Le conseiller municipal aux 300 pieds de Cannabis

Publicité

C’est une information qui était passée un peu inaperçue au mois de Juillet dernier: un jeune politicien du parti conservateur le PP Espagnol, vient de démissionner de ses fonctions de conseiller municipal et de responsable au sein de son parti. En effet Manuel Palma Morillas vient d’être été interpellé et mis en examen pour trafic de stupéfiants et fraude à l’électricité. 

La justice reproche à Mr Palma, conseiller municipal en charge de la jeunesse et aux sports d’El Valle, d’avoir commandité la culture d’exactement 265 plants de Cannabis, destinés au marché parallèle. Quand les adjoints font le joint, vous êtes sur Le Cannabiste.

* * *

Alors qu’en France, il ne se passe pas une semaine, sans qu’une lectrice ou un lecteur ne nous demande : « À votre avis, la légalisation Française du Cannabis c’est pour quand? » chez nos amis Chorizo-vores derrière les Pyrénées la question ne se pose pas tout à fait de la même manière. La prohibition génère déjà, pas mal de profits, mais hélas ça n’est pas pour tout le monde …

 

La localité de Padul près de Grenade, où se tenait la production clandestine de Cannabis de Manuel Palma – Image @ FB

D’un côté les consommateurs et les entrepreneurs du Cannabis font ‘Olééé’, avec la tolérance, de l’autre la police met le ‘Holààà’ à la Française, en continu. Enfin sous le soleil Espagnol: les fameux CSC se multiplient, des tonnes de weed se vendent tous les jours légalement dans les Cannabis Social Clubs qui font un tabac. Mais ‘Allooo quoi?’ Qu’est ce que c’est que cette corrida ?! 

#Conservateur

Si l’affaire avait concerné un politicien de la gauche espagnole insoumise, du genre ‘Podemos’, honnêtement ça n’aurait pas surpris autant de monde. Mais le PP c’est la droite conservatrice, en Espagne une génération aux points de vue majoritairement hostiles au Cannabis. Un peu comme si Thierry Mariani, Brice Hortefeu ou Nadine Morano s’étaient mis spontanément à la culture indoor … Ça y est vous voyez l’topo?

 

La ‘tentacion’ De Manuel- Images Policia Nacional

* * *

Pour faire simple le Partido Popular, s’il est officiellement ‘Pour’, le principe du Cannabis médical a dernièrement  voté :

  • Contre la légalisation de l’usage thérapeutique du Cannabis
  • Contre la légalisation de l’usage social du Cannabis
  • Contre le principe des Cannabis Social Clubs
  • Pour le renforcement de la répression policière du Cannabis

Voilà ça c’est fait. Personne n’imagine à présent un truc aussi grotesque qu’un élu du PP produisant de la weed clandestinement en Espagne. Ce serait un peu comme avoir en France un ‘Monsieur-anti-fraude’ qui possède des comptes en Suisse. Ça ne se peut pas c’est tout.

 

Image – France-Info @ FB

#TousPourris ?

Pas si sur, mais #TousMalins peut-être bien. Car voyons ce que représente au moment où nous parlons, la manne juteuse des CSC en Espagne.

  • 4,04 Millions de consommateurs de Cannabis
  • 5 Milliards de CA annuel global estimé
  • Entre 6 et 12 Millions de Canna-touristes étrangers
  • 1000 clubs/ 350 à Barcelone et 80% dans les grandes villes

 

* Source : New Frontier Data 08/19

* * *

Il y a longtemps que vous n’avez pas mis les pieds dans un Social Club de Barcelone? Sérieusement, vous n’en reviendriez pas. Sas blindé, carte à puce, caméras, bud-tenders sexy, prix totalement prohibitifs … S’il y a eu un jour un club social en Espagne, dorénavant la grande majorité, se comportent comme des Coffee Shops maquillés en associations, c’est évident.

 

Illustration Haschich  – Crédits @FB

14.90€ pour un gramme de Hasch Lemon Haze la semaine dernière dans un des meilleurs clubs de Barcelone, c’est un tarif qui ne surprend personne?

La logique aux résultats éprouvés partout sur la planète : #Prohibition, #Persécution, #Corruption, pour Manuel Palma il faudra aussi ajouter le tag #Prison.

« Lors de l’opération de police le conseiller municipal, a été arrêté avec une seconde personne, pour crime contre la santé publique et fraude sur l’électricité, car les plantations, réparties dans deux pièces de la maison, étaient sauvagement connectées au réseau sans passer par le compteur. » La voz de Granada

 

* * *

#Epil-OG Kush

Aujourd’hui avec l’Espagne il faut regarder les choses en face : il n’y a pas plus de membres ou d’associations que de beurre de Marrakech au séant d’un babouin. L’effet principal des CSC c’est la recrudescence de la production illégale du Cannabis et l’essor cynique du marché noir en Espagne. Il ne fait aucun doute qu’une partie considérable des bénéfices de cette tolérance, finit dans les poches d’organisations peu recommandables.

Le fait que la corruption touche des élus n’a rien non plus de surprenant, sinon qu’il ne s’agit que d’un petit joueur politique du fin fond de l’Andalousie dont le public espagnol n’aura cure et que le PP aura vite fait d’oublier.

Mais attendez un peu qu’on mette à jour des réseaux cannabico-financiers où se côtoient fonctionnaires, élus, notables et même des membres de l’intelligentsia Espagnole…   

C’est que, 5 Milliards par an, ça doit forcément laisser des traces …

Chronique annoncée d’un scandale généralisé, jusqu’à ce que l’Espagne ne se décide enfin à légaliser la consommation l’usage et la vente taxée du Cannabis à son propre profit et non plus à son seul détriment: Simple question de temps.

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : El Pais //// Granades Noticias //// El Caso //// La Voz de Granada  

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 392 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.