Remix: Étude Releaf Le THC plus efficace que le CBD

Publicité

Une nouvelle étude réalisée par l’université d’état du Nouveau Mexique sur plus de 3000 patients suggère que les effets du THC sur la douleur et le sommeil seraient bien supérieurs à ceux du CBD. Une série de constatations qui vient redorer le blason de la molécule si souvent décriée en France et partout ailleurs et dont Le Cannabiste vous fait aujourd’hui l’article de manière éhontée depuis les Amériques.

Article original publié le 2 Février 2019: Remixé le 27 Avril 2020

* * *  

En France tout le monde a très peur du Cannabis, surtout ceux qui n’en consomment pas. Le Cannabis est dangereux au point qu’on vienne vous réveiller au petit matin, à coups de bottes chez vous, jusque dans votre lit, puis qu’on vous enferme et saisisse tous vos biens, si vous en avez fait le moindre négoce. 

Il est d’ailleurs si dangereux, que le code de la santé publique, prévoit aussi des amendes et de la prison pour quiconque oserait dire le contraire publiquement. Ce qui est tout de même assez sympa à propos d’un médicament naturel et relativement bénin, dans le pays qui a inventé les droits de l’homme et du citoyen.

#El Demonio

Comme il se trouve d’ailleurs que l’on en meurt pas si facilement du Cannabis qui serait bien moins dangereux que l’alcool par exemple, (NLDR: 114 fois exactement). Ce dernier reste légal.

Alors évidemment, la morale républicaine en prend un coup sur le bocal à chaque fois qu’on en parle du ‘pot’ publiquement. Le gros problème avec le Cannabis c’est qu’on en trouve désormais à tous les coins de rue de notre pays. On en trouve même à présent du légal, cela s’appelle le CBD et oui, c’est bien du Cannabis légal.

 

 

 

Et les choses ne se sont pas arrangées avec l’apparition des boutiques de CBD, les déclarations du CSST du Comité éthique et cancer. La légalisation du Cannabis chez les cousins nord Américains ….

Le monde s’éveille au Cannabis médical, tandis que la France caracole toujours en tête, au classement du nombre de consommateurs réguliers. Pour les citoyens partagés entre le bon sens manifest et le respect des lois républicaines: Une situation … confuse et dommageable. La principale victime de la prohibition c’est évidemment la paix sociale. 

* * *

Bref, la loi à beau être la loi, lorsqu’elle crée moins de paix et plus de problèmes, qu’elle n’est censée en résoudre, alors on a tous un souci avec ça. Fonctionnaires, magistrats, citoyens, plus personne n’y comprend grand chose.

Car si au final ce machin là soigne et qu’il ne présenterait pas une grosse menace de santé publique, alors pourquoi ne pas le tolérer nous direz vous ? C’est un peu ce qu’une moitié de concitoyens se dit aujourd’hui. Comment sortir de cette crise?

 

Extrait : Astérix le Gaulois – R.Goscinny / A.Uderzo – Tous droits de reproduction réservés –

* * *

#THC mon amour

Parce qu’il ferait ‘tourner la tête’ comme il détend, le THC ferait baisser la vigilance. Comme il ôte les angoisses et fait oublier la machine: il rendrait feignant. Il encouragerait les humains à désobéir et à créer de leur propre chef. Ce machin ressemblerait donc à un philtre d’amour, mais en vrai.

 

Vous imaginez ce genre de produit légal ? Aucun dirigeant Français n’a jamais voulu en prendre le risque. Tous sans exception auront préféré le Status Quo. Le Cannabis est tricard officiellement depuis le 12 Juillet 1916 et banni de la pharmacopée Française depuis 1954.

 

 

* * *

Seulement grâce aux recherches initiales du professeur Mechoulam nous avons découvert depuis, la science des Cannabinoïdes et pu identifier les principales molécules dans la résine de la plante de Cannabis ces dernières années. Et c’est à force de tests que nous est apparu le coupable de la ‘tête qui tourne’ le Tétrahydrocannabinol, ou THC.

En parallèle le rôle essentiel du Cannabidiol le CBD s’est également affirmé, mais surtout son absence d’effet psychokinétique ou encore psychoactif (NDLR: pas de tête qui tourne’). C’est devenu l’argument de vente numéro 1 de ce cannabinoïde à usage thérapeutique. Le CBD passe partout, le THC nulle part, la dichotomie cannabique est En Marche.

#El Demonio

Avec le THC : La France a désormais un démon cannabique à chasser et peu à peu la masse bêlante de la presse quotidienne régionale s’est mise à chanter « THC mèèèèchant, CBD geeentil mèèèèh« .

