Ganja Yoga a Montréal: Interview de Cynthia Petrin

Publicité

Le concept, qui nous a plu dès le début, est apparu aux Etats-Unis il y a 10 ans: Combiner le Yoga et le Cannabis. Depuis 12 mois, à Montréal, Cynthia Petrin enseigne le Ganja Yoga au Canada. Alors comme on eu la chance de l’interviewer en Français pour vous, on ne pouvait pas passer à côté. Le Cannabiste met les bouts chez les Caribous yogistes. Lecture Zen.

 * * *

#Ganja Yoga

Le Cannabis a une longue histoire en Inde. La première mention de la plante a été trouvée dans les ‘Védas’,  textes sacrés hindous datant d’entre 2000 et 1400 av. J.-C. Selon ces écrits, le Cannabis était l’une des cinq plantes sacrées et un ange gardien vivait dans ses feuilles. Les ‘Védas’ considèrent le Cannabis comme une source de bonheur , de joie, de libération. Il aurait été donné avec compassion aux humains pour les aider à atteindre le plaisir et à perdre la peur. 

Le Yoga est une école de philosophie indienne qui se pratiquait en Inde dès le IIIè millénaire avant J.C. C’est un système essentiellement pratique qui peut profondément aider les gens dans la vie quotidienne et dans l’exploration des aspects plus profonds de la vie. Il propose des réponses aux problèmes de l’homme moderne face au stress et aux situations de la vie difficiles à gérer.

#Yoga

Le mot sanskrit YOGA signifie ‘unir’, ‘relier’. Par sa pratique, un adepte peut commencer à équilibrer et à relier tous les aspects de son être ( physique, énergétique, émotionnel, mental et spirituel ). C’est-à-dire tous les éléments nécessaires pour avoir une vie pleine et harmonieuse.

Cynthia Petrin

Devant tant de points communs, unir le Cannabis et le Yoga semble une évidence. Ainsi Dee Dussault, Québécoise d’origine, a créé Ganja Yoga en 2009. C’est en Californie que s’est rendue Cynthia pour suivre sa formation reconnue par les institutions du Yoga. De retour à Montréal, c’est elle qui représente cette nouvelle philosophie dans sa ville. Voici Cynthia Petrin.

 * * *

#Interview

LC: Salut Cynthia, quelle est ta relation avec le Cannabis?

Salut le Cannabiste. Je fume du Cannabis depuis plus de 10 ans. Au début c’était uniquement récréatif. J’ai arrêté un temps, puis j’ai commencé à l’utiliser de manière plus thérapeutique. Il m’aide à gérer mon stress, mes douleurs musculaires et mon anxiété sociale. C’est devenu un outil qui me permet d’éviter des crises d’angoisse par exemple.

LC: Un peu comme le Yoga j’imagine?

Exactement. En fait je pratiquais le Yoga chez moi et j’allais souvent au gym (salle de sport). Et bien sur je me fumais mon petit joint avant. J’ai alors vécu de très bonnes sensations.

J’ai senti que les deux combinés rendaient de meilleurs résultats. Je me suis dit qu’il fallait en faire profiter les autres. En faisant des recherches sur internet, j’ai trouvé une formation et je suis partie la suivre.

Cynthia en pleine préparation

LC: Comment définirais tu leurs points communs?

Les deux me font du bien. Ensemble et séparément. On peut dire qu’ils se complètent aussi. Le Cannabis aide à la relaxation et donc à la souplesse. Les sensations sont décuplées, il y a une très forte connexion avec son corps. Une rencontre avec ses limites aussi. Et puis les anciens textes du Yoga parlent d’une plante qui viendrait créer des effets similaires à la pratique. Il semble donc que ce ne soit pas nouveau.

* * *

LC: Comment se déroule une de tes séances?

Alors il y a environ 12 participants par session. Elles ont lieu le mercredi de 19 à 21h au Check Out qui est un magasin d’articles liés au Cannabis. A cette heure là le magasin est fermé, ce qui me donne un espace privé. J’accueille les participants et nous commençons à parler tout en préparant ce que nous allons consommer. C’est le moment ou le sujet du Cannabis, du yoga et de la relaxation sont abordés. Puis nous sortons dans la rue, car la loi nous interdit de fumer dans un lieu public. Tout ceci dure environ 45 minutes, puis vient le moment de la séance de Yoga et de méditation.

LC: As tu remarqué des changements dans les modes de consommation? 

Non pas vraiment. Je n’en vois pas plus ni moins. Je conseille toujours de rechercher une consommation propre à la pratique. A mes cours il est beaucoup plus facile de parler qu’en famille ou au travail de ce sujet. Du coup, les pratiquants assument mieux leur position de « stoner ». Il y a moins de culpabilité.

L’embarras du choix

LC: Y a t il une évolution du souffle avec le Cannabis?

Cela dépend du mode de consommation. Si tu te fais un gros blunt avant de commencer, il va te falloir un séance plutôt calme. La vaporisation aidera à ne pas avoir d’incidence sur le souffle. Sinon il y a bien d’autres méthodes pour profiter des bienfaits du Cannabis et je n’hésite pas à en proposer à mes élèves. Dernièrement nous l’avons bu sous forme de thé. Mais en général on se partage quelques joints qui n’influent pas sur le souffle. Dans le Yoga, le Cannabis est plus un outil aidant à la relaxation et à la connexion avec son corps.

LC: Que penses tu d’un éventuel lien entre le chakra sexuel et le Cannabis?

C’est une très bonne question. Le Cannabis aide à faire descendre le stress, tu peux donc t’exprimer d’une façon différente. Il facilitera ta désinhibition en te renvoyant vers ton toi énergétique, spirituel et tantrique. De plus certaines femmes qui souffrent de douleurs lors des relations pourront se sentir apaisées, et donc retrouver une nouvelle forme de liberté sexuelle. Donc je répondrais qu’il existe sans hésiter. 

Full Relax

LC : Quelles seraient les 5 meilleures variétés pour pratiquer le Yoga selon toi?

Et bien au lieu de te parler de variétés, j’aimerais plutôt parler terpènes. Je conseille souvent les terpènes dominant en fonction du type de séance que je vais enseigner. Par exemple avec une variété citronnée ( que j’adore! ), donc à dominante Limonene, nous pratiquerons une séance plus tonique. Au contraire avec le Pinène, très présent dans la variété d’ici qui se nomme la ‘Jean Guy’, la séance sera plus calme. Ces parfums et saveurs ont toute leur importance dans le processus de relaxation.

LC : Excellent. Alors si tu devais n’emporter avec toi qu’une seule variété sur une île déserte, laquelle choisirais tu?

Je crois que je prendrais une Kush pour me relaxer et ne plus trop penser à comment partir de là (rires).

A bientôt GANJA YOGA

* * *

Les prochains événements de Ganja Yoga au Québec :
-Les mercredis du 3 juillet au 7 août 2019 à la boutique @checkout.mtl.
19h – 21h
Classe de 2h donnée par Cynthia Petrin. 
-Ganja Yoga Teacher Training : 
Du 18 au 22 septembre à Montréal 
Donné par Dee Dussault 
Offert en anglais.

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Psychologytoday Centre-yoga-et-bien-etre

– François Xavier Mombelli pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments