Alerte au ‘Spice’ : 260 overdoses en 15 jours aux USA

Publicité

Une alerte sanitaire a été déclenchée par les autorités de Washington DC aux États-Unis depuis le 20 Juillet 2018. En effet plus de 260 cas d’overdose aux Cannabinoïdes de synthèse, ou ‘spice’, ont entraîné une hospitalisation, 99 autres cas ont provoqué une intervention des secours à domicile.

* * *

Les autorités du district de Columbia, en particulier dans la ville de Washington font face à une vague d’intoxications aux Cannabinoïdes de synthèse sans précédent. On se souvient d’un épisode similaire en Utah au début 2018. Dernièrement aux États-Unis, en Mai , 50 cas d’overdoses similaires avaient été signalés à Brooklyn dans l’état de New-York.

L’organisme fédéral, en charge de veiller sur ce type de menace sanitaire aux USA, le Center for Disease Control a communiqué un certain nombre de mises en garde. Dans un communiqué du 13 Juillet 2018 le CDC précise:

« Il s’agit de différentes herbes vendues sous l’appellation ‘Spice, ou bien ‘Marijuana synthétique’ que certaines personnes consomment comme une alternative à la marijuana traditionnelle. Ces petits petits sachets à l’allure anodine sont en réalité de la fausse herbe de Cannabis et les effets sont très différents de la vraie. Ce sont des végétaux imbibés de dangereux produits chimiques « 

 

Illustration: SPICE – Photo GLEN STUBBE@startribune.com

 

Depuis le début du mois de Juillet 107 victimes ont déjà dues être hospitalisées pour les mêmes raisons. Un certain nombre de décès suspects qui sont survenus tout au long de cette période font l’objet d’enquêtes afin de déterminer avec certitude si  ce sont bien les Cannabinoïdes de synthèse qui sont en cause. D’après une première estimation du CDC, les Cannabinoïdes de synthèse seraient suspectés d’avoir causé la mort d’au moins 255 personnes à travers tout le pays en 15 jours.

Selon les autorités il s’agit là d’un risque sanitaire considérable, au point que Muriel Browser, La Maire de Washington DC la capitale des États-Unis, vient de lancer une alerte publique diffusée dans tout l’état, et qui a été relayée sur les médias sociaux.

 

 

Après 23 années passées comme agent spécial du FBI, le Docteur Jennifer Smith est désormais à la tête de la police scientifique de Washington DC. Au sujet du ‘Spice’ elle déclare:

« Ce qu’il faut bien comprendre au sujet des Cannabinoïdes de synthèse, c’est que l’on doit se méfier de certaines molécules de manière isolée, mais le plus grand danger vient de l’effet cocktail lorsqu’on en mélange certaines, selon les proportions. On trouve plus fréquemment un certain nombre de symptômes: température qui monte en flèche, rythme cardiaque très élevé, et généralement de la déshydratation.

Mais les choses peuvent être très différentes d’une personne à l’autre en fonction des prédispositions de chacun et de leur état de santé. »

 

Dans la plupart de cas, les personnes ont consommé du ‘spice’ sont l’objet de violentes hallucinations, de désorientation et de crises de panique incontrôlables. Un certain nombre de symptômes encore plus alarmants ont pu être constatés depuis la détresse respiratoire, des crises tachycardie chez des sujets jeunes et en bonne santé. De nombreux cas de coma et de plus en plus de décès consécutifs à la consommation de ‘spice’ sont rapportés.

Le ‘spice’ peut se trouver très facilement aux États-Unis, jusque là il était notoirement consommé par des personnes soumises à un dépistage régulier comme celles en situation de liberté conditionnelle. C’est un gros problème pour les autorités qui ont structuré une réponse autour des problèmes liés à l’héroïne, à la cocaïne et autres drogues connues dans certains milieux.

Ce qui est nouveau c’est que les services sanitaires ne sont absolument pas préparés à l’impact de cette drogue synthétique d’un nouveau genre, qui frappe sans exception, toutes les couches de la société. Le problème majeur c’est que l’on peut trouver du ‘spice’ très facilement et de façon tout à fait légale dans de nombreuses station services, de petites épiceries ou parmi les nombreux smoke-shops un peu partout.

Air Force photo illustration by Tech. Sgt. Michael R. Holzworth

Les fabricants de ‘spice’ jouent au chat et à la souris avec l’interdiction fédérale de certaines molécules comme le  4-CCB (4 – Cyano Cumy Buttinaca dont nous avions parlé ici). Le résultat se traduit par des vagues régulières d’intoxications plus ou moins graves avec des symptômes aussi terrifiants que de de violentes hémorragies des yeux et des oreilles.

De nombreuses voix dénoncent l’interdiction fédérale du Cannabis et pointent du doigt les crises sanitaires des opioïdes ainsi que la hausse de la consommation de Méthamphétamine en conséquence de cette interdiction. 

Pour l’heure ces produits ne se sont pas populaires en France, bien qu’il soit à priori possible de se les procurer. Mais légal ou pas, il est vital de s’en tenir à l’écart. Conseil de Le Cannabiste: Si quelqu’un pointe dans une direction en vous disant le mot ‘Spice’, courrez aussi vite que possible dans la direction opposée.

 

* * *

Sources:

NPR.com

NBC Whashington

CBS News

US Air Forces (pictures)

 

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés —

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 392 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.