Soudain France Bleu prohibe le CBD en France

Publicité

Le journalisme est la victime collatérale de ce début de semaine, c’est France Bleu Annecy qui s’y colle: ‘Le CBD est interdit en France’. En revanche il ne semble toujours pas interdit de colporter des infox par voie de presse sur notre cher service public. Désenfumage sur Le Cannabiste.

* * *

 

Pour autant que l’héroïne soit un produit interdit, les graines de pavot ne le sont pas encore. Tout le monde semble le savoir, mais il est bon de le rappeller pour nos collègues de France Bleu, sinon un beau matin ou pourrait y lire : 

 

 » Après deux ans d’enquête, les gendarmes de Saint-Julien-en-Genevois en Haute-Savoie ont mis fin à un trafic de pains aux graines de pavot entre la Suisse et la France. Cinq cents petits pains au pavot ont été saisis. Un homme de 36 ans et une femme de 69 ans ont été interpellés.  » 

 

#Camomille

Juste un petit rappel, vite fait pour les nouveaux lecteurs qui passeraient par là: En france comme ailleurs, le CBD n’est pas considéré par la justice comme un produit stupéfiant, il n’est absolument pas interdit.

* * *

A vrai dire, non seulement le CBD est parfaitement légal, mais beaucoup de médecins le recommandent en ce moment, pour ses propriétés anxiolytiques en temps de pandémie. 

 

Pour vous faire une petite idée, ce serait un peu comme si les forces de l’ordre avaient intercepté une livraison de Camomille, au regard du droit et de la science.

Mais c’est du côté de la presse que le crime est le plus grand.

Pourquoi s’embarrasser de telles considérations, lorsqu’il suffit de recopier mot pour mot ce que vous dicte la police? Un exercice servile, digne d’une propagande d’occupation.

Par paresse, par négligence? France Bleu se fait le complice d’une plume collaboratrice mal inspirée mal informée et manipulatrice. En un mot: de la désinformation.

 

 

Le CBD : La molécule non psychotrope a vraiment  été adoptée par l’ensemble des législations Européennes et nationales. Les instances sportives l’ont même retiré de la liste des substances interdites : Ce n’est pas une drogue!

 

* * *

Mais visiblement chez France Bleu, ils n’ont pas lu le mémo.

#Trafic de CBD

Ce serait presque cocasse, tant l’expression est galvaudée. Imaginez : ‘Trafic de brioches au Pavot’ ou bien même : Le dealer de Tilleul d’Annecy a enfin été arrêté. »

Grosso modo, au niveau Cannabis CBD:

  • La MILDECA est aux fraises
  • Ça n’est pas du stupéfiant pourtant c’est réprimé
  • La gendarmerie et la police perdent leur temps
  • Souvent la justice relaxe, en première instance sinon en appel

 

* * *

Et oui chers amis, ce qui n’est pas interdit est autorisé, ce n’est pas parce que c’est une fleur que c’est forcément de la drogue!

Le problème c’est que tout ce petit monde là n’a pas lu son droit Européen. A défaut d’arrêter des trafiquants de drogue notre pays court encore après les licornes et jette l’argent par les fenêtres, car la justice c’est le droit et en droit le CBD n’est pas une drogue interdite.

* * *

Comme nous le rappelait ici le consultant en droit Le Cannabiste : Yann Bisiou, enseignant chercheur en droit:

 » Les agriculteurs et les commerçants Français n’ont pas besoin de se voir appliquer l’arrêté d’Août 90 dans leur type de produits. C’est un arrêté qui ne concerne que les produits d’ordre pharmaceutiques ou médicaux. 

Dès qu’une variété est référencée par l’UE ou le ministère de l’Agriculture elle existe comme produit agricole et peut être exploitéemême si l’arrêté d’août 1990 ne le prévoit pas. L’argument prohibitionniste de la MILDECA et du Ministère de la Justice ne tient pas. »

L’interprétation des arrêtés publics par la MILDECA, ça ne fait pas le code pénal et c’est tant mieux d’ailleurs.

Dans tous les cas les commerçants reçoivent in fine la permission de la justice de poursuivre leurs activités de vente de CBD.

* * *

C’est la raison pour laquelle les commerces de CBD continuent de fleurir: la loi le leur permet. Non le CBD n’est pas interdit en France. Mais il reste au moins 2 types d’hommes pour le croire.

  • Les fonctionnaires mal encadrés
  • Les très très mauvais journalistes

Dans tous les cas de figure, bien qu’il soit efficace contre de nombreux maux, sache ô lecteur que le CBD n’est pas psychotrope ; ni illégal.

Il possède nombreuses vertus, mais hélas pas celle de faire entendre raison à ceux qui préfèrent vivre dans la peur et l’interdiction de tout, pour rien.

 

Une attitude qui résulte tout de même après 50 années d’entêtement, par 45 % des ados de 17 qui consomment toutes les semaines du Cannabis. 

* * *

On peut s’interroger en temps de pandémie et à l’approche d’une crise économique encore plus grande, s’il faut cautionner une bande de paranoïaques qui dans les ministères, les médias comme au sein des services de l’ordre, continuent de courir à grand frais, après de la camomille ou du tilleul.

Mais la science ne peut hélas rien contre la mauvaise volonté : Le sage montre le CBD, l’idiot regarde la drogue.

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : France Bleu

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 570 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.