WIDL contre Ville de Paris : On a interviewé le gérant

Publicité

L’affaire fait grand bruit: la capitale est sous le feu nourri des affiches de WIDL, un annonceur ‘sauvage’, qui vend du Cannabis légal en ligne en France depuis le Luxembourg. Ces derniers jours une vague d’affichage commercial proposant » WIDL le CBDiscount à partir de 2.2€ le gramme  » a littéralement bourgeonné partout dans la capitale, occasionnant diverses réactions, dont celle de la Mairie de Paris qui porte plainte pour dégradations.

Le Parisien fait sa une avec la scandaleuse affaire du jour et Le Cannabiste s’est rendu pour vous, à la rencontre de Manuel Mekideche dit ‘Manu’ le gérant Luxembourgeois du groupe à qui appartient la marque WIDL.

* * *

Capture d’écran : Le Parisien – Tous droits réservés

#Interview

LC: Bonjour Manu, on peut vous appeler Manu ? Dites-donc, vous avez créé un sacré buzz à Paris avec vos affiches!

Manu avec plaisir :). Oui c’est vrai, mais on est un peu surpris par l’ampleur de ce qui se voulait un affichage assez banal au départ. Notre but n’était pas d’embêter qui que soit, de choquer ou de provoquer. On voulait juste arriver à faire remarquer notre enseigne.. et  de ce côté là, on peut dire tout de même que c’est réussi.

LC: Ne le prenez pas mal, mais ‘WIDL’ vous sortez ça d’où ?

(Rire) Toute ressemblance avec une marque de discount existante serait fortuite ! En fait mon groupe possède plusieurs entreprises de négoce du Cannabis légal au Luxembourg.

Il faut déjà compter 5 magasins situés au Luxembourg même et plusieurs entreprises de distribution de Cannabis légal /Chanvre vers l’international. 

Capture d’écran Ligne Verte – Tous droits réservés

 

On peut entre autres mentionner le site Ligne Verte spécialisé dans les fleurs premium depuis le Luxembourg. On a beaucoup de chance d’être suivi par des artistes et des partenaires qui croient en nous depuis le début il y a 2 ans, J’en profite pour remercier personnellement ici mes amis : Kalash et Taïro.

* * *

Avec WIDL on s’est donné pour but de permettre au plus grand nombre de se payer des fleurs de CBD, partout en Europe. Cette offre est déjà disponible dans d’autres pays que le France. 2.2€ le gramme c’est l’idée que nous nous faisons d’une offre low cost avec un standard de qualité maîtrisé.

 

 

LC: Justement, parlons en de vos fleurs. 2.2€ le gramme ? C’est de la luzerne?

Non, c’est du Cannabis! Légal et propre à la consommation. Ce qui nous permet d’atteindre ce genre de prix bas, c’est à la fois les volumes sur lesquels nous travaillons et une bonne maîtrise de la transformation, j’explique

Avec le groupe que je dirige, nous travaillons sur des très gros volumes de Cannabis, on sélectionne parmi différentes origines des produits dits ‘premium’. Seuls les gros bourgeons sont conservés, pour le reste : la taille ‘popcorn’ est destinée à une offre discount parmi nos marques. C’est l’idée de WIDL, la qualité est optimale, seule la taille et le fait que les fleurs soient mélangées change.

 

LC: Donc la mairie de Paris a décidé de porter plainte contre vous pour dégradation après ce qu’ils estiment un ‘affichage sauvage’

Je sais, je le regrette et honnêtement vu le nombre d’affiches ‘sauvages’ un peu partout sur les murs où personne ne dit rien, c’est un peu fort de CBD … mais passons.

 

 

Nous n’avons rien à craindre de la justice Française pour ce genre de choses, s’il faut aller devant les tribunaux, nous avons des avocats compétents et largement les moyens de nous défendre, aussi longtemps qu’il le faudra, soyez tranquilles.

* * *

Ce qui m’interpelle davantage, c’est le choix de la mairie de Paris de nous poursuivre, je me dis qu’ils sont un peu tendus. Si vous en avez l’occasion, dites leur bien qu’on est prêts à leur envoyer gratuitement 10 Kilos d’herbe légale de CBD pour les aider à se détendre un peu. Entre ça et les coffee shops légaux, il va falloir intégrer que la ville de Paris est en Europe et l’Europe tolère les fleurs sous 0.2% de THC, c’est un geste antidémocratique.

 

Manuel Mekideche

LC: Comment ça ‘un geste antidémocratique’, vous êtes entrepreneur, vous êtes militant, vous êtes quoi au juste?

(Rire) J’appartiens à la génération des années 70, qui est fatiguée de vivre le paradoxe du marché noir et de la répression. En tant qu’entrepreneur-militant, je veux qu’on libère la fleur, la plante, il en va de la paix sociale et de la santé publique en France. Ça fait 30 ans que je crois au changement, a présent le changement est là.

Si les politiques refusent de prendre leurs responsabilités, alors la responsabilité ira à eux. C’est ce qui est en train de se passer. En tout cas je me réjouis si cette initiative a permis de nouveau que l’on parle largement du Cannabis légal en hexagone. Merci a vous pour nous avoir donné l’occasion de nous exprimer. En tout cas un grand merci Le Cannabiste: on vous lit tous les jours!

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Le Parisien /// WIDL /// Interview réalisée en ligne le 17 Septembre 2019 ///

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 412 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.