L’Anglais EMMAC rachète le Français Green Leaf – Interview

Publicité

On l’apprend par le biais de l’agence Reuters aujourd’hui, l’entreprise Française Green Leaf, propriétaire de la marque Hello Joya vient d’être rachetée par son concurrent Britannique EMMAC Life Sciences pour un montant qui n’a pas encore été communiqué. Afin d’en savoir plus sur le sujet Le Cannabiste est allé à la rencontre du Français qui se trouve derrière Green Leaf, il est également président de la Fédération Française du Chanvre, nous accueillons Aurélien Delecroix.

* * * 

Il faut dire qu’entre l’intitulé ‘Cannabis Médical’ et des barres de céréales au chanvre, même avec du très bon chanvre, on ne voyait pas le lien. Alors on est allé se renseigner auprès du Français qui est également le fondateur du Syndicat du Chanvre pour recueillir ses impressions et nous expliquer de quoi il s’agissait en matière ‘d’acquisition. (NDLR: même si on a pas réussi à lui faire dire les chiffres!). Bref c’est bien de chanvre  et de bien être dont il s’agit, Aurélien Delecroix est sur Le Cannabiste.

 

Produits de la marque Hello Joya – Tous droits réservés

LC : On vous connaît pour Hello Joya et Syndicat Professionnel du Chanvre mais qu’est ce que’ GreenLeaf’ et quelles sont vos implications dans le Cannabis Médical Français naissant?

« Green Leaf Company est le nom de la société qui porte la marque Hello Joya. C’est une marque éthique qui souhaite participer au développement de la filière française du chanvre tout en apportant aux consommateurs des produits de qualité, fabriqués en France qui puissent les accompagner dans leur quotidien à travers des produits de consommation courante.

Démocratiser le chanvre est notre leitmotiv. Chacun peut aujourd’hui trouver un intérêt à le réintroduire dans son quotidien, que ce soit par les bienfaits nutritionnels qu’apportent sa graine, ou par les propriétés relaxantes et apaisantes qu’apportent sa fleur. En cela nous ne nous positionnons pas sur l’aspect médical du cannabis mais sur celui du bien-être. »

Aurélien Delecroix – Image @ FB

LC : Pour expliquer aux lecteurs, EMMAC une société Anglaise, spécialisée dans le Cannabis thérpaeutique,  vient de racheter un concurrent ‘ Blossom et dans la foulée d’acquérir GreenLeaf. Médical / Thérapeutique ? Au final quel est l’objet?

« EMMAC a acquis dernièrement la société suisse Blossom. Green Leaf est sa seconde acquisition dans le secteur du chanvre bien-être.  Si EMMAC est fortement positionné, et possède par ailleurs une forte légitimité, sur le cannabis thérapeutique c’est bien de la plante et de tous ses bénéfices pour l’Homme dont il est question au sein du groupe, et donc naturellement de tous les produits bien-être. L’acquisition de sociétés opérant sur ce secteur participe du développement externalisé du groupe. »

 

Capture d’écran Reuters – Tous droits réservés

Antonio Costanzo, PDG d’EMMAC, a déclaré: « Nous sommes heureux d’annoncer l’acquisition de GreenLeaf et de souhaiter la bienvenue à Aurélien et à l’équipe d’EMMAC. La France est un marché important pour EMMAC et nous sommes confiants que le modèle de distribution établi, l’équipe expérimentée et le portefeuille de produits haut de gamme de GreenLeaf feront progresser nos plans de croissance stratégique dans la région. Nous sommes impatients d’intégrer les produits Hello Joya à notre gamme Wellness, car EMMAC s’appuie sur la croissance rapide observée en Europe alors que les industries cosmétique, alimentaire et nutraceutique intègrent les principes actifs de la plante de cannabis à ses produits. »

* * *

LC : Est ce que GreenLeaf a communiqué un résultat en 2018 ? si oui lequel, enfin pouvez vous nous confier (on ne le répétera que sur le journal) un prix ou une fourchette de prix en ce qui concerne cette dernière acquisition par EMMAC ?

Je reviendrai vers vous dès que nos chiffres et estimations seront finalisés et fiables. Je ne souhaite pas communiquer de chiffres sans une totale maîtrise de ces derniers.

Ce qu’il est important de retenir de cette acquisition c’est qu’elle représente une réelle opportunité pour Green Leaf de développer ses activités naissantes et donc de contribuer au développement d’une filière chanvre bien-être en France.

Mais malheureusement je ne peux encore communiquer aucun chiffre sur ces éléments qui sont confidentiels. Patience.

Le logo de la marque Hello Joya – Tous droits réservés

LC : Est ce que ce changement de propriétaire va modifier la manière dont vous travaillez? Avec EMMAC de quelle évolution peut-on parler?

« Le groupe EMMAC tient au positionnement actuel de la société et de la marque avec une dimension éthique forte et labellisée ‘Made In France’ Notre positionnement reste donc le même, tout comme les personnes qui composent actuellement la société. Nous sommes actuellement en train de définir les objectifs pour la société en 2020. Nous affichons de grandes ambitions et envisageons une forte croissance en multipliant par 10 notre CA actuel.

La France est en retard sur l’alimentation à base de chanvre en comparaison des pays anglo-saxons ou d’Europe de l’Est, retard que nous efforcerons de combler dans les années à venir. Cette acquisition va permettre des investissements afin d’internaliser certains process et de staffer l’équipe avec l’arrivée de nouveaux collaborateurs d’ici à septembre. 2 collaborateurs nous rejoindront d’ici à la fin de l’année 2019 pour travailler sur la marque Hello Joya »

LC : Hello Joya ? 
Hello = bonjour donc ‘aller à la rencontre de’
Joya = bijou en espagnol le chanvre étant un bijou sous bien des aspects 😉

* * * 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Reuters + Interview réalisée en ligne par la rédaction du journal Le Cannabiste le 11 Juin 2019

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 372 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.