Colloque UFCM-I Care: Interview du Dr Christian Muller

Publicité

Cette année le huitième colloque sur les Avancées Pharmacologiques et les utilisations thérapeutiques des cannabinoïdes organisé par l’association UFCM I-Care se tiendra à la faculté de pharmacie de Strasbourg le 28 Juin prochain.

L’enjeu est simple : Informer pour soutenir, informer pour réguler, informer pour convaincre, informer pour discuter du Cannabis médical. A cet effet, nous recevons aujourd’hui le Dr Christian D. Muller de l’UFCM I-Care sur Le Cannabiste.

* * *

L’association UFCM I-Care a été fondée en 2013 à la suite de la fusion de deux associations : I Care en 1996 spécialisée dans l’auto support des drogues pour la réduction des risques, fondée par Bertrand Rambaud, et UFCM Luxembourg en 2009, spécialisée dans l’usage thérapeutique des cannabinoïdes, fondée par le Dr. Colombera, Sébastien Béguerie et des associations de parent d’enfants présentant des symptômes d’autisme.

 

Chaque année l’association organise un colloque qui est devenu incontournable pour de nombreux acteurs du droit de la médecine et de l’économie, mais aussi et surtout, un rendez-vous essentiel pour de nombreux patients. État des lieux et présentation du colloque avec le Dr Christian D. Muller, représentant du pôle scientifique pour l’association.

Image UFCM I-Care – Tous droits réservés

#Interview

LC: Bonjour Docteur, sur le site on vous présente comme porte parole du pôle scientifique de l’UFCM mais il est aussi écrit CRHC au CNRS. Qu’est ce que c’est un ‘CRHC au CNRS’, vous voulez bien nous expliquer rapidement qui vous êtes et ce qui vous a conduit vers cette association?

CRHC c’est pour Chargé de Recherches Hors Classe au CNRS, ça signifie un gars qui passé 2 thèses, pharmacologie puis docteur ès Sciences et ensuite 36 années comme chercheur au CNRS.

Durant ce temps il a encadré une petite dizaine de thèse durant sa carrière. Ainsi pendant presque 30 ans j’ai travaillé sur les Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin les MICI, en cherchant à expliquer les mécanismes associés à cette inflammation chronique intestinale

Les MICI font partie des maladies longtemps considérées comme ‘maladies rares’ en raison du diagnostic difficile par le passé, si elles ne sont pas mortelles, elles induisent un inconfort de vie insupportable.

Avec les nouveaux médicament dit ‘biotechnologiques’ qui sont des anticorps humanisés, l’inflammation est assez bien maîtrisée, en capturant la molécule en cause: le ‘TNF-alpha‘.

* * *

Cependant cette molécules inflammatoires, que notre corps sécrète naturellement, nous protège également de nos cellules cancéreuses en formation car le TNF est un facteur nécrosant des tumeurs.

Image UFCM I-Care – Tous droits réservés

Il restait donc important pour nous de trouver des molécules anti-inflammatoires d’un côté mais aussi et surtout anti cancéreuses de l’autre. Induire le ‘suicide naturel’ des cellules cancéreuses en formation ou en dormance protégées à l’intérieur des tumeurs, les cellules souches cancéreuses, c’est la voie que nous avions choisie.

Depuis une quinzaines d’années je me suis tourné vers les extraits naturels de plantes terrestres (pomme myrtille) ou marines (algues), afin de trouver des molécules anti-inflammatoires naturelles. Cette recherche de molécules naturelles fait partie de la ‘Pharmacognosie’, on extrait les plantes à l’aide de différents solvants: eau, éthanol, heptane. Ensuite on teste ces extraits bruts puis purifiés en fraction de molécules séparées, sur des cultures de cellules cancéreuses humaines.

* * *

Pour éviter tout utilisation d’un modèle animal nous cultivons actuellement ces cellules cancéreuse en 3 dimensions (sous forme sphéroïde) dans des plaques 96 puits (équivalents à 96 souris), nous testons ainsi plusieurs extraits et fractions par semaine.

Au Comité de Direction de l’association j’ai remplacé mon regretté neveu Alexandre, décédé à la suite d’un cancer des cellules’ NK’ : les cellules immunitaires censées nous protéger du cancer, un comble !

Image UFCM I-Care – Tous droits réservés

Ainsi, depuis 4 ans, depuis la faculté de Pharmacie de l’Université de Strasbourg j’ai tout naturellement aidé à l’organisation du congrès annuel de l’UFCM. Depuis le mois de février dernier nous avons même commencé un travail de recherche sur des extraits de chanvre enrichi en CBD en collaboration avec un laboratoire de référence parisien.

