Le marché noir du Cannabis Français a un bel avenir

Publicité

Stupeurs et tremblements, la rédaction est restée en veille toute la nuit pour se livrer à une étude méthodique de la situation : ça bouge enfin avec le Cannabis chez nous les Gaulois !

Enfin disons que ça frémit plus que ça ne bouge pour le moment. Mais ça devrait bouger, enfin d’ici l’an prochain, enfin, si tout va bien voyez l’truc? On en a pas dormi de la nuit.

C’est que, du Cannabis, il va y en avoir oui. Mais pas pour tout le monde. Bon l’emploi, le développement, la formation, l’autoculture, l’amnistie, tout ça vous l’oubliez, la Macronie gouverne dans sa bulle et laisse indécrottablement 3 millions de consommateurs aux mains du marché noir. Chronique d’un succès annoncé, ôde aux vieux fours sur Le Cannabiste.

* * *

La France notre grand et beau pays, a longtemps été perçu depuis l’étranger, comme un exemple de modernité, de progrès et de liberté. A grands coups de philosophes, de lois exonératoires et de principes démocratiques modernes, notre pays était en quelque sorte ‘aux avants postes’ en matière d’éducation et de tolérance depuis la fin de la dernière guerre. Et puis il y a eu les crises, la peur, les migrations, le basculement climatique, le terrorisme … un marché noir du Cannabis en pleine explosion, alors les Français ont voulu ça :

 

Capture d’écran RTL Juin 2019 – Tous droits réservés

 

Mais ce modèle n’a pas marché, la tolérance zéro était un piège à imbéciles, le kärcher était bouché. Les réacs en seront pour leurs frais et le pays s’enfonce ensuite un peu plus dans un marasme collectif aux allures inéluctables. Pendant le règne Sarkozy, le Cannabis peut se vendre à la tonne tranquillement, on apprendra par la suite que des complices parmi de hauts fonctionnaires et des magistrats étaient les auteurs du trafic d’importation de Cannabis à très grande échelle. Des systèmes anciens et des réseaux internationaux étendus: qui ont fonctionné paisiblement pendant des années.

« Hé dis donc Ginette le mec embourbé dans des affaires douteuses là, il n’était pas président de la république Française à un moment donné ? »

Capture d’écran Le monde Juin 2019 – Tous droits réservés

 

L’homme d’ailleurs prochainement jugé pour corruption et autres casseroles, mais il tient toujours à ce qu’on l’appelle ‘monsieur le président‘. Au final on se dit peut-être que c’est sur son bilan politique et économique qu’il pourrait être lourdement condamné, surtout en matière de guerre à la drogue, mais passons … Au suivant.

* * *

Ensuite les Français ont voulu ça :

 

François Hollande – Crédits NPA @ FB

Très lent au démarrage, le pédalo n’a pu emmener qu’un seul passager à bon port, son capitaine. Comptes dans le rouge, ministres corrompus, perte de contrôle budgétaire, scandales politiques …  Après avoir flingué le PS, l’illusion n’a pas tenu longtemps à la tête de la nation : au pire un naufrageur, au mieux il n’était pas bon à grand chose celui là.

Mais grâce à sa gouvernance transparente et inutile, l’absence de testicules politiques est devenue un genre de règle chez nous en France, un peu comme une marque de fabrique collective, un Système héréditaire … Avec un tel courage à gouverner, quitte à invectiver de loin, la Macronie était née, la prohibition avait encore de beaux jours devant elle.

 

 

Alors comme il ne parvenait à rien sinon à satisfaire ses propres besoins physiques, les Français ont remplacé Flamby en urgence avant que sa mollesse et son indécision n’engendrent plus de dommages collectifs. ‘Faites ce que vous voulez mais votez Macron’ une majorité de Français ont ensuite cru en cette énormité.

 

Par contre aujourd’hui, beaucoup se plaignent d’avoir eu ça à la place (Crédits indéterminés):

* * *

Vous devez vous dire, à ce stade que vous êtes tombés sur un brûlot d’extrême gauche comme Le Figaro par exemple, mais que nenni, notre inclassable petit canard préféré fait le point. C’est pas tous les jours qu’on parle autant du Cannabis dans la presse. Ça méritait qu’on se pose un peu tranquilou pour réfléchir, comment en est on arrivés là ? 

