreuve la solidité de l’alliance et la possibilité d’une transformation significative de la législation sur le cannabis en Allemagne.

jeune allemand avec une biere

Quelques arguments et citations…

Thomas Fischbach, président de l’Association des Pédiatres et Médecins de l’Adolescence, avait lancé un avertissement quant aux effets néfastes de la consommation de cannabis chez les adolescents. D’après lui, le cannabis ronge le cerveau, rend stupide. Nous, on a des études à l’appui qui prouvent le contraire.

Encore cette chère Judith Gerlach qui la ramène, disant que la légalisation banalise encore plus les dangers de cette drogue. Que c’est irresponsable.

Déjà avant que Gerlach passe ministre de la Santé bavaroise, son prédécesseur, Klaus Holetschek avait eu la brillante idée de créer des “unités centrales de contrôle” en Bavière. D’ailleurs, la représentante politique du FDP (parti libéral-démocrate) au Bundesrat (conseil fédéral), Kristine Lütke, comparait cela à être surveillé par la Stasi (ancienne police secrète allemande). Ça s’en rapproche, quand même…

À l’opposé, le ministre de la Santé Karl Lauterbach (du gouvernement fédéral) soutient la légalisation du cannabis.

***

Stormrock 60

Alors que le gouvernement fédéral et majoritaire promeut la légalisation en raison de ses bénéfices pour la santé publique et la réduction du marché noir, la Bavière maintient une opposition fougueuse, prête à adopter des mesures sévères pour restreindre la consommation en cas d’adoption de la loi

Restez connecté, nous reviendrons sur les agissements de la Bavière suite à la légalisation du cannabis en Allemagne, courant 2024.

Nouvelle de dernière minute !

En ce 5 décembre 2023, nous venons d’apprendre qu’un rebondissement vient d’avoir lieu. Le SPD (parti social-démocrate d’Allemagne) vient de bloquer la résolution sur le cannabis, au Bundestag (assemblée législative de la République fédérale d’Allemagne). En effet, un veto (opposition) a été déposé, et ce par la direction du groupe parlementaire SPD ! Nous reviendrons sur ce point dans un prochain article, mais visiblement, l’avenir du cannabis en Allemagne s’assombrit peu à peu, et semble peut-être même incertain.

Sources : newsrnd.com / circ-asso.net

A propos Lea L 36 Articles
Rédactrice en chef du média Le Cannabiste. Je suis passionnée par le pouvoir des plantes depuis de nombreuses années. Curieuse, j'ai bien sûr expérimenté par moi-même le cannabis. Mon but est de partager ma passion et mes connaissances au travers de contenus originaux. Aussi, mon objectif est de décriminaliser cette plante incroyable, qui mérite d'être reconnue pour ses multiples vertus et utilisations.