ANSM : les Traitements à Base de Cannabis Assurément Dispo’ pour 2025

Publicité

Stormrock 60
docteur avec bocal avec fleur de cbd

C’est un sujet que nous avons déjà largement abordé, et ce même il y a quelques mois. L’avancement, la généralisation du cannabis médical en France.

Oui, difficile à croire que les choses avancent (un peu), mais c’est visiblement le cas. Aujourd’hui, revenons sur le communiqué de presse tout récent de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) sur la fin de l’expérimentation du cannabis médical en France, et la future disponibilité des traitements cannabiques !

Se soigner avec des cannabinoïdes au sein de l’Hexagone ? Les détails sur Le Cannabiste.

 

Où en est la situation ? (ANSM,PLFSS 2024,etc.)

Si vous avez suivi, vous savez sans doute que l’expérimentation (la maigre) a commencé en 2021. Celle-ci est sur le point de prendre fin, ce printemps, plus précisément le 27 mars 2024. À cette date, plus aucun patient ne sera inclus dans cette “aventure”, en attendant 2025 et la généralisation, donc.

Dans le PLFSS 2024 (Projet de loi de Financement de la Sécurité Sociale), il a finalement été question du cannabis à usage thérapeutique (grâce à ceux qui l’ont ouverte).

Ce qu’il s’est passé, rappelons-le, c’est que la “superbe” expérimentation du cannabis médical portant sur plus de 2 500 patients il y a quelques mois, et maintenant 3 035, a été prolongée pour que l’ANSM et le gouvernement prennent le temps de mettre en place la réglementation, et les autorisations de médicaments à base de cannabis. À noter que seuls 1 842 patients continuent d’être suivis puis traités.

L’autorisation de commercialisation de ces médicaments est donc prévue pour 2025, et les médicaments devront obtenir le sésame (l’autorisation) avant le 31/12/24, par l’ANSM, of course.

Vous l’aurez compris, après le 24/03/24, date de fin de l’expérience, nous serons dans une période de transition. En espérant que les choses avancent à bonne vitesse, ou au moins “doucement mais sûrement”. Bien entendu, les patients qui bénéficient de cannabis médical en bénéficieront toujours lors de la période transitoire.

Stormrock 60

La France a dû se rendre à l’évidence : en effet, contre toute attente (ironie), le cannabis médical s’avère bien souvent efficace ! Incroyable, non ?

L’ANSM considère que les informations collectées au cours des deux premières années de l’expérimentation sont significatives.

« …montrent l’efficacité du cannabis médical dans toutes les indications de l’expérimentation, maintenue sur plusieurs mois chez certains patients, ainsi qu’un circuit de prescription et de délivrance sécurisé et opérationnel »

medecin avec fleur de cbd

En revanche, contrairement au début de l’expérimentation, et comme ce fut déjà prévu, les fleurs sont bannies des traitements en vigueur, alors qu’elles s’avèrent bien efficaces en vaporisation… De ce fait, les médecins qui prescrivaient ces produits aux patients inclus dans celle-ci doivent arrêter de le faire, et leur trouver un substitut. Et pourtant ! C’est cette forme précise qui est la plus répandue.

Quoi qu’il en soit, nous ne sommes pas à l’abri que le gouvernement et l’ANSM changent d’avis dans les années à venir, sur ce point !

***

Tout cela sonne comme une bonne nouvelle pour les quelques millions de patients dans le besoin et l’attente d’un traitement novateur… Bien que la France soit pour l’instant stricte sur les pathologies pouvant rentrer dans les clous pour l’obtention d’un traitement à base de cannabis thérapeutique

Rappelons-le, les patients concernés pourront bénéficier de ces traitements uniquement s’ils souffrent des pathologies suivantes :

  • Douleurs neuropathiques réfractaires (pharmacorésistantes) ;
  • Les effets indirects de la chimiothérapie (nausées, pertes d’appétit, etc.) ;
  • Épilepsie dite réfractaire (pharmacorésistante) ;
  • Spasticité douloureuse due à la sclérose en plaques (ou à d’autres pathologies du système nerveux central) ;
  • Des soins palliatifs.

Loin de la liste de pathologies concernées dans beaucoup de pays où le cannabis médical est prescrit, mais encore une fois, une évolution de cette liste n’est pas à exclure.

Stormrock 60

 

Sources : ansm.sante.fr / 20minutes.fr / ouest-france.fr

A propos Lea L 54 Articles
Rédactrice en chef du média Le Cannabiste. Je suis passionnée par le pouvoir des plantes depuis de nombreuses années. Curieuse, j'ai bien sûr expérimenté par moi-même le cannabis. Mon but est de partager ma passion et mes connaissances au travers de contenus originaux. Aussi, mon objectif est de décriminaliser cette plante incroyable, qui mérite d'être reconnue pour ses multiples vertus et utilisations.