Les pays ou le Cannabis peut vous coûter la vie

Publicité

Selon les pays l’interdiction du Cannabis est réprimée avec une sévérité différente. Parfois punie d’une simple amende elle est souvent source d’incarcération. Mais il arrive aussi hélas, que l’usage ou le transport de Cannabis puissent entraîner une condamnation à la peine capitale. Aujourd’hui nous allons passer en revue les pays où le Cannabis pourrait tout simplement vous valoir d’être exécuté par l’état.

* * *

  • La Chine

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que les lois concernant toutes les drogues sont particulièrement restrictives en Chine.

Dans ce pays, si vous êtes arrêtés en possession d’une quantité importante de Cannabis en vous risquez d’être condamnés à mort. Les exécutions publiques de trafiquants font d’ailleurs partie des campagnes antidrogue officielles du gouvernement.

 

  • L’Egypte

L’interdiction du Cannabis en Égypte est une des plus anciennes au monde car elle date de 1877. Parmi les premiers pays à bannir le Cannabis, l’Égypte possède aussi une législation parmi les plus dures. Pour le traffic de 3 tonnes de Haschisch un Anglais a été condamné à mort en 2013.

 

  • Singapour

Tout comme l’Égypte l’état de Singapour a interdit le Cannabis au cours des années 1800. Depuis cette époque très peu de choses ont changé à ce sujet.

Pour les visiteurs étrangers, la possession de Cannabis peut coûter une condamnation à la prison à vie. Vendre du Cannabis même en petite quantité est puni par la peine de mort.

La quantité au delà de laquelle un consommateur de Cannabis est considéré comme un trafiquant est de 15 grammes. Même si vous êtes là en tant que visiteur étranger, au delà de cette quantité vous risquez la condamnation à mort par pendaison.

 

  • La Malaisie

Depuis l’adoption du ‘Dangerous Drugs Act’ en 1952, la Malaysie a mise en place des peines particulièrement sévères en matière de consommation et de traffic de Cannabis.

200 Grammes de Cannabis signifient la mort par pendaison, la possession de petites quantités est punie au minimum par 5 ans d’enfermement. Des amendes particulièrement lourdes accompagnent ce dernier cas.

 

  • La Birmanie

La Birmanie ne fait pas exception dans un environnement régional particulièrement sévère avec le Cannabis. On retiendra l’histoire d’un maraîcher du nom de Nur Alam Mohd Hussain parmi les derniers à avoir été reconnu coupable de traffic de Cannabis ces 10 dernières années. L’homme avait été arrêté avec 2 Kilos et demi de Cannabis dans une station service et fut exécuté à l’issue de son procès.

 

  • Les Philippines

 

C’est probablement le dernier endroit au monde où il faut se fair arrêter pour usage, ou possession de Cannabis. Sur la base d’une simple suspicion il est possible d’être exécuté sans même avoir pu bénéficier d’un procès.

Le président Rodriguo Dutertre assume publiquement sa politique d’exécution systématique des drogués. Depuis son élection on estime que 12000 personnes ont péri au motif qu’elles étaient impliquées ou prétendument impliquées avec de la drogue, dans des conditions d’exécution sommaire.

 

  • L’Arabie Saoudite

L’Arabie Saoudite est un des rares pays où la possession de Cannabis même en petite quantité peut vous coûter la vie.

Récemment un couple de Yéménites a été exécuté pour avoir importé du Cannabis. La peine encourue pour détention, consommation ou transport c’est la décapitation. Pour information si les tests toxicologiques sont positifs à l’aéroport où ils sont fréquemment pratiqués, c’est considéré comme de la possession. Les voyageurs étrangers sont très souvent testés et systématiquement condamnés.

 

Si vous ne pouvez pas vous empêcher de consommer du Cannabis, un bon conseil, ne visitez aucun des pays de cette liste. Dans de nombreux cas l’arrestation d’étrangers fait suite à la délation, souvent de la part de ceux qui se sont proposés de fournir du Cannabis en premier lieu.

Avant de partir pour l’étranger renseignez-vous bien, ne prenez aucun risque inutile pour du Cannabis. Rappelez-vous  qu’il peut devenir très dangereux et même vous coûter la vie, lorsqu’il qu’il est interdit.

 

 

Sur une idée de Hightimes

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés–

Facebook Comments

A propos jean-pierre 441 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.