Ce travail, initié par la société Auxine et l’UFCM, a trouvé un financement pour un post-doc grâce à la société DELLED qui a cru en notre projet et je tenais tout particulièrement à les en remercier tous ici.

LC: Quand il voit marqué ‘Colloque’ le commun des lecteurs sent venir une migraine teintée d’un vague sentiment d’exclusion. Qu’est ce qui peut pousser un ‘stoner moyen’ parfaitement au fait de l’aspect thérapeutique de sa consommation à venir partager vos stances Cannabiques?

Ce colloque n’a pas pour but d’attirer le ‘stoner moyen’ mais d’aider les patients qui souffrent de douleur persistantes comme la Sclérose en plaque, les MICI, le mal de dos, les cancers en traitement ou en rémission.

Il s’agit de trouver des traitements naturels qui fonctionnent, sans rendre dépendant de molécules légales certes et parfois inefficaces, mais certaines très addictives ! Ce qui je le rappelle, n’est absolument pas le cas du Cannabis médical.

* * *

LC: Changement de date, changement de lieu, en quoi consiste le programme de cette année?

La dernière édition à Paris a remporté un vif succès, mais les coûts exorbitants de la capitale n’étaient pas nécessairement en adéquation avec davantage de retombées. Nous avons donc décidé de revenir dans la capitale Européenne d’où les premiers colloques avaient vu le jour.

Image UFCM I-Care – Tous droits réservés

Le programme se veut large comme chaque année : production, qualité, l’usage et le coté légal seront également abordés. Le programme se trouve ici.

Attention si l’inscription sur le site web est reste gratuite pour les patients et les étudiants, elle est obligatoire pour des raisons de sécurité liées à l’accès aux bâtiments de la faculté. Sur place chacun portera un badge nominatif que l’UFCM fournira au moment de l’inscription.

LC: Est-ce que parmi les élus, les partis les décideurs politiques il y aurait des soutiens ou des représentants à vos côtés?

Nous sommes indépendants et souhaitons le rester, défendre les patients est notre but fondamental. Alors oui, les promesses politiques ça existe et souvent elles demeurent… en fait oui elles demeurent sous forme de promesses … 😉

* * *

A mon avis cela fait au moins 4 années que la légalisation de l’usage du Cannabis médical devrait être effective en France… Mais nos politiques tergiversent encore !

Entre temps en Suisse, bien sûr que c’est devenu légal. Pourtant ils sont très conservateurs de leurs traditions nos amis suisses non? Cependant lorsqu’il s’agit de compassion avec ceux qui souffrent, ils savent se bouger chez eux visiblement, tandis que nous ‘envisageons une expérimentation‘ quelle belle hypocrisie!

LC: L’association s’inscrit aux côtés des patients dans une forme de lutte? En marge du colloque quelles sont vos actions.

Je crois que le plus simple c’est de venir voir nos actions au jour le jour sur notre site web

Image UFCM I-Care – Tous droits réservés

LC : Entre répression renforcée, lobbyisme et opportunités industrielles, le chanvre bien-être et le Cannabis médical naissants ont parfois des contours mal définis. Mais les patients, demeurent. C’est une question qu’un patient ou une patiente pourrait vous poser Docteur : « En matière de Cannabis thérapeutique et médical : Est-ce que vous voyez la lumière au bout du tunnel? »

Comme je l’ai dit précédemment, au niveau des décisions politiques dans notre pays, nous nous tenons encore et toujours sur des promesses. Alors je crois qu’il faut comprendre les attentes et les impatiences qui émanent de ceux qui sont malades.

Vous savez quand on souffre et qu’on vous conteste le droit légal de vous soigner, les promesses hélas, ne valent pas grand-chose …

LC: Quelles sont à votre connaissance les variétés de Cannabis les plus employées pas les patients autour de vous …. Kush, Haze … ?

Je ne suis qu’un simple chercheur vous savez, ni un utilisateur ni un patient ;). Alors je serais bien en peine de répondre à cette question … par contre ça vous fait au moins une bonne raison de venir nous rejoindre le 28 juin à Strasbourg et de la poser aux spécialistes qui seront présents !

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Interview exclusive réalisée par la rédaction en ligne en Juin 2019

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Facebook Comments

A propos jean-pierre 441 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.