Ce qui a bien entendu fait le jeu de la justice, soucieuse de déclarer comme stupéfiant TOUT ce qui portait une trace de THC, la belle affaire pour la MILDECA, la mauvaise pour les artisans du chanvre. De l’avis de tous: une situation bancale, intenable.

 

Image @Gabin Formont – Tous droits réservés

* * *

Car le rôle thérapeutique du THC se révèle tout à fait majeur et pas que pour détendre le dos, ou bien redonner de l’appétit. On s’aperçoit aujourd’hui de ses effets au niveau cellulaire sur les cellules cancéreuses in vitro encore. On peut par exemple citer cette étude tout à fait majeure du Dr Cristina Sanchez de l’universisté de Madrid sur le Cancer du sein avec le THC. 

 

Vidéo du Dr Cristina Sanchez en Espagnol

* * * 

Autre exemple connaît très bien ses effets vertueux dans les mécanismes de lutte contre le glaucome depuis 40 ans.

A l’heure actuelle on étudie d’ailleurs les effets du THC sur les problèmes mécaniques de vieillissement du cerveau et la manière dont le THC peut aider certaines personnes à équilibrer leurs comportements sociaux. Ses effets thérapeutiques, sous la forme d’huile, sur la peau semblent tout à fait remarquables.

Voilà pourquoi un si long préambule à cette étude : parce qu’après vous avoir induit en erreur, les médias et l’état vont devoir tout vous réexpliquer. NON le THC n’est pas mauvais en lui-même s’il est bien dosé, OUI il peut soigner durablement beaucoup de gens. Donc à présent nous pouvons voir les statistiques de cette nouvelle étude tant attendue que nous avons déniché pour vous.

* * *

 

Le document en Anglais relatif à cette cette étude se trouve ici.

#Releaf App

Il s’agit d’une étude statistique participative, les scientifiques ont utilisé une application qui s’appelle ‘Releaf App’. Le dispositif a permis à un groupe d’usagers de Cannabis thérapeutique contre la douleur, de suivre pas à pas les effets de leurs prescriptions au fil de la journée. Ils se sont également intéressés à la manière dont le Cannabis impactait la qualité du sommeil des patients.

 

Les chercheurs Sarah See Stith et Jacob Miguel Vigil de l’Université du Nouveau Mexique – Photo UNM Tous droits réservés –

 

L’étude a été menée par les professeurs Jacob Miguel Vigil chercheur en psychologie et Sarah See Stith du département des études économiques de l’Université du Nouveau Mexique.

3300 patients qui souffraient de douleur chronique ont évalué leur état après avoir consommé soit du CBD soit du THC en envoyant des informations grâce à leur smartphone. Au final ça représente tout de même un échantillon de 20 000 sessions de relevés systématiques. Il s’agit de mesurer l’efficacité du THC par rapport au CBD justement.

* * *

Et c’est le THC sort grand gagnant de l’expérience, le verdict des chercheurs est sans appel.

« Le THC présente la plus forte corrélation avec le soulagement thérapeutique si on le compare au composant du Cannabis le plus acceptable d’un point de vue social, le CBD. »

La base de donnée collectée a été évoquée par le Professeur Vigil comme « La plus grande base de données de cet ordre à ce jour, dans le pays ». 

#Sati-stats

Les variétés de Cannabis Indica se sont montrées les plus efficaces pour aider à lutter contre la douleur et l’insomnie. Bien que les Sativa utilisées par les patients contenaient aussi des taux élevés de THC.

« Dans notre étude, le CBD semble avoir peu d’effet, alors que le THC génère des améliorations mesurables du soulagement des symptômes. Ces résultats justifient la légalisation de tous les types de Cannabis, en plus du chanvre, afin que le Cannabis contenant du THC puisse être plus largement accessible au grand public pour un usage pharmaceutique. »

Les chercheurs affirment que la faible efficacité du CBD dans le traitement des symptômes étudiés peut être due à un étiquetage inexact du contenu de certains produits au CBD aux USA. Il s’agit hélas d’un problème largement répandu dans l’industrie, partout dans le monde.

Il est également possible que le THC renforce simplement l’expérience ou la prise de conscience du soulagement des symptômes. Enfin la combinaison de ces deux molécules donne des résultats prometteurs comme le révélait cette étude du fabricant GW Pharmaceuticals.

* * *

Imaginez qu’on finisse par découvrir que le THC utilisé correctement serait une très bonne chose pour le corps et pour l’esprit. Et bien si une telle chose se produisait un jour, on aurait le droit de dire qu’aux États-Unis ou ailleurs mais pas chez nous. Car en France il serait bien trop dangereux pour quiconque, de présenter le Cannabis et à fortiori le THC sous un jour favorable, même si cela doit se faire, preuves médicales à l’appui. 😉

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Nature.com //// Releaf App //// Pain News Network //// Forbes //// Civilized //// 

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 650 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.