Toulouse : Explosion d’un labo de BHO dans un Hôtel

Publicité

Une forte explosion a soufflé une chambre d’hôtel dans la nuit de Samedi à Dimanche dernier à Toulouse dans l’ouest de la ville. Les 3 jeunes gens qui s’y trouvaient ont été choqués et légèrement brûlés, ils étaient selon toute vraisemblance, en train d’essayer de produire de l’huile de Cannabis à l’aide de butane.

Quand votre shit fait boum, c’est sur Le Cannabiste.

* * *

 

Ça n’est pas parce qu’on le voit sur Youtube qu’il faut essayer de faire pareil à la maison ! Dans le cas de la fabrication d’huile de Cannabis, de mémoire à chaque tuto, à chaque vidéo il est bien expliqué et répété : ‘attention aux vapeurs, ventilez la pièce abondamment’. Le gaz, ça pète … etc 

 

Là même si vous ne parlez pas Anglais, vous comprenez tout de même?

 

Mais nos 3 lascars n’avaient pas dû consulter les ‘tutos’ d’internet jusqu’au bout. Ils en ont été quittes pour pour une belle frayeur, quelques brûlures et sans doute aussi quelques points d’audition en moins : Kaboum !

#Leau ça mouille

Qu’est ce qui ne tourne pas rond chez les gens quand on leur dit « Butane »? D’accord, la plupart d’entre eux sans chercher plus loin, va instinctivement ouvrir la fenêtre et éteindre son mégot.

 

* * *

Mais il existe une portion d’irréductibles, pour qui le produit pétrolier ne résonne pas comme un gaz explosif mais comme un solvant magique.

Et oui, du solvant, c’est précisément ce qu’il faut pour extraire les cannabinoïdes des fleurs de Cannabis, afin de fabriquer ensuite des extraits concentrés qui sont beaucoup plus puissants.

 

Image @ Hightimes – Tous droits réservés

#BHO

En Anglais Butane Hash Oil : l’huile de hasch au butane. Il existe différentes méthodes pour fabriquer des concentrés de Cannabis.

* * *

Le battage est la technique la plus employée par les agriculteurs Marocains pour obtenir le haschich, tel qu’il est le plus répandu en France et en Europe. Voyons ce premier exemple pour comprendre l’objet de ce procédé.

 

 Un aperçu en vidéo de la fabrication du Hasch Marocain traditionnel

 

Le but de cet exercice est de séparer les ‘Trichomes’, des filaments de petite taille qui contiennent les Cannabinoïdes, du reste de la plante.

On obtient alors une pâte qui se chauffe ou se brûle afin d’en inhaler les vapeurs ou la fumée pour consommer ce Cannabis concentré.

 

Exemple de Butane Hash Oil – Image raikvge @ Instagram

 

Les applications de ce genre de produit sont nombreuses dans un contexte thérapeutique et médical. Pour obtenir ce type de concentré il faut d’abord dissoudre les Cannabinoïdes depuis la plante, grâce au butane.

Ensuite pour faire simple : on chauffe le résultat obtenu pour vaporiser le butane et l’éliminer. Et qui dit vaporiser dit vapeurs, dans le cas du butane : des vapeurs très inflammables, d’où le risque explosif – très élevé -.

 

La version Spaghetti du BHO

 

Aux USA, le phénomène prend des proportions inquiétantes, car des affaires du même acabit se  produisent pratiquement toutes les semaines, avec tout les désagréments qu’on peut aisément supposer.

#Zone de test

Ça doit être une expérience inoubliable pour un gendarme, d’arriver au beau milieu de la nuit, sur les lieux d’une explosion où se trouvent des tas de petits morceaux de weed éparpillés dans tous les coins. On peut aussi imaginer la belle frayeur pour le voisinage.

* * *

Vers 2H15 du matin selon Actu.Toulouse Dimanche 12 Janvier, les hommes de la compagnie de Gendarmerie du Mirail, ont été appelés à Toulouse au quartier des Lys.

Une chambre d’hôtel qu’avaient louée ces 3 jeunes gens âgés de 20 à 23 ans avait été littéralement pulvérisée, les apprentis chimistes eux s’étaient déjà rendus aux urgences, par leurs propres moyens…

 

Capture d’écran Sputnik News- Tous droits réservés

#Kaboum

Souvenez-vous bien qu’il faut se méfier des vapeurs  de solvants, même en extérieur, il est possible de provoquer une violente explosion. Au contact de la moindre étincelle, l’air chargé de ces gaz s’embrase d’un coup. L’extraction au BHO est une activité particulièrement dangereuse, qui ne doit être exécutée que par des professionnels avertis. Il vaut mieux prendre ça très au sérieux. 

* * *

Une fois n’est pas coutume on se quitte en images avec une galerie spéciale ‘explosions de laboratoire BHO’.

 

 

Il faut peut-être se dire au passage, que si les concentrés étaient disponibles relativement bon marché et légaux, plus grand monde ne prendrait le risque d’en fabriquer …

 

La violence de l’explosion a déformé ce container

 

Du reste… on aura beau prévenir. C’est un peu dans la nature humaine, pour le meilleur comme pour le pire : il en demeura toujours ‘un’, pour se penser plus malin que les autres.

 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Actu FR- Toulouse  /// Sputnik /// Actu 17

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 502 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.