#ANSM

Aux dernières nouvelles,L’agence centrale du médicament cette émanation du ministère de la santé, devrait suivre l’avis du CSST, le comité mandaté pour définir les contours de l’expérimentation du Cannabis  médical’.

La presse nationale a adoré …

Capture d’écran Google News le 20 Juin 2019 – Tous droits réservés

Concrètement qu’est ce que ça veut dire ? Ça veut dire que 3000 personnes qui sont très malades vont être autorisées à se soigner avec du Cannabis : ‘si tous les autres traitements ont échoué’. Cancer, sida, hépatites, maladies incurables.

En France le Cannabis médical il faut avoir un pied dans la tombe pour en bénéficier, ‘sinon tu comprends c’est la récré’. Et pour un Français moyen, le burn out et le stress social il connaît, mais la récré, sinon par le pinard ou les cachets, c’est un truc inacceptable.

 

#La condition humaine

Il doit falloir être chercheur ou enseignant, faire partie d’une petite élite pour s’apercevoir de la nécessité urgente de réformer la loi Française en matière de Cannabis.

70 brillants esprits s’y sont collés, que leur appel fasse date et que leurs noms soient honorés à jamais.

Capture d’écran l’Obs – Tous droits réservés

Car au final, si on s’intéresse de plus près au projet de loi du député FM Lambert que nous avions reçu ici, ça ne peut pas marcher cette histoire. C’est tout simplement une continuité de la prohibition comme le dénonce publiquement le collectif Police Contre Prohibition ici.

  • Maintien de la prohibition.
  • Modèle et fiscalité alignée sur le tabac pour en dissuader l’usage
  • Hausse progressive des taxes sur le Cannabis
  • Taux de THC « extrêmement limité »
  • Confier la vente de cannabis aux buralistes
  • Aucun projet de réduction des risques

 

* * *

Figurez vous qu’on nous a une fois taxé d’être un journal ‘anxiogène’(NDLR: si si , ça ne s’oublie pas). Et bien pour une fois on va vous rassurer, cette loi n’a pratiquement aucune chance d’être votée cet après midi, et ça n’est sans doute pas plus mal. Avec de la mauvaise prohibition on ne fabriquera pas une bonne légalisation.

#Convoitise

Ça n’est plus un secret pour personne, les Cannabinoïdes c’est un marché annuel milliardaire sous-réglementé dans lequel sont venues miroiter toutes les convoitises, parfois drapées des meilleures intentions …

 

 

Mais intéressons nous pour finir aux conclusions du Conseil d’analyse économique qui semble de loin la seule bonne nouvelle de la semaine en pleine Macronie triomphante. 

 

Capture d’écran Le Figaro – Tous droits réservés

« Le système de prohibition promu par la France depuis cinquante ans est un échec : non seulement il est inapte à protéger les plus fragiles, notamment les jeunes mais, de surcroît, il pèse lourdement sur les dépenses publiques et profite aux organisations criminelles » Extrait du rapport de Emmanuelle Auriol et Pierre-Yves Geoffard

* * *

Créer des jobs, remettre en marche l’ascenseur social, former, éduquer, réformer, produire, amnistier. Cela semble un bon début, on ne peut regretter qu’une chose, les dernières déclarations du décideur en personne à l’issue de sa déclaration de politique générale, Le Premier Ministre Edouard Philippe. 

 

 

#Bleu Blanc Rouge

La bonne nouvelle cette semaine, c’est qu’un grand pays démocratique est en train de réformer sa propre loi sur la production du Cannabis pour en permettre l’exploitation par des entreprises licenciées à des fins médicales.

Le drapeau est Bleu blanc rouge est à l’ordre du jour, il est juste dans le mauvais ordre pour le moment … Macronie quand tu nous tiens !

 

Capture d’écran Sputnik – Tous Droits réservés 

 

Peuple de l’herbe ne perdons pas espoir, continuons d’y croire et de partager ce projet qui fait sens : une légalisation complète et encadrée de l’usage du Cannabis en France, une chance économique et sociale pour tous dans notre pays. Rendez-vous avec vous, sur les pages des réseaux sociaux pour en parler.

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Libération /// l’Obs /// France Info/// Facebook /// Le Figaro /// Sputnik 

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 354 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.