COVID19 : faut-il décontaminer son Cannabis ?

Publicité

Avec la crise sanitaire mondiale sans précédent que nous traversons, toutes nos vieilles habitudes sont mises à rude épreuve, à commencer par les usages du Cannabis. Comment se protéger de la contamination en période de pandémie tout en demeurant un acheteur régulier? Le Cannabiste passe en revue les hypothèses connues. En mode hygiène et sécurité.

* * *

5 millions, c’est le nombre estimé de personnes qui vont devoir marier Cannabis et pandémie pendant sans doute quelques mois. Une partie d’entre elles a eu la chance de faire des stocks. Une autre dispose de ses propres ressources en le cultivant chez eux.

Pour les autres, c’est ‘checkpoint pandémie’ en chemin, offre rare et prix qui grimpent au plafond. En prime, le virus galope, alors voyons au moins comment dans ce contexte, quelques gestes élémentaires peuvent vous aider à vous protéger.

#Saloperie

Le truc qui vient de nous tomber dessus, le virus du COVID, présente à priori des caractéristiques bien particulières.

  • Transmission aérienne
  • Transmission tactile
  • Porteurs asymptomatiques
  • Grande contagiosité
  • Transmission par surface inerte 

Ce que nous disent les médecins et ce que l’on constate, ce n’est pas la dangerosité des symptômes en eux-mêmes, qui rend cette chose terrifiante. Mais c’est la facilité avec laquelle elle se répand et la vitesse de réaction nécessaire pour sauver les personnes, quand cela est encore possible.

* * *

Alors vous nous direz: « Qu’est ce que le COVID fait ici, sur Le Cannabiste? »

La raison est très simple, si vous achetez encore du Cannabis, vous pouvez vous mettre en danger. Voici quelques gestes et conseils d’hygiène simples à appliquer.

#Emballages

Depuis le four

Si vous vous rendez directement sur un point de vente illégal. Respectez les distances sociales recommandées, équipez-vous d’un masque et de gants. Ne touchez à rien sinon à votre Cannabis.

Évitez également tout contact direct avec l’argent.

Idéalement, mettez un sachet plastique dans votre poche : à l’intérieur de ce dernier tour à tour l’argent puis le sachet de Cannabis puis éventuellement votre monnaie.

Glissez ensuite un coton imbibé d’alcool, ou une lingette antibactérienne dans le sac plastique. Si ça ne fait pas de bien ça ne peut pas faire de mal.

* * *

Arrivé chez vous sans ôter les gants, retirez le Cannabis de l’emballage plastique, sans toucher le produit. Jetez tous les emballages, fermez les sacs.

Placez le tout en quarantaine pendant 3 jours. Pourquoi 3 jours ? Regardez.

 

Au départ de la production, les savonnettes de haschich sont généralement conditionnées dans du papier de riz. Puis au moment de la coupe vous entrez dans le monde merveilleux de l’emballage plastique.

Avec une distribution à flux tendu, un grand nombre de bactéries mais surtout le Coronavirus auraient sans doute le temps de voyager sur ces supports. De plus les emballages peuvent avoir été contaminés par les ouvriers du four qui coupent et conditionnent le Cannabis.

A lire sur Le Cannabiste

Retirez et jetez précautionneusement tous les emballages, avant de placer votre Cannabis en quarantaine quelques jours. Ça fait peut-être mal d’attendre, mais c’est le prix à payer si l’on veut pouvoir gratter sa boulette sereinement par la suite.

* * *

Concernant le haschich ou l’herbe, dont il faut rappeller les propriétés antibactériennes et antifongiques. Il n’existe à l’heure actuelle aucune allégation de propagation de maladies infectieuses ou virales par leur intermédiaire.

Quoi qu’il en en soit, chauffez le haschich avant de le consommer, n’ingérez jamais des produits issus du marché noir, à moins d’en connaître personnellement le producteur. Lavez-vous les mains après avoir touché des produits du marché noir.

Depuis le courrier

Autant d’habitude les amateurs de CBD ne se mélangent pas aux autres cannabistes, autant pour le coup, nous sommes tous à la même enseigne. Confinement et décontamination.

Lorsque vous recevez un pli qui contient du Cannabis:

  • Mettez des gants en latex, placez-vous sur un papier journal
  • De préférence dans un endroit aéré (terrasse)
  • Déballez et jetez tout de suite chaque emballage
  • Ne touchez pas le Cannabis avec vos gants
  • Placez l’herbe ou le haschich dans une boite
  • Consignez le en quarantaine 3/4 jours par précaution
  • Si vous n’avez aucun autre choix, passez les emballages au savon avec une goutte de javel

 

Image gras-grun @unsplash

D’une manière générale, tout objet ou personne qui pénètre dans une zone de confinement est susceptible de véhiculer des micro organismes avec lui. Souvenez-vous que la règle du business illégal, c’est le profit et pas nécessairement la santé publique.

* * *

À certains endroits où le virus COVID 19 a proliféré de manière concentrée et confinée, on a pu relever des prélèvements positifs sur des surfaces inertes, 17 jours après le passage de sujets infectés …

 

Capture d’écran -The Guardian – Tous droits réservés

 

Soyez plus malin que ça, la menace est invisible et présente partout, pour l’instant chez nous c’est :

  • Aucune socialisation
  • Pas de partage de cigarettes / bongs / pipes etc
  • Confinement absolu si possible
  • Cloisonnement systématique/ nettoyage à la javel des emballages domestiques
  • Quarantaine systématique

#RestezChezVous

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sur une idée de Aurélien Pigot Bennour

Sources : AFP /// The Guardian /// Twitter

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 627